Plie

Pleuronectes platessa | Linnaeus, 1758

N° 134

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique

Clé d'identification

Poisson plat très généralement « droitier »
Forme quadrangulaire et des gros points orange sur sa livrée
Rangée de 4 à 7 protubérances osseuses alignées derrière les yeux
Tracé très rectiligne de sa ligne latérale

Noms

Autres noms communs français

Carrelet, flaton, platin, platche, fléau, platuche, target
Lizenn, pleisenn (Bretagne)

Noms communs internationaux

Plaice (GB), Passera (I), Solla, Platija (E), Scholle, Goldbutt (D), Schol (NL), Rodspette (N), Solha (P), Rodspette (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pleuronectes platessus Linnaeus, 1758

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Elle vit en Atlantique, de la Scandinavie au Maroc, et en Méditerranée occidentale, où elle est bien plus rare.

Biotope

La plie vit depuis la côte jusqu'à une profondeur de 400 m (Weinberg), généralement sur fond de sable et sur fond détritique, mais elle peut être observée également sur la vase ou sur le gravier. Elle est souvent légèrement enfouie et alors seuls ses yeux sont visibles.
La plie pénètre dans les estuaires jusqu'à la limite des eaux saumâtres.

Description

La plie est un poisson plat « droitier » , le côté couché sur le fond est donc le côté gauche, mais il y a parfois quelques individus « gauchers » !
On repère rapidement sa forme quadrangulaire et les gros points orange de sa livrée (parfois non présents surtout chez les juvéniles, ceux-ci arborent une livrée marquée seulement par de petites ponctuations).
Au-dessus de ses yeux, qui sont très élevés et rapprochés, son profil marque une nette concavité.



Elle possède pour caractères distinctifs une rangée de 4 à 7 protubérances osseuses alignées derrière les yeux et par le tracé très rectiligne de sa ligne latérale. Celle-ci n'est que légèrement courbée au niveau des nageoires pectorales.
Ses écailles sont petites et lisses. La taille peut atteindre 60 cm.

Espèces ressemblantes

Risque de confusion avec la limande (Limanda limanda) mais celle-ci ne possède pas les tubercules osseux à l'arrière de la tête et sa ligne latérale est très arquée.



Risque de confusion avec le flet (Platichthys flesus) mais celui-ci possède des tubercules épineux à la base des nageoires dorsale et anale et un corps plus allongé.

Alimentation

La nutrition dépend principalement de la taille de l'individu :
- larve : unicellulaires, larves de copépodes…
- alevin : petits polychètes et copépodes.
- 20 à 30 cm de long : polychètes, mollusques bivalves (siphons)…
- au dessus de 30 cm : idem plus crustacés, ophiures, petits poissons (lançons…).

Reproduction - Multiplication

La maturité sexuelle est atteinte entre la 2ème et la 7ème année. La reproduction peut se faire sur toute l'aire de répartition mais elle a plutôt lieu dans certaines zones préférentielles pour des populations particulières. Il y a alors des migrations annuelles.
La fécondité des femelles, qui peuvent porter de 50 000 à 500 000 ovules, dépend de l'abondance des individus dans leur milieu. L'œuf mesure près de 2 mm de diamètre, flotte près de la surface puis s'enfonce au cours de son développement. La vie pélagique de la larve se déroule sur 2 semaines, quand elle atteint 15 mm environ a lieu la métamorphose qui l'amène à rejoindre le fond.

Vie associée

Parfois la plie (comme d'autres poissons plats) a la tête parasitée par une ou plusieurs sangsues (ectoparasitisme).



Une expérience menée en laboratoire en 2005 par Sara Östlund-Nilsson, Justine H.A Becker et Göran E. Nilsson a montré que les crevettes Palaemon elegans et Palaemon adspersus débarassaient les plies de certains de leurs ectoparasites (les vers plats monogéniens Gyrodactylus spp. et le copépode Lepeophtheirus pectoralis). Les crevettes constituent d'ordinaire des proies prisées des plies, mais ces deux espèces, lorsqu'elles pratiquent leur déparasitage, ne sont pas consommées. Cette association présente toutes les caractéristiques d'une réelle symbiose, et il est fort probable qu'elle se produise aussi en milieu naturel. Toute observation et toute photographie de cette association en plongée sont les bienvenues pour cette fiche !"

Divers biologie

La plie est une espèce abondante. Grâce aux otolites* on a pu mesurer l'âge des plus vieux individus : 50 ans !



La plie s'alimente moins pendant l'hiver.

Informations complémentaires

La plie fait l'objet d'une pêche très active (5 000 tonnes par an en France dans les années 1990) bien que sa chair soit peu consistante. Elle est néanmoins appréciée dans les pays côtiers de la mer du Nord.
Elle peut être salée ou séchée.
C'est le poisson plat le plus pêché en Europe.



Le carrelet se pêche, en certains endroits, « au carrelet » ! C'est le nom d'un filet descendu horizontalement avec un treuil à partir d'un bateau ou d'un quai à la côte.
Elle est néanmoins principalement pêchée avec des chaluts de fond ou au trémail.

Origine des noms

Origine du nom français

Plie, du vieux français [plaïs] , du bas latin [platessa] = large, plat,
Carrelet : du à sa forme quadrangulaire.

Origine du nom scientifique

Pleuronectes: du grec [pleuro-] = flanc, côté, et du grec [nect-] = nager,
platessa: du latin [platessa] = large, plat.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Pleuronectiformes Pleuronectiformes Poissons plats, aux deux yeux sur une seule face. Corps comprimé et couché sur un flanc dépigmenté et aveugle.
Sous-ordre Pleuronectoidei Pleuronectoïdes Nageoire dorsale s'étendant au dessus des yeux.
Famille Pleuronectidae Pleuronectidés
Genre Pleuronectes
Espèce platessa

Nos partenaires