Pleurobranche-tortue

Pleurobranchus testudinarius | Cantraine, 1835

N° 815

Méditerranée, Atlantique oriental

Clé d'identification

Taille jusqu'à 20 cm
Présente des protubérances polygonales
Plaques cerclées d'un liséré blanc

Noms

Noms communs internationaux

Turtle snail (GB), Lumacone tartaruga, pleurobranco testuggine (I), Babosa tortuga (E), Schildkrötenschnecke (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Susania testudinaria Cantraine, 1835
Daudebardia tarentina de Stefani & Pantanelli, 1879
Pleurobranchus evelinae Thompson T., 1977

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique oriental

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On rencontre ce pleurobranche assez peu fréquemment mais il est présent dans toute la Méditerranée et Atlantique proche, du Portugal aux Açores.

Biotope

L'animal vit dans le coralligène* ou dans l'herbier de posidonies mais plus généralement sur les fonds rocheux. Il affectionne aussi les grottes. On le rencontre plutôt après 10 m de profondeur.

Description

Il s'agit d'un des plus gros opisthobranches de Méditerranée pouvant atteindre 20 cm. Le manteau au contour circulaire présente des protubérances (plaques épidermiques) polygonales surmontées de disques protubérants circulaires en forme de pyramides. Les plaques épidermiques sont cerclées d'un liséré blanc. Parfois le manteau est aussi accompagné d'un liséré blanc. La couleur du manteau varie, de l'orange au pourpre en passant par des teintes marron violacé. Deux rhinophores* sont présents à l'avant de l'animal au-dessus du pied. Comme chez tous les pleurobranches, les branchies sont doubles et placées sur le côté droit du corps entre le bord du manteau et le pied. L'animal a encore à l'intérieur la trace d'une coquille primitive sous forme d'un disque mince.

Espèces ressemblantes

Aucune confusion possible avec d'autres gastéropodes.
Cependant une espèce très voisine, Pleurobranchus forskalii est rencontrée fréquemment sur les côtes de l'Indo-Pacifique. D'ailleurs le premier nom du pleurobranche-tortue a été Pleurobranchus forskalhi (delle Chiaje, 1822). Mais il n'a jamais été utilisé, ce qui a amené la commission de la nomenclature zoologique à supprimer ce nom et à le remplacer par Pleurobranchus testudinarius, afin de ne pas confondre les deux espèces.
L'espèce tropicale a néanmoins été observée en Méditerranée, étant probablement arrivée par le canal de Suez.

Alimentation

Le pleurobranche tortue se nourrit essentiellement d'éponges et ascidies coloniales.

Reproduction - Multiplication

La ponte ressemble à un ruban blanc.

Informations complémentaires

Le manteau de cet opisthobranche génère un mucus contenant un alcool, le testudinariol. Cette substance est une toxine pour les poissons et protège l'espèce des agressions de prédateurs.

Origine des noms

Origine du nom français

Pleurobranche-tortue : francisation du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Pleurobranchus : du grec [pleuro] = sur le côté, flanc et [branchus] = branchie. Animal ayant une branchie sur le côté.

testudinarius
: du latin [testudo] = tortue. Animal ressemblant à une tortue.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Notaspidea / Pleurobranchomorpha Notaspides / Pleurobranchomorphes Coquille en coupelle plate, cachée ou absente. Cavité palléale représentée par une gouttière située sur le coté droit avec une branchie pourvue d’une double rangée de lamelles. Pas de lobes pédieux. Rhinophores enroulés. Tous marins.
Famille Pleurobranchidae Pleurobranchidés Manteau recouvrant le pied et la branchie latérale. Rhinophores canaliculés, voile buccal aux extrémités parfois enroulées. Coquille toujours interne.
Genre Pleurobranchus
Espèce testudinarius

Nos partenaires