Crevette-tigre épineuse

Phyllognathia ceratophthalma | (Balss, 1913)

N° 3387

Indo-Pacifique Ouest

Clé d'identification

Petite crevette de 2 cm de longueur
Corps gris translucide avec de minuscules points blancs
Taches diffuses orangées avec de gros points bleutés à noirs sur leur pourtour
Touffes de longs poils dressés parfois présentes
Œil situé au bout d'une corne et surmonté d'une petite pointe
Antennules dressées au-dessus de la tête et terminées par un plumet
Seconde paire d'appendices terminée par une pince aplatie et large
Abdomen bossu dont chaque segment se termine par une large épine aplatie dirigée vers le bas

Noms

Noms communs internationaux

Spiny tiger shrimp, bongo bumble bee shrimp (GB), Gambero tigre spinoso (I), Gehörnte Hummelgarnele (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Hymenocera ceratophthalma Balss, 1913

Distribution géographique

Indo-Pacifique Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

C'est une espèce indo-pacifique que l'on rencontre des Maldives à l'Indonésie et du sud du Japon à la Grande Barrière de Corail (Australie) et à la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

La crevette-tigre épineuse vit dans les récifs coralliens de la surface à 20 m de profondeur. C'est une espèce qui se cache la journée sous les pierres, les blocs de coraux, parmi les algues et les éponges.

Description

Phyllognathia ceratophthalma est une petite crevette très colorée atteignant 2 cm de longueur. De jour, le corps est de couleur gris translucide avec de minuscules points blancs. On observe également des taches diffuses orangées. Des gros points bleutés à noirs sont présents, uniquement au niveau des taches orangées et en général sur leur pourtour. La nuit, cette crevette est moins colorée suite à la rétraction des pigments dans les cellules pigmentaires (les chromatophores*). Parfois le corps porte des touffes de longs poils clairs dressés.
Chaque œil est situé au bout d'une corne et surmonté d'une petite pointe. Le rostre* est épineux et pointu. Il est très relevé, presque à la verticale.
Les antennes* sont transparentes, de la longueur du corps, les antennules* sont dressées au-dessus de la tête et terminées par un plumet.
Les péréiopodes* (pattes marcheuses) sont blanches avec une bande orangée sur l'ischion* et une sur le mérus*.
La première paire d'appendices se termine par une pince minuscule, alors que la deuxième paire se termine par une pince aplatie et large.
L'abdomen est bossu ce qui donne une apparence très cambrée à cette crevette. Chaque segment abdominal se termine par une large épine aplatie dirigée vers le bas.
Le telson* est transparent ainsi que les uropodes* (à l'exception d'une bande blanche sur le bord antérieur).

Espèces ressemblantes

Aucune autre crevette ne ressemble à Phyllognathia ceratophthalma. Dans le genre Phyllognathia il existe une autre espèce : Phyllognathia simplex qui a des couleurs mouchetées brunes ou rouges assez différentes de celles de la crevette tigre épineuse ; elle se rencontre du Japon à l'Australie.

Alimentation

Cette crevette se nourrit d'étoiles de mer et peut-être d'ophiures.

Reproduction - Multiplication

Les individus sont gonochoriques*, c'est-à-dire qu'il existe des individus mâles et des individus femelles. Il existe un dimorphisme sexuel, la femelle étant généralement plus grosse que le mâle.

Informations complémentaires

Cette espèce vit généralement par couple. Elle est considérée comme rare. Elle est assez mal connue et en particulier on ignore presque tout de sa biologie.

Origine des noms

Origine du nom français

La couleur de cette crevette rappelle vaguement celle d'un tigre. Epineuse car présente des pointes et cornes sur son corps.

Origine du nom scientifique

Phyllognathia : du grec [phullon] = feuille et du grec [gnathos] = mâchoire. Chez ce genre, les pattes-mâchoires sont foliacées.

ceratophthalma : du grec [cerato] = corne et du grec [ophthalmo] = œil.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Pleocyemata Pléocyémates

Incubation des œufs sous l'abdomen.

Famille Palaemonidae Palaémonidés Pinces de la seconde paire de pattes beaucoup plus fortes que la première ; carpopodite de la seconde paire de pattes non divisé en articles ; rostre généralement moyennement long avec dents sur le bord dorsal et ventral. Espèces marines littorales ou d'eaux saumâtres.
Genre Phyllognathia
Espèce ceratophthalma

Nos partenaires