Cormoran huppé

Phalacrocorax aristotelis | (Linnaeus, 1761)

N° 1488

Atlantique Est et Méditerranée

Clé d'identification

Robe uniformément noire, à reflets bronze
Long bec fin et crochu à son extrémité, aux commissures jaunes
Long cou souple
Pattes palmées noires
Front bombé, menton déplumé bleu foncé
En période nuptiale : sur le front, une petite huppe repliée en avant

Noms

Noms communs internationaux

European shag (GB), Marangone dal ciuffo (I), Cormorán moñudo (E), Krähenscharbe (D), Kuifaalscholver (NL), Corvo marinho de crista (P)

Distribution géographique

Atlantique Est et Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

En Europe, il s'installe sous toutes les latitudes, depuis l'Islande jusqu'à l'Espagne en Atlantique et à peu près sur tout le pourtour de la Méditerranée et de la mer Noire.

Biotope

Cet oiseau ne fréquente que les eaux marines côtières, en particulier près de zones rocheuses ou de falaises.
Il ne fréquente que le milieu marin.
A l'exception de quelques jeunes qui "vagabondent", le cormoran huppé est sédentaire.

Description

Le cormoran huppé est un assez grand oiseau (hauteur de 65 à 80 cm ; envergure de 90 à 105 cm), à la robe uniformément noire, à reflets bronze. Il n'y a pas de dimorphisme* sexuel. Cependant, le plumage nuptial du mâle, au printemps, présente plus de reflets et une petite huppe frontale repliée vers l'avant. La coloration des jeunes montre du brun uniforme en dessous du corps et du blanc au menton et, en vol, chez le jeune cormoran (moins de 2 ans), on remarque que le dessous des ailes s'éclaircit vers les grandes plumes.
Sa silhouette est marquée par un long bec fin et crochu à son extrémité, aux commissures jaunes, et un long cou souple. Il se tient souvent perché, droit et ailes déployées, comme pour faire sécher son plumage. Ses pattes palmées sont noires. Son front est bombé et son menton est déplumé, bleu foncé. Ses yeux sont vert pâle.
Il vole en formation, relativement près de l'eau. Les ailes sont larges, leur battement est court et le cou reste au-dessus du corps.
C'est un oiseau plutôt silencieux mais son cri est un croassement grinçant et sonore ; au nid, il émet des grognements rauques et des sifflements sonores.

Espèces ressemblantes

Le grand cormoran, Phalacrocorax carbo, est plus grand, d'une vingtaine de cm. Mais ce critère n'est pas toujours efficace pour une détermination fiable. En période nuptiale, il se distingue par sa gorge blanche et par une tache blanche sur la cuisse. Son bec est plus épais.

Alimentation

Cet oiseau est très bon nageur et très bon plongeur : il peut rester sous l'eau une minute, à 10 m de profondeur. Grégaire*, il sait pratiquer la pêche en groupe.
Son activité de pêche est essentiellement diurne et il pêche donc très certainement à vue.
Il se nourrit exclusivement de poissons, avec un régime alimentaire très varié en fonction des disponibilités du milieu, en particulier des espèces que le grand cormoran ne mange pas. Ces deux espèces peuvent donc facilement cohabiter.

Reproduction - Multiplication

Les cormorans huppés nichent en colonie sur les corniches ou les éboulis. Les nids, construits par le mâle et la femelle, sont faits d'algues et de morceaux flottants.
Cette espèce est monogame.
La période de ponte est très étalée et elle commence dès décembre en Méditerranée et dès février sur le littoral Manche-Atlantique. La femelle pond généralement trois œufs bleu pâle. Après un mois, les poussins éclosent. Ils ont la peau noire, sans plume, et sont tout fripés. Ils sont nourris par les deux parents. Ils quittent le nid à l'âge de sept à huit semaines mais ils ne savent bien voler qu'à deux mois.

Divers biologie

Cet oiseau est très bon nageur et très bon plongeur. Son corps est profondément immergé quand il avance dans l'eau, le cou dressé. Cependant, il ne reste pas très longtemps dans l'eau car son plumage n'est pas vraiment imperméable. Il doit donc passer du temps au "séchage" à terre.
Le record de longévité du cormoran huppé est actuellement de 30 ans.

Informations complémentaires

Trois sous-espèces du cormoran huppé sont répertoriées :
- Au nord, le cormoran huppé atlantique (P. aristotelis aristotelis), depuis l'Islande jusqu'à la péninsule ibérique.
- Au centre, le cormoran huppé méditerranéen ou cormoran huppé de Desmarest (P. aristotelis desmarestii), depuis l'Espagne jusqu'aux côtes de mer Noire.
- Au sud, le cormoran huppé marocain (P. aristotelis riggenbachi) n'est localisé que sur les côtes marocaines atlantiques.

Réglementation

De portée internationale :
- Convention de Barcelone : Annexe II (annexe qui dresse une liste des espèces menacées ou en danger, ainsi qu'une liste des espèces dont l'exploitation est réglementée).
- Convention de Berne : Annexe II (les espèces de la faune sauvage figurant à l'annexe II doivent faire l'objet de dispositions législatives ou règlementaires appropriées, en vue d'assurer leur conservation. Sont prohibés : capture, détention ou mise à mort intentionnelles ; détérioration des sites de reproduction ; perturbation intentionnelle de la faune sauvage ; destruction des œufs ; commerce de ces animaux, vivants ou morts).

De portée nationale :
- Oiseaux protégés : Article 3 (du 29 octobre 2009 qui fixe la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection).

Dans la liste rouge de l'UICN, il est classé LC (Least Concern) soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom français

Cormoran provient de la juxtaposition de 2 mots de l'ancien français : "corp" qui désignait le corbeau et "marenc" qui qualifiait les animaux ou les produits de la mer. D'où son surnom de corbeau de mer.
Au XIIème siècle, on retrouve le mot "cormareng", qui se transforme au XIIIème siècle en "Cormaran";

huppé, en référence à la huppe présente sur la tête des mâles en période nuptiale.

Origine du nom scientifique

Phalacrocorax : du grec [phalakros] = chauve et [korax] = corbeau de mer, corbeau ;
aristotelis : du grec [Ăristŏtĕlēus] = Aristote (philosophe, chef de l'école péripatéticienne, précepteur d'Alexandre).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Aves Oiseaux Vertébrés à plumes, ovipares. Les membres antérieurs sont transformés en ailes.
Ordre Ciconiiformes Ciconiiformes Grands oiseaux échassiers avec de longues pattes et un long cou, vivant en général dans des lieux humides, d'où ils extraient leur nourriture.
Sous-ordre Pelecaniiformes Pélécaniiformes Tête petite, bec long avec des sillons longitudinaux, pied avec 4 doigts entièrement palmés.
Famille Phalacrocoracidae Phalacrocoracidés
Genre Phalacrocorax
Espèce aristotelis

Nos partenaires