Petite lentille d'eau

Lemna minor | L.

N° 2227

Cosmopolite

Clé d'identification

Minuscules plantes aquatiques flottantes
Tige transformée, servant de flotteur, plane, en forme de lentille
1,5 à 5 mm de diamètre
Une seule racine

Noms

Autres noms communs français
Lentille mineure, lentille d'eau commune, petite lentille d'eau, lenticule, petite lenticule, cannetée, lenticule mineure (Québec)
Noms communs internationaux
Lesser duckweed, common duckweed, least duckweed (GB), Lenticchia d'acqua minore, lenticchia d’acqua comune (I), Lenteja de agua, llentia d'aigua petita (E), Kleine Wasserlinse (D), Klein kroos (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Lemna cyclostasa Ell. ex Schleid.
Lemna minima
Chev. ex Schleid.
Lemna minota
Humbold, Bompland et Kunth
Lenticula vulgaris Scopoli

Distribution géographique

Cosmopolite

Zones DORIS : Eau douce d'Europe, Atlantique Nord-Ouest

Lemna minor est répandue sur toutes les eaux douces du globe, dormantes et eutrophes* (chargées en substances nutritives).
Elle est présente partout en France et en Belgique.
En Suisse, cette espèce est très présente dans le Jura et sur le Plateau. Elle est plus localisée dans les Alpes.

Biotope

Elle se développe principalement à la surface des eaux calmes, lentes (un brassage de surface est une façon de lutter contre la prolifération des lentilles). Elle affectionne la lumière, la chaleur et les eaux chargées en nutriments.
Elle est présente jusqu’à 1800 m d’altitude.

Description

Les lentilles sont de minuscules plantes aquatiques flottantes à la surface des eaux calmes.
Lemna minor est une lentille de 1,5 à 6 mm de diamètre, avec une seule racine de 2 à 5 cm, visible sous l'eau.
La lame foliacée, appelée fronde, vert pâle, plane sur les deux faces, servant de flotteur, correspond à une tige transformée, qui portera éventuellement les minuscules fleurs sur son bord. Elle présente 3 à 5 nervures visibles à la loupe sur sa face inférieure. Comme pour la plupart des espèces de lentilles d'eau, ce flotteur, ovale à allongé, a une forme de lentille.
Après la division (multiplication asexuée), un certain nombre de lames (2 à 6) peuvent rester attachées. Elles finissent par former un tapis continu à la surface de l'eau.
La fleur, sans périanthe*, est constituée de deux étamines et d'un pistil à un seul carpelle*.

Espèces ressemblantes

On peut rencontrer en Europe d'autres espèces de lentilles d'eau :

autochtones :
- Wolffia arrhiza (L.) Horkel ex Wimm., la wolffie sans racines, lames minuscules de 0,5 à 1 mm, sans racine. Elle est assez rare.
- Lemna trisulca Linnaeus, la lentille d'eau trilobée, souvent submergée. Elle est plus grande (5 à 15 mm) et monte à la surface pour fleurir. Les lames restent souvent attachées. Sa fronde est très caractéristique : étroite, pointue, vert clair transparent, avec 3 nervures bien marquées.
- Lemna gibba Linnaeus, la lentille d'eau bossue, 2 à 5 mm fortement renflée à la face inférieure.
- Spirodela polyrhiza (L.) Schleid., la lentille d'eau à racines nombreuses. D'une taille de 5 à 10 mm, elle possède 5 à 15 racines sous les lames d'un vert foncé.

introduites :
- Lemna minuta Kunth, la lentille d'eau minuscule, importée d'Amérique (1965 en France). Les lames sont petites (0,8 à 4 mm) avec des bords minces et translucides.
- Lemna turionifera Landolt, la lentille d'eau rouge, importée d'Amérique (1983 en Allemagne). Elle descend en profondeur à l'automne et passe l'hiver sous forme de turions* qui remontent à la surface à partir de mars. Seule la base des racines et les turions ont cette couleur rouge dûe à la présence d'anthocyanine, un pigment végétal.

Alimentation

Comme tous les végétaux, cette plante est autotrophe* grâce à la photosynthèse*. Elle fabrique sa propre matière organique grâce à l'eau, au dioxyde de carbone et à l'énergie lumineuse.
La fronde bien exposée à la lumière assure cette photosynthèse.

Reproduction - Multiplication

Sexuée :
Il existe une reproduction sexuée : si les conditions de température sont favorables, la petite lentille d’eau peut fleurir entre mai et septembre. La fronde peut porter, sur le bord, de minuscules fleurs vertes qui sont pollinisées par l’eau (pollinisation hydrogame*) pour donner des fruits indéhiscents* à une seule graine. Les graines sont dispersées par les mouvements de l’eau (dissémination hydrochore*).

Asexuée :
Mais la reproduction est principalement asexuée : la lentille se reproduit par division, au printemps. Chaque lame va se séparer en deux pour former deux plantes distinctes.
Cette multiplication, très rapide dans de bonnes conditions (doublement de la population en 3 à 15 jours), va rapidement couvrir la surface de l'étang en empêchant parfois la photosynthèse, arrêtant la lumière nécessaire à la photosynthèse des autres organismes.

Vie associée

Elle est consommée par les carpes et les poissons rouges.

Divers biologie

Lemna minor flotte grâce à la présence de lacunes aérifères*. A l'approche de l'hiver, ses lacunes se contractent et elle coule au fond de l'eau. Lorsque le climat redevient favorable au printemps, si elle a résisté au gel, elle remonte à la surface par dilatation de ses lacunes aérifères.
L. minor est capable de développer des biomasses de 3 à 40 g de poids sec/m² selon la concentration en nutriments de l'eau.

Informations complémentaires

Les oiseaux contribuent à disséminer L. minor en transportant les frondes ou les graines sur leurs pattes ou leur plumage.
Les lentilles peuvent devenir rapidement envahissantes, empêchant la lumière de pénétrer plus profondément et bloquant la photosynthèse des plantes immergées. Le milieu va alors devenir hypoxique ce qui peut provoquer la mort des organismes aquatiques, qui va encore accélérer le processus...
Plusieurs méthodes permettent de limiter le développement de ces lentilles :
- brassage de surface
- lutte mécanique (filet, ratissage)
- lutte biologique : introduction d'organismes les consommant (carpes)
- réduction des matières organiques (phosphates, nitrates)
- lutte chimique (produits du commerce), à déconseiller absolument.

Utilisation des lentilles d'eau :
- elles peuvent être utilisées dans le traitement des eaux résiduelles industrielles ou domestiques,
- elles sont utilisées pour nourrir certains animaux (poissons, canards, poulets...),
- elles peuvent servir comme engrais dans l'agriculture avec ou sans compostage,
Leur culture doit cependant se faire dans des eaux non polluées (facteur important de concentration des métaux lourds en particulier).

Origine des noms

Origine du nom français

Lentille : pour la ressemblance de la lame flottante avec les lentilles,
mineure : petite taille.

Origine du nom scientifique

Lemna : du latin [lemna] = lentille,
minor :du latin [minor]= petite, par sa petite taille.
L'espèce a été décrite en 1753 par Linnaeus.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Liliopsida Monocotylédones Un seul cotylédon* dans la graine. Les nervures des feuilles sont parallèles.
Sous-classe Arecidae Arécidés
Ordre Arales Arales
Famille Lemnaceae Lemnacées Petites plantes aquatiques. Deux fleurs mâles et une fleur femelle à un seul carpelle entourées d'un spathe. Fruit akénoïde.
Genre Lemna
Espèce minor

Nos partenaires