Grande balane grise

Perforatus perforatus | (Bruguière, 1789)

N° 86

Ouest de la Manche, océan Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Cône (volcan) de 1 à 5 cm de haut et de diamètre
Muraille blanchâtre foncé striée
Animal mauve ou brun avec points bleus et blancs
Petite ouverture ovale

Noms

Noms communs internationaux

Common barnacle (GB), Bellota de mar comun (E), Gemeine Seepocke, Kerb-Seepocke (D), Dente di cane, balano (I), Gekerfde zeepok (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Balanus perforatus Bruguière, 1789

Distribution géographique

Ouest de la Manche, océan Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Manche, sud-ouest de l'Angleterre, océan Atlantique, Méditerranée. Balanus perforatus ne se rencontre pas en Manche orientale, mer du Nord et Irlande.

Biotope

Perforatus perforatus vit fixé à tout type de substrat*, fixe (rochers, cailloux), ou animé (carapace de crabe, coquille de mollusques bivalves, flanc des baleines, et même coques des bateaux).
Ces organismes affectionnent l'infralittoral* et les zones où l'eau est en mouvement (côtes battues, etc…). L'opercule* permet de fermer le cône et de retenir une petite quantité d'eau. Les balanes sont donc bien adaptées à la dessication et à la vie émergée. Elles sont très nombreuses à marée basse sur substrat minéral. On peut les trouver jusqu'à 20 mètres de profondeur.

Description

Perforatus perforatus a la forme d'un petit volcan de 1 à 5 cm de hauteur et de diamètre. C'est une des plus grandes balanes que l'on pourra rencontrer en plongée. Le cône blanchâtre foncé est strié. Le bord de l'animal (quand il est visible) est typiquement mauve ou brun, parsemé de points bleus et blancs. De l'ouverture du cône sortent six paires d'appendices biramés, les cirres, qui ont un rôle nutritif et respiratoire. Ces derniers ratissent énergiquement l'eau environnante.

Espèces ressemblantes

Il existe de nombreuses espèces de balanes. Leur différenciation, qui est affaire de spécialiste, est basée sur la taille et sur la géométrie du cône (muraille) et des plaques de l'opercule. Citons Balanus balanus, Balanus crenatus, Chtamalus montagui, Austrominius modestus, Balanus tintinnabulum, etc… La différenciation peut aussi se faire selon le substrat ; ainsi certaines espèces de balane affectionnent plus particulièrement les objets flottants (B. reticulatus, B. variegatus).

Alimentation

Les balanes captent les particules environnantes au moyen de leurs cirres* déployés. Elles sont filtreurs* microphages* et se nourrissent de plancton*. C'est pour cette raison que les balanes vivent là où les côtes sont battues.

Reproduction - Multiplication

Les balanes sont hermaphrodites*. La fécondation donne naissance à de très nombreuses larves* nauplius* caractéristiques. Les larves planctoniques* se fixent ensuite par la tête, perdent leur abdomen et édifient une muraille faite de plaques calcaires.

Vie associée

On trouvera associés à Balanus perforatus tous les organismes affectionnant les côtes battues et le milieu émergé : d'autres espèces de balanes, d'autres cirripèdes comme les pouce-pieds (Pollicipes pollicipes), des chitons, des gastéropodes, mais aussi des anémones, des hydraires, etc…
Perforatus perforatus peut être parasité par un isopode cryptonicien : Crinoniscus equitans.

Origine des noms

Origine du nom français

Grande balane grise : balane est directement dérivé du nom de l'ancien nom de genre scientifique Balanus, grande et grise à cause de sa taille et de sa couleur.

Origine du nom scientifique

Perforatus : du latin [perforatus] = troué, en référence à l'ouverture du capitulum*.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Maxillopoda Maxillopodes Absence d'appendices abdominaux. 6 segments thoraciques maximum, 4 segments abdominaux maximum. Carapace réduite.
Sous-classe Thecostraca Cirripedia Thécostracés Cirripèdes Les Cirripèdes sont des crustacés marins, présentant des stades larvaires (larve nauplius à cornes fronto-latérales ; larve cypris bivalve) et un stade adulte pendant lequel ils vivent soit fixés de façon permanente à un substrat, soit adpatés à la vie parasitaire. Leurs paires d'appendices thoraciques biramés sont nommées cirres.
Super ordre Thoracica Thoraciques

Cirripèdes fixés au stade adulte, ayant 6 paires d’appendices thoraciques biramés à l'origine de 24 cirres..

Ordre Sessilia Sessiles Cirripèdes dont la carapace est fixée à même le support (roche, bois, coquille, objet quelconque...).
Sous-ordre Balanomorpha Balanomorphes Groupe des balanes au sens large.
Famille Balanidae Balanidés
Genre Perforatus
Espèce perforatus

Nos partenaires