Coquille Saint-Jacques de Méditerranée

Pecten jacobaeus | (Linnaeus, 1758)

N° 1439

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Coquille atteignant 15 cm
Valves asymétriques dont une convexe blanc crème et l'autre plate marron
14 à 16 côtes en créneaux
Oreilles identiques

Noms

Autres noms communs français

Peigne, peigne de Jacob, peigne de Jacques

Noms communs internationaux

Great mediterranean scallop (GB), Conchiglia de San Giacomo, pettine de mare (I), Concha de peregrino (E), Jakobsmuschel (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pecten maximus (Linnaeus, 1758), car les espèces sont souvent confondues. Cette confusion vient du fait que dans les parties communes de leurs répartitions, des individus hybrides se sont développés.
Pecten intermedia Monterosato, 1899
Pecten maximus var. minor Pallary, 1900

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce est présente dans toute la Méditerranée, y compris la mer Noire, et déborde dans l'Atlantique proche, des côtes du Portugal à celles du Maroc.

Biotope

Pecten jacobaeus se rencontre sur ou dans les substrats meubles (sable, sable coquillier ou vase), en général entre 15 et 50 m de profondeur. L'animal repose sur sa valve convexe (la droite).

Description

D'une taille maximale de 15 cm, la coquille Saint-Jacques de Méditerranée possède deux valves asymétriques, l'une (la droite) de couleur blanc crème est bombée, tandis que l'autre (la gauche) est plate et de teinte marron. De part et d'autre de la charnière, les oreilles sont de dimensions égales. Les côtes radiaires (14-16) des valves, notamment de celle qui est bombée, sont en forme de créneaux. Le bord du manteau porte environ soixante yeux primitifs sensibles à la lumière mais aussi des tentacules détecteurs de stimuli chimiques.

Espèces ressemblantes

Pecten maximus (Linnaeus, 1758) est de plus grande taille avec une répartition essentiellement sur la côte atlantique et la Manche. La principale différence porte sur la forme des côtes : arrondies pour P. maximus et en créneaux pour P. jacobaeus.

Les pétoncles, comme Mimachlamys varia, peuvent également être confondus avec Pecten jacobaeus, mais ils sont de taille inférieure, les 2 valves sont bombées et les 2 oreilles ne sont pas de taille identique.

Alimentation

Pecten jacobaeus est détritivore* et planctonophage*, c'est un mollusque purement filtreur. Sa nourriture principale consiste en des végétaux microscopiques.

Reproduction - Multiplication

La maturité sexuelle de cet animal hermaphrodite* est atteinte entre 2 et 4 ans. La glande génitale unique, bien connue des gastronomes sous le nom de corail, est formée d'une partie blanche mâle et d'une partie orangée femelle. Les cellules sexuelles sont produites successivement, certainement pour éviter l'autofécondation. La fécondation est externe et les larves sont transportées dans le plancton et se métamorphosent après 3 à 4 semaines. Jusqu'à 20-30 mm la petite coquille est fixée au substrat par un byssus* qu'elle perd ensuite.

Vie associée

La valve supérieure plate est souvent couverte d'épibiontes comme des algues calcaires, des bryozoaires, des éponges, des hydraires, des balanes, des anomies et des tubes de vers (spirorbes, pomatocères...).

Divers biologie

Ses prédateurs sont les étoiles de mer, notamment Marthasterias glacialis, des gastéropodes perceurs, les poulpes...

La seule présence olfactive d'étoiles de mer suffit à provoquer des sauts sur de longues distances par des claquements brusques des valves.

La croissance de l'animal est saisonnière avec un ralentissement en hiver et une reprise en été. Ceci se traduit par des stries de croissance annuelles sur la coquille sauf pour les premiers 6 mois. Ces lignes concentriques permettent de déterminer l'âge de la coquille Saint-Jacques comme les stries d'une coupe de tronc d'arbre.

Informations complémentaires

Les coquilles de Pecten jacobaeus sont utilisés comme objets de décoration et d'ornement.

Réglementation

(CE) N°1967/2006 DU CONSEIL du 21 décembre 2006 Journal officiel de l'Union européenne L 409 du 30 décembre 2006
RÈGLEMENT (CE) No 1967/2006 DU CONSEIL du 21 décembre 2006 concernant des mesures de gestion pour l'exploitation durable des ressources halieutiques en Méditerranée et modifiant le règlement (CEE) no 2847/93 et abrogeant le règlement (CE) no 1626/94.

Selon ce texte de l'Union Européenne, la capture de tout individu de Pecten jacobaeus de moins de 10 cm est interdite.

Origine des noms

Origine du nom français

Coquille Saint-Jacques : au XIIème siècle, les pèlerins qui revenaient de Saint-Jacques de Compostelle rapportaient des coquilles de Pecten maximus (l'espèce atlantique), d'où le nom donné à ce genre,
de Méditerranée : car cette espèce vit principalement en Méditerranée.

Origine du nom scientifique

Pecten : du latin [pecten] = peigne,
jacobaeus : nom latin de Jacques. Certainement une méprise de Linné qui a confondu la coquille des pélerins de St Jacques de Compostelle avec cette espèce alors que les recherches actuelles mettent en évidence que la coquille de ralliement des pélerins pour Compostelle est P. maximus.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Bivalvia / Lamellibranchia / Pelecypoda Bivalves / Lamellibranches / Pélécypodes Mollusques aquatiques, filtreurs, au corps comprimé latéralement. Coquille composée de 2 valves articulées disposées de part et d’autre du plan de symétrie. Absence de tête, de pharynx, de radula et de glande salivaire.
Sous-classe Pteriomorphia Ptériomorphes Muscle adducteur postérieur développé, antérieur réduit.
Ordre Pterioida Ptérioïdes Animaux à coquille en forme d'ailes, souvent inéquivalves. Charnière sans dents. Animaux fixés ou libres.
Famille Pectinidae Pectinidés

Coquille plate, arrondie, avec des côtes ou des plis radiaux. De part et d'autre du crochet, des "oreilles". Le bord du manteau porte de nombreux tentacules sensoriels et des yeux. Un seul grand muscle adducteur.

Genre Pecten
Espèce jacobaeus

Nos partenaires