​Eponge-bourse à paillettes

Paraleucilla magna | Klautau, Monteiro & Borojevic, 2004

N° 4104

Méditerranée (invasive), Brésil

Clé d'identification

Éponge creuse blanc crème
Surface parsemée de paillettes brillantes
Nombreuses cheminées de taille très variable terminées par un oscule
Grande taille, jusqu'à 40 cm de diamètre

Noms

Distribution géographique

Méditerranée (invasive), Brésil

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Paraleucilla magna est originaire des côtes sud du Brésil en Atlantique où elle est l'éponge calcaire la plus commune. Les premières observations méditerranéennes de cette éponge, considérée comme invasive, ont été faites en 2001 au sud de l'Italie. Elle a été depuis observée en mer Adriatique, à Malte, sur la Côte d'Azur, à Thau, en Catalogne, et au-delà du bassin méditerranéen aux îles Canaries.

Biotope

Paraleucilla magna abonde sur divers supports et de façon saisonnière (régresse en hiver en Méditerranée) dans les milieux confinés (eaux eutrophes*) comme les ports ou les étangs littoraux où les eaux sont calmes et turbides*. Cette éponge résiste bien à la pollution mais elle peut aussi se développer en eau ouverte et propre. Elle est observée, le plus souvent, entre 3 et 10 m de fond.

Description

Paraleucilla magna est une éponge creuse de forme extérieure massive ou tubulaire et présentant de nombreuses digitations flexibles de taille très variable et terminées par un oscule* de 5 à 20 mm de diamètre. Suivant le développement et la courbure plus ou moins marquée des différentes digitations, elle peut prendre des formes très variables, complexes, tarabiscotées. Il s'agit d'une espèce pouvant atteindre une grande taille, jusqu'à 40 cm de long. Sa couleur est blanc crème à jaunâtre. Observée de près, sa surface lisse semble couverte de paillettes brillantes. Creuse comme une bourse et de consistance friable, elle se déchire facilement.

Espèces ressemblantes

Grantia compressa (Fabricius, 1780) ressemble en plus petit (1 à 2 cm) et en plus comprimé à Paraleucilla magna, mais cette éponge calcaire d'origine européenne n'est présente que sur les côtes de l'est de l'Atlantique et de la Manche.

Leuconia nivea (Grant, 1826), est une petite espèce mesurant au maximum 10 cm. Ses oscules, alignés sur des crêtes, sont plus petits que ceux de Paraleucilla magna. Elle est présente en Manche et Atlantique Nord-Est et semble rare en Méditerranée.

Leucilla endoumensis Borojevic & Boury-Esnault, 1986 est la seule espèce du genre voisin Leucilla en Méditerranée. Sa taille minuscule, de l'ordre de quelques mm à 1,5 cm, là rend difficilement observable en plongée.

Alimentation

Comme toutes les éponges, cette espèce a un régime filtreur* microphage* : l'eau pénètre par les minuscules ostioles* dispersés à la surface de l'éponge et ressort par les oscules terminaux.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.

  • Sexuée : par œufs et spermatozoïdes*, aboutissant à la naissance d'une larve* ciliée* nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge.
  • Asexuée : par bourgeonnement ou bouturage de fragments qui se détachent de l'éponge mère pour se fixer un peu plus loin.

Divers biologie

Le squelette spiculeux* est concentré sous forme de couches au niveau de la surface externe (corticale) et de la surface interne (paroi intérieure de la bourse). Il est constitué de spicules* triactines* et tétractines* de grandes tailles (jusqu'à approximativement 0,7 mm) visibles à l'œil nu sur macrophotographie.

Origine des noms

Origine du nom français

Éponge-bourse à paillettes est une proposition des auteurs du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Paraleucilla : du grec [leuco] = blanc, associé au préfixe grec [para] = « qui ressemble à ». Donc ressemble au genre Leucilla qui est caractérisé par la couleur blanchâtre de ses espèces.

magna : du latin [magnus] = grand, important.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Calcarea / Calcispongia Eponges calcaires / Calcisponges

Eponges exclusivement marines. Squelette de spicules calcaires à 1 à 4 axes. Eau peu profonde, substrat dur. Vivipares, larve typique : coeloblastula ou amphiblastula.

Sous-classe Calcaronea / Calcaronia Calcaronea / Calcaronia Spicules à quatre rayons. Le noyau des choanocytes* a une position apicale. Larve de type amphiblastula.
Ordre Leucosolenida Leucosolénides
Famille Amphoriscidae Amphoriscidés
Genre Paraleucilla
Espèce magna

Nos partenaires