Alcyon translucide

Paralcyonium spinulosum | Delle Chiaje, 1822

N° 2725

Méditerranée, Atlantique Nord-Est

Clé d'identification

Colonies très rapprochées reliées par un stolon basal
Taille entre 2 et 10 cm de haut
Tronc et polypes translucides
Polypes primaires portant des polypes secondaires portant eux-mêmes parfois des polypes tertiaires
Pied brun
Espèce plutôt sciaphile et fixée sur des substrats solides

Noms

Autres noms communs français

Alcyon épineux, alcyon brun, alcyonide élégante

Noms communs internationaux

Translucent soft-coral (GB), Alcionario translúcido (E), Alcionio translucido (I)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Lobularia spinulosa Delle Chiajie, 1822
Paralcyonium elegans
Milne Edwards, 1857

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Sur les côtes françaises, Paralcyonium spinulosum est observé en Méditerranée à proximité de Banyuls-sur-Mer, Palavas-les-Flots (où il est d’ailleurs très abondant sur le site du Coulombray), Marseille et Cagnes-sur-Mer. Il est également observé sur la façade atlantique jusqu’aux îles des Glénan.

A l’étranger, cette espèce a été observée à Naples, en Tunisie, en Algérie mais également dans les eaux portugaises et espagnoles.

Biotope

Paralcyonium spinulosum est une espèce plutôt sciaphile* qui vit entre 15 et 250 mètres de profondeur. Dans les zones moins profondes de son aire de répartition, cette espèce ne se rencontre que dans les anfractuosités et petits espaces que l'on peut trouver dans le coralligène* ou entre les rhizomes* des posidonies. A plus grande profondeur, elle est plutôt fixée sur des substrats* solides. On peut notamment la retrouver sur les fonds détritiques*, fixée sur des coquilles ou des ascidies.

Description

Paralcyonium spinulosum est généralement observé sous la forme de colonies très rapprochées, reliées les unes aux autres par un stolon* basal.

La taille des colonies varie entre 2 et 10 cm. Cette taille augmente en fonction de la profondeur où vivent ces colonies.

Le tronc est rétractile et résulte de la fusion de la base de grands polypes. Il est blanchâtre ou rosâtre translucide avec des sclérites* blancs bien visibles. Son pied, qui n’est pas toujours visible, est brun avec une structure gainante non rétractile et contenant de grands sclérites mesurant entre 1,5 et 3,5 mm. Les petits individus, qui vivent à faible profondeur, ont une transparence plus marquée.

Les polypes* sont blancs et répartis sur toute la longueur du tronc. On distingue des polypes* dits primaires (d'environ 35 mm de longueur) pouvant porter des polypes secondaires plus petits (de longueur environ 10 mm), portant eux-mêmes parfois des polypes tertiaires (d’une taille inférieure à 10 mm). Chaque type de polype (secondaire et tertiaire) est issu du précédent par bourgeonnement. Les polypes ont 8 tentacules pinnés*, avec des rangées de 13 à 14 pinnules*, et ils peuvent complètement se rétracter.

Espèces ressemblantes

Veretillum cynomorium, la vérétille, de couleur plutôt orangée et de plus grande taille (jusqu’à 50 cm). Contrairement à Paralcyonium spinulosum, cet alcyon se retrouve sur des fonds sablo-vaseux et ne forme pas de colonies avec des individus très rapprochés. Il ne possède pas de polypes secondaires.

Maasella edwardsi, l'alcyon brun, se distingue de l'alcyon translucide par sa couleur brune (due à la présence de zooxanthelles*) et par son péristome* vert et par une taille bien plus petite (1 à 2 cm).

Alimentation

Les polypes des alcyons capturent et paralysent leurs proies planctoniques* à l'aide de cellules urticantes*, les cnidocytes*. Contrairement à ce qui peut se passer chez des espèces proches, il n’y a pas d’apport nutritif par la photosynthèse* (car absence de zooxanthelles symbiotiques*).

Reproduction - Multiplication

La reproduction est inconnue pour cette espèce, cependant, Lo Bianco (1909) a observé des œufs entre juin et octobre.

Divers biologie

Les polypes des alcyons translucides, comme ceux de certaines gorgones, sont source de nourriture pour des nudibranches de la famille des Tritoniidés (exemple Tritonia striata).

Origine des noms

Origine du nom français

Alcyon qui désigne un oiseau de mer mythologique dans la Grèce antique.

Translucide en raison de son aspect presque transparent.

Origine du nom scientifique

Paralcyonium : du grec [para] = à côté de, et [halcyon], cela signifie que c'est une espèce proche d'un alcyon similaire. Alcyonium désigne un "zoophyte" qui devrait son nom, d'après Dioscoride, à sa ressemblance avec un nid d'Alcyon, oiseau de mer.
spinulosum : du latin [spinula] = petite épine, auquel s'ajoute le suffixe latin [-osus] = qui a beaucoup de, en raison du nombre important de spicules.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Octocorallia / Alcyonaria Octocoralliaires / Alcyonaires Anthozoaires coloniaux, parfois solitaires. Polypes de petite taille à symétrie radiaire d’ordre 8 (8 tentacules portant 2 rangées de pinnules). Exosquelette calcaire ou spicules calcaires ou fibres organiques.
Ordre Alcyonacea Alcyonacés Octocoralliaires dont les polypes sont enfouis dans un coenosarc épais plus ou moins calcifié. Polypes allongés qui restent accolés les uns aux autres en bouquets. Spicules fusiformes et épineux. Ce groupe renferme les alcyons (ou coraux mous), les gorgones, et les coraux vrais.
Sous-ordre Alcyoniina Alcyoninés / Alcyonides Coraux mous vrais, ou alcyons.
Famille Paralcyoniidae Paralcyoniidés

Colonies dont la partie supérieure lobée est rétractable dans la partie inférieure en forme de gaine.

Genre Paralcyonium
Espèce spinulosum

Nos partenaires