Crabe marbré

Pachygrapsus marmoratus | (Fabricius, 1787)

N° 164

Méditerranée, mer Noire, Atlantique oriental

Clé d'identification

Petit crabe à carapace carrée de 4 cm de large maximum
Couleur brune ou noire avec ou sans marbrures jaunes
Zone médiolittorale

Noms

Noms communs internationaux

Marbled rock crab, Mediterranean shore crab (GB), Granzo piato (I), Cangrejo de roca, cangrejo corredor, cangrejo mulata (E), Felsenkrabbe (D), Mediteraanse strandkrab (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cancer marmoratus Fabricius 1787
Cancer marmoratus Fabricius 1788
Grapsus marmoratus Grube 1861
Grapsus varius Latreille 1867
Leptograpsus bertheloti H. Milne Edwards, 1853

Distribution géographique

Méditerranée, mer Noire, Atlantique oriental

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée, mer Noire, Atlantique oriental (des Canaries à la Bretagne).

Biotope

Ce crabe vit sur des fonds rocheux dans la frange médiolittorale*. On le trouve aussi dans les estuaires et les lagunes littorales. Il peut passer de longues heures hors de l’eau tant que ses branchies sont humides.

Description

Pachygrapsus marmoratus est un petit crabe dont la carapace peut mesurer jusqu'à 4 cm de largeur. Cette dernière est de forme carrée. Le front est large et rectiligne. La première paire de pattes, souvent très sombre par rapport aux autres, est dépourvue de soies et se termine par des pinces.

La couleur varie selon l’âge : les jeunes ont un dos plutôt rougeâtre alors que les adultes sont bruns ou noirs avec ou sans marbrures jaunes, qui sont plus prononcées sur les pattes. La face ventrale est claire.

Espèces ressemblantes

Deux autres espèces de Pachygrapsus existent en Méditerranée. Ces deux espèces n'ont qu'une seule dent latérale en arrière de l'angle orbitaire. Ce sont des espèces rares (en France métropolitaine) et de petite taille (largeur de la carapace inférieure à 2 cm) :

  • Pachygrapsus maurus est de couleur noir-brun avec des taches jaunes ou bleues. On le rencontre sur les rochers battus et les trottoirs d'algues calcaires, en Méditerranée et en zone macaronésienne.
  • Pachygrapsus transversus a une carapace plus trapézoïdale que carrée. C'est une espèce tropicale du Pacifique américain et amphi-atlantique. On la trouve aussi en Méditerranée mais uniquement dans ses secteurs les plus chauds.

Alimentation

P. marmoratus est omnivore. Il se nourrit de débris organiques (détritivore* et nécrophage*), de petits invertébrés (moules, patelles...), et de végétaux (algues vertes, rouges, algues calcaires et cyanobactéries). Des cas de cannibalisme sont connus.

Reproduction - Multiplication

P. marmoratus est une espèce ovipare*. Les couples de crabes se forment lorsque la température de l’eau est au moins de 17 °C. Il est très prolifique, car il peut avoir deux périodes de reproduction dans l’année. La principale a lieu en juillet-août. Les œufs sont fécondés et portés par la femelle durant 25 jours par ses pattes abdominales. Une femelle peut pondre de 10 000 à 60 000 œufs selon sa taille.

En ce qui concerne le développement larvaire*, il y a six à huit stades zoé* planctoniques* selon les conditions environnementales et un stade mégalope* qui devient benthique* et donne un juvénile.

Vie associée

Le crabe marbré est l'hôte de différents parasites. La grégarine Cephaloidophora conformis se rencontre dans le tube digestif ; des métacercaires du ver plathelminthe Microphallus pachygrapsi s'observent parfois dans les tissus internes ; le crustacé épicaride Grapsion cavolini est souvent présent dans la cavité générale ; la sacculine Sacculina carcini est également un parasite qui peut s'observer facilement sous l'abdomen du crabe.

Le crabe marbré a de nombreux prédateurs. Citons des mammifères comme les rats Rattus norvegicus, le vison américain Mustela vison, la loutre d'Europe Lutra lutra, ou des oiseaux marins comme le goéland leucophée Larus michahellis ou divers hérons. Certains poissons côtiers comme la rascasse de Madère Scorpaena maderensis mettent également ce crabe à leur menu.

Enfin dans le même habitat on trouve des crustacés comme des balanes, des ligies (Ligia italica et Ligia oceanica), des crabes comme le crabe verruqueux Eriphia verrucosa et le crabe vert Carcinus maenas, des mollusques comme le petit vermet Vermetus triquetrus. On trouve parfois le crabe marbré avec des anémones de mer Anemonia viridis.

Divers biologie

Ce crabe a une bonne acuité visuelle et à la moindre alerte, il se réfugie dans une anfractuosité de rocher. Il vit dans le milieu intertidal et a donc une bonne accoutumance au milieu aérien. Il sera donc possible de l’observer juste au dessus de l’eau lors d’une visite d’estran.

Il vit jusqu’à 4 ans, la femelle étant mature dans sa seconde année.

Informations complémentaires

L’espèce est présente de la Bretagne jusqu'aux Canaries et dans toute la Méditerranée. Les signalements récents de Manche correspondent presque toujours à l'espèce introduite Hemigrapsus sanguineus.
Commentaire de Pierre Noël : "Des signalements isolés sont périodiquement faits sur les côtes françaises de la Manche depuis des décennies, et cela jusqu'à Saint Vaast La Hougue (île de Tatihou) sur le côté Est du Cotentin. Le crabe marbré est exceptionnellement présent sur les côtes sud de l'Angleterre. On évoque des déplacements d'huîtres pour expliquer ces "apparitions" ponctuelles. Des larves pourraient également être véhiculées occasionnellement dans les ballasts des bateaux, ou des juvéniles sur les salissures des coques. Il ne semble pas y avoir de reproduction signalée jusqu'à présent en Manche, mais on ne sait jamais ; avec le réchauffement climatique, il faut ouvrir l'œil...".

En aquariophilie, cette espèce pourrait être exploitée de façon locale ou marginale.

Ce crabe est le héros d'un dessin animé plein d'esprit : " La Révolution des Crabes", dont l'auteur est Arthur de Pins, et qui a été primé au Festival d'Annecy en 2004 (durée inférieure à 5 mn).

Origine des noms

Origine du nom français

Provient du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Pachygrapsus : du grec [pachy] = épais et du latin [grapsus] = sorte de crabe.
Du latin [marmoratus] = marbré.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Grapsidae Grapsidés Crabes généralement du littoral, plutôt aplatis, front rectiligne, forme carrée ou rectangulaire.
Genre Pachygrapsus
Espèce marmoratus

Nos partenaires