Ovule commune

Ovula ovum | (Linnaeus, 1758)

N° 1807

Océan Indien, Pacifique tropical ouest et central

Clé d'identification

Coquille blanche bombée et étirée aux extrémités
Un seul côté de l'ouverture est dentelé
Manteau noir avec des verrues blanches - jaunes

Noms

Autres noms communs français

Porcelaine blanche

Noms communs internationaux

Egg cowrie, egg shell (GB), Eischnecke (D), Eischelp, eislak, ei-kaurie (NL), Porcelana huovo, ciprea huovo (E)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Amphiperas ovum (Linnaeus, 1758)

Distribution géographique

Océan Indien, Pacifique tropical ouest et central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Ovula ovum est présente dans l'océan Indien et dans le Pacifique tropical, de l'Indonésie à la Polynésie Française et du sud du Japon à la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

L'ovule commune se rencontre dans les eaux peu profondes, de la surface à 20 m de profondeur.

Description

La coquille d'Ovula ovum est entièrement blanche et peut atteindre 12 cm. Elle est fortement bombée sur le dos, étirée aux extrémités. La face ventrale est plate, avec une ouverture large sur toute la longueur. Une dentition est présente sur un seul côté de l'ouverture, alors que chez les vraies porcelaines (Cypraeidae), les dents sont présentes des deux côtés. L'intérieur de la coquille est rosé. Le manteau est noir, avec de petites verrues blanches, jaunes ou orange, en nombre plus ou moins important. Quand l'animal est vivant, le manteau se déploie de chaque côté de la coquille pour se rejoindre au milieu du dos et la recouvrir entièrement, la masquant complètement.
Les juvéniles, quand le manteau recouvre la coquille, sont mimétiques des nudibranches du genre Phyllidia.

Espèces ressemblantes

Ovula ovum, de par sa taille et sa couleur ne peut pas être confondue avec une autre espèce. Il existe cependant une autre espèce dans ce genre, Ovula costellata, avec une coquille également blanche, mais de taille inférieure (4 cm maximum) et avec un manteau complètement orange.
Il existe aussi des petites porcelaines à la coquille blanche (Calpurnus verrucosus, Primovula bellica, etc ...) qui ne dépassent pas 4 cm et qui dans tout les cas n'ont jamais le manteau entièrement noir.

Les individus avec des boutons orange, lorsque le manteau recouvre leur coquille, pourraient éventuellement être confondus avec le ver plat Thysanozoon nigropapillosum, mais celui-ci, comme son nom l'indique, est plat, et a une marge blanche tout autour de son corps (voir photo).

Les juvéniles de Ovula ovum ont le manteau noir avec de gros boutons blancs et jaunes, qui les font ressembler à des nudibranches du genre Phyllidia. Dès qu'ils dépassent la taille des Phyllidia, ils changent d'apparence et ressemblent alors aux adultes.

Alimentation

Le débat sur la nutrition de l'ovule commune n'est pas tranché. Pour certains auteurs elle se nourrirait d'éponges, pour d'autres exclusivement de coraux mous appartenant aux genres Sarcophyton, Sinularia et Litophyton. Une étude réalisée aux îles Marshall (Hamel J.F. & Marcier A., 2006) a montré qu'elle se nourrissait également d'algues benthiques. La majorité des observations montre la porcelaine blanche se nourrissant de Sarcophyton ou Sinularia. Elle utilise sa radula* comme une râpe, arrachant les tissus supérieurs de sa proie.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est facilitée par le regroupement des individus au niveau des sources de nourriture et par l'utilisation de phéromones*. Les sexes sont séparés. Les mâles sont généralement un peu plus petits que les femelles. Toujours aux îles Marshall, des couples se formant quelques jours avant la pleine lune ont été observés, entre juillet et novembre. L'accouplement (34 à 72 min) se fait tête-bêche. La ponte, pouvant prendre jusqu'à 72 h, avait lieu juste après la pleine lune. Chaque femelle dépose jusqu'à une centaine de capsules jaunâtres, directement sur la source de nourriture. Chaque capsule compte de 150 à 200 embryons dans le liquide intra capsulaire. Le développement de l'embryon est classique et passe par le stade blastula*, gastrula*, trochophore* et enfin larve véligère*. Au 20 à 22ème jour, les larves véligères éclosent des capsules et vivent leur vie planctonique, se nourrissant de phytoplancton, avant la métamorphose, 4 à 5 jours plus tard.

Vie associée

Ovula ovum quitte rarement sa source de nourriture, principalement des coraux mous.

Divers biologie

Ovula ovum retient une partie des molécules chimiques toxiques de ses proies dans ses propres tissus pour se protéger des prédateurs (poissons).

Informations complémentaires

Le manteau noir de l'ovule commune recouvre en permanence la coquille. Elle reste immobile la journée, généralement au même endroit tous les jours, et a une activité nocturne, qui consiste principalement à se nourrir toute la nuit.

L'ovule commune est recherchée par les collectionneurs et est vendue dans de nombreux pays. En Malaisie, elle sert traditionnellement à décorer les bateaux.

Elle est très fréquemment observée en couple.

Origine des noms

Origine du nom français

Ovule : francisation du nom latin. L'autre nom commun est la porcelaine blanche, mais l'emploi du nom de porcelaine est inexact. Cette espèce appartient aux ovules (coquille étirée aux extrémités, dents réduites, coloration non ponctuée et elles sont carnivores).
commune : car elle est commune et ordinaire.

Origine du nom scientifique

Ovula : du latin [ovum] = diminutif de œuf, ovale, car la coquille blanche et sa forme rappelle un œuf.
ovum
: du latin [ovum] = œuf, ovale.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Ovulidae Ovulidés Coquille piriforme à fusiforme, étirée aux extrémités, souvent rostrée. Tours recouvrant entièrement la spire. Dents aperturales faibles. Lèvre interne lisse sans dent LDA.
Genre Ovula
Espèce ovum

Nos partenaires