Oursin grimpeur

Psammechinus microtuberculatus | (Blainville, 1825)

N° 527

Méditerranée et proche Atlantique

Clé d'identification

Forme sphérique aplatie aux deux pôles
Petite taille (animal entier adulte 3 à 4 cm),
Piquants courts (max 1,5 cm), verts à brunâtres
Sous les pierres, au pied des posidonies (sciaphile)
Plaques ambulacraires* avec 3 paires de pores laissant passer les podia (microscopie)

Noms

Autres noms communs français
Oursin vert
Noms communs internationaux
Little sea-urchin, green sea-urchin (GB), Ericillo de mar (E), Riccio verde, piccolo riccio di mare o di prateria (I), Kletterseeigel des Mittelmeeres (D), Groene zeeëgel (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Echinus microtuberculatus
Echinus parvituberculatus
Echinus pulchellus
Echinus decoratus
Psammechinus pulchellus
Psammechinus parvituberculatus
Parachinus microtuberculatus

Distribution géographique

Méditerranée et proche Atlantique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Probablement fréquent dans toute la Méditerranée et l'Atlantique proche (du nord du Portugal au cap Vert). En Méditerranée, il n'est décrit avec certitude que sur toutes les côtes nord à l'exception du bassin levantin, également signalé en Tunisie et à Chypre. Sa limite nord en Atlantique est en Galice. Il est remplacé plus au nord sur nos côtes françaises par un cousin très proche Psammechinus miliaris.

Biotope

Son activité est nocturne. De jour, parce qu'il craint la lumière (espèce sciaphile*), on le rencontrera principalement sous les pierres dans les zones d'algues et au niveau des rhizomes dans les herbiers de posidonies, mais également sur les fonds durs secondaires (coralligène*) et plus rarement sur des fonds sableux argileux ou vaseux. Présent depuis le dessous de la surface à plus de 100 m de profondeur, cet oursin peut être également abondant dans certaines lagunes (Thau, Venise, etc.). Il quitte son abri pour se nourrir et se reproduire. Bon grimpeur, il peut être retrouvé sur les feuilles de posidonies.

Description

L’oursin grimpeur Psammechinus microtuberculatus est un oursin régulier en forme de sphère assez aplatie aux deux pôles et de petite taille. Le test* mesure environ 3 cm de diamètre (maximum : 4 cm). Les piquants mesurent quant à eux 1,5 cm de long au maximum (1/2 du diamètre du test).
Ce petit oursin présente la bouche (au centre de la face orale ou inférieure) et l’anus (face aborale ou supérieure) diamétralement opposés.
Ses piquants nombreux, lisses et plutôt courts sont aplatis avec une couche de cortex* bien développée. Vertes à brunâtres, et occasionnellement annelées, leurs extrémités sont parfois blanchâtres. Les piquants sont disposés régulièrement sur la surface du corps. Les piquants primaires sont fixés sur les tubercules primaires du test en 2 rangées dans chacune des 5 zones ambulacraires* et interambulacraires. Les piquants secondaires fixés sur les zones interambulacraires sont légèrement plus courts que les piquants primaires.
Les plaques ambulacraires composées comportent 3 paires de pores qui permettent le passage des podia* chacun muni d’une ventouse à son extrémité. Le test avec son tégument est vert, alors que sans tégument les 5 zones ambulacraires (perforées) forment sur le test 10 bandes blanchâtres. De nombreux tubercules (primaires et secondaires de même taille) arrondis et bien développés recouvrent le test.
La membrane péristoméale*, autour de la bouche, est entièrement recouverte de plaques de coloration verte.

Espèces ressemblantes

En Méditerranée, il existe un risque de confusion avec de jeunes Paracentrotus lividus. Le nombre de paires de podia (ou de pores dans le test) permet de les différencier (3 paires pour Psammechinus microtuberculatus contre 5 chez Paracentrotus lividus).

Une autre espèce plus petite (10-12 mm), Genocidaris maculata à l'aspect plus robuste, est présent dans le même biotope méditerranéen.

Psammechinus miliaris fort semblable, n'existe que sur le littoral Atlantique, en Manche et mer du Nord.

Alimentation

Espèce omnivore, cet oursin ronge les divers organismes qui lui tombent sous les dents : invertébrés fixés, algues…

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu en avril et en mai en Adriatique, en juin juillet et août à Naples et de janvier à mai en Atlantique. Elle est sexuée avec émission de gamètes* dans l’eau de mer : la fécondation est donc externe, comme chez la plupart des échinodermes.
Stade larvaire planctonique* (symétrie bilatérale) suivi d’une profonde métamorphose conduisant au juvénile benthique* (à symétrie d’ordre 5).

Vie associée

Plusieurs espèces de bactéries seraient responsables de la maladie de “l'oursin chauve“ (bald-sea-urchin disease) et seraient au moins responsables du déclin de la population de Psammechinus microtuberculatus de Port-Cros (Var) dans les années 90.
Psammechinus microtuberculatus et Paracentrotus lividus vivent souvent associés.
Le gastéropode Eulima monterosatoi et le copépode Astrocheres violaceus sont deux parasites de cette espèce.

Divers biologie

Quelquefois commercialisées avec celles des autres oursins comestibles (Paracentrotus lividus) les gonades sont de bonne qualité mais de trop petite taille.
Les blessures accidentelles par les piquants d’oursins de Psammechinus microtuberculatus sont bénignes. L’extraction rapide des piquants en évitant de les briser et l’immersion de la partie atteinte plusieurs fois par jour dans du vinaigre afin de solubiliser le calcaire sont en général suffisants.
Psammechinus microtuberculatus est un bon indicateur de la qualité des écosystèmes des fonds sous marins en Méditerranée.
Cette espèce semblerait être à l'origine de dommages dans les bancs d'huîtres.

Origine des noms

Origine du nom français

Comme son nom l’indique, cet oursin est un excellent grimpeur : on le trouve sur les feuilles de posidonies ou sur d’autres supports exposés. D’après le guide Vigot, il a réussi à monter le long d’une corde de violon, au cours d’expériences en laboratoire…

Origine du nom scientifique

Psammechinus du grec Psammos = sable et echinos = hérisson, oursin : peut-être parce que le test, trouvé sur du sable, a été décrit en premier.

microtuberculatus du latin = petit tubercule : partie du test portant le piquant.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Echinoidea Echinides Ce sont les oursins. Forme globuleuse ou hémisphérique, squelette qui porte des piquants mobiles, des pédicellaires et des pieds ambulacraires. Pouvoir de régénération limité.
Sous-classe Euechinoidea Euéchinides Oursins plus ou moins sphériques, dits "oursins réguliers". Plaques ambulacraires composées. Bouche ventrale et anus dorsal. 
Super ordre Echinacea Echinacés

10 plaques péristomiales

Ordre Camarodonta Camarodontes Les épiphyses qui surmontent les demi-pyramides de la lanterne d'Aristote sont hautes et jointives.
Famille Parechinidae Paréchinidés
Genre Psammechinus
Espèce microtuberculatus

Nos partenaires