Bihoreau gris

Nycticorax nycticorax | (Linnaeus, 1758)

N° 1714

Cosmopolite

Clé d'identification

Taille : 60 cm
Envergure : de 105 à 112 cm
Oiseau trapu, au cou court et large
Pattes assez courtes et jaunâtres
Ailes, dos et dessus de la tête noir bleuté
Dessous gris pâle, presque blanc

Noms

Autres noms communs français

Héron bihoreau

Noms communs internationaux

Black-crowned Night-Heron (GB), Nitticora (I), Martinete, Pedrete corona negra (E), Nachtreiher (D), Kwak (NL)

Distribution géographique

Cosmopolite

Zones DORIS : Eau douce d'Europe, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

Ce petit héron est présent de part et d'autre du 45ème parallèle, de l'Amérique jusqu'en Asie, ainsi qu'en Afrique et à Madagascar. Trois sous-espèces se partagent le continent américain, au Canada le long de la côte atlantique et dans les régions limitrophes des Etats Unis, en Amérique du Sud au Chili et en Argentine.

Biotope

Le bihoreau gris se rencontre dans les zones de marais d'eau douce ou saumâtre, et sur les étangs, ou rivages et estuaires soumis à la marée. Il choisit des endroits dont les berges ou rives sont garnies d'une végétation touffue, propice à ses longues heures d'attente immobile pendant la journée.

Description

Des ailes d'un beau gris velouté, surmontées d'un dos noir aux reflets bleutés qui se poursuit jusqu'à une calotte de même teinte, ce petit héron (60 cm) pousse l'élégance en plumage nuptial jusqu'à arborer une longue huppe blanche qui retombe sur son dos. Ainsi, bien que son apparence générale soit celle d'un oiseau trapu avec de courtes pattes jaunâtres, le dessous clair se marie avec ces teintes comme une tenue de soirée.
Son bec est noirâtre et ses yeux sont rouge orangé. La couleur de ses pattes change en période de reproduction pour tirer vers le rouge framboise.
Le plumage des jeunes diffère beaucoup de celui des adultes : pas de gris ni de noir bleuté, mais le dessus est brun foncé tacheté, le dessous rayé. Les immatures acquièrent le plumage adulte à partir de leur deuxième été.

Espèces ressemblantes

En livrée juvénile, ce petit héron peut être confondu avec le grand butor (ou butor étoilé, Botaurus stellaris). Ce dernier est, comme son nom l'indique, plus grand que le bihoreau gris (75 cm), et sa couleur est plus dorée que l'immature de bihoreau.
L'adulte peut quant à lui être confondu avec le blongios nain (Ixobrychus minutus). Le blongios se distingue du bihoreau essentiellement par une teinte plus jaunâtre sur le cou et le dessous, ainsi que par une grande tache claire blanc jaunâtre sur l'aile. Le blongios nain est également beaucoup plus petit que le bihoreau gris (seulement 35 cm).

Alimentation

Le bihoreau gris se nourrit de poissons, de batraciens et d'insectes. La pêche se fait essentiellement au crépuscule ou à l'aube, mais en période de reproduction, l'appétit des jeunes nécessite de pêcher tout au long de la journée. Il recherche ses proies dans les roselières, les étangs, les cours d'eau, et jusque sur les rivages. Il pêche à l'affût, restant immobile pour repérer sa proie.

Reproduction - Multiplication

Migrateur, le bihoreau gris revient sur les sites de reproduction intervient entre mars et avril. La nidification se fait en colonies, parfois partagées avec d'autres espèces, dans des buissons, au sommet des arbres, rarement dans des roselières. Le mâle commence la construction d'un nid fait de branchages, puis cherche à y attirer une femelle. Une fois le couple constitué, le nid est achevé par les deux oiseaux.
Une ponte annuelle unique se fait entre fin mars et début juillet. De trois à cinq œufs vert bleuâtre la constituent. La couvaison dure trois semaines.
Le nourrissage débute par une bouillie prédigérée, puis les adultes rapportent directement au nid des proies. Les jeunes s'envolent au bout d'un mois, mais trois semaines seront encore nécessaires à leur émancipation. Ils profiteront de cette période pour apprendre à pêcher à proximité du nid, nid où ils reviendront encore pour y être nourris.
Les individus migrateurs quitteront les zones de nidification vers le mois d'octobre.

Vie associée

Le bihoreau gris n'est associé avec d'autres espèces que sur les zones de reproduction : il peut partager les sites de nidification avec d'autres Ardéidés comme l'aigrette garzette (Egretta garzetta), ou le héron cendré (Ardea cinerea).

Divers biologie

Ce héron discret fait entendre son cri rauque et grave le plus souvent en fin de journée. Il émet aussi ce « ouak » sonore en prenant son envol. Ce cri rappelle celui du grand corbeau.
Son vol semble parfois hésitant, ses ailes battent lentement, d'un mouvement presque mécanique. Oiseau crépusculaire, c'est vers la fin de journée qu'il quitte ses abris diurnes pour se rendre sur ses lieux de pêche.
Migrateur de nuit vers l'Afrique tropicale, des observations le mentionnent comme résident hivernal en métropole depuis les années 70. Parallèlement, la zone de nidification semble s'étendre vers le nord.
Le bihoreau gris est très sensible aux conditions climatiques et au maintien des zones humides sur ses quartiers d'hivernage ainsi qu'aux dégradations des zones humides de reproduction.

Réglementation

Les colonies ont été souvent détruites par les pêcheurs, les jeunes étant également chassés, mais depuis 1975, tous les ardéidés font l'objet d'une protection intégrale.

Communautaire :
- Directive Oiseaux : Annexe I
International :
- Convention de Berne : Annexe II
- Convention de Bonn : Accord AEWA [1999]
De portée nationale :
- Oiseaux protégés : Article 1
- Oiseaux protégés : Article 5

Origine des noms

Origine du nom français

Bihoreau : de buhoreau, 1314, probablement dérivé de buort, origine du Butor, autre oiseau de la famille des ardéidés (Botaurus stellaris).

Origine du nom scientifique

Nycticorax : du grec [nyx, nyctos] = la nuit et [korax, koracos] = le corbeau. Se réfère aux mœurs crépusculaires de cet oiseau, et à la ressemblance de son cri avec celui du corbeau.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Aves Oiseaux Vertébrés à plumes, ovipares. Les membres antérieurs sont transformés en ailes.
Ordre Ciconiiformes Ciconiiformes Grands oiseaux échassiers avec de longues pattes et un long cou, vivant en général dans des lieux humides, d'où ils extraient leur nourriture.
Famille Ardeidae Ardeidés
Genre Nycticorax
Espèce nycticorax

Nos partenaires