Notoplana vitreux

Notoplana vitrea | (Lang, 1884)

N° 1091

Méditerranée

Clé d'identification

Corps fin, long, transparent et fragile
Grande taille : 40 mm maximum
Ramifications intestinales bien visibles, blanchâtres
Reptation et nage rapides

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Leptoplana vitrea Lang, 1884

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Notoplana vitrea est présumé endémique de la Méditerranée et de la mer Noire.

Biotope

Sous les pierres et entre les algues calcaires par petits fonds, Notoplana vitrea est relativement abondant.

Description

Le corps de Notoplana vitrea est blanchâtre transparent et d'apparence délicate, fragile. De forme allongée et étroite, ce ver plat peut atteindre une grande taille (40 mm). La zone la plus large est en avant. La transparence de l'animal permet d'observer les nombreuses ramifications de couleur grise de l'intestin qui occupe tout le corps et, décentré vers l'avant, le pharynx dont la longueur représente environ un tiers du corps. Il n'y a pas de tentacules, mais simplement deux taches oculaires tentaculaires rondes formées de gros ocelles. Les "yeux" cérébraux, plus petits, forment deux bandes en avant des taches tentaculaires. La face ventrale est jaune pâle.
Notoplana vitrea peut se déplacer et nager rapidement.

Espèces ressemblantes

Il est difficile de faire la différence, sous l'eau ou sur une photo, entre les nombreuses espèces de vers plats peu colorés sous-marins. En pratique un examen des différents ocelles à la loupe binoculaire et une dissection des organes génitaux sont nécessaires pour garantir l'identification.

Notoplana alcinoi Schimdt, également sans tentacules, plus petit (15 mm), de couleur gris lumineux et translucide, habitant habituel des zones photophiles végétales. Méditerranée et mer Noire.

Leptoplana tremellaris possède un corps un peu plus court mais plus large.

Stylochoplana maculata ressemble à L. tremellaris, il s'en distingue par la présence de nombreuses petites taches et par ses tentacules bien formés et transparents. De la Scandinavie à la Méditerranée.

Discocelis tigrina possède un corps un peu plus massif et moins allongé. Egalement endémique de Méditerranée.

Stylochus pilidium possède des tentacules pointus et un corps nettement plus épais.

Reproduction - Multiplication

Chez les Turbellariés la reproduction est principalement sexuée. Les individus sont hermaphrodites*, le système de reproduction est dit réciproque, c’est-à-dire que les partenaires vont se féconder mutuellement.

Origine des noms

Origine du nom français

Reprise du nom de genre et de l'aspect de l'animal.

Origine du nom scientifique

Notoplana : du grec [noto] = dos et [plana] = plat, mince.
vitrea : du latin [vitr-] = verre, semblable à du verre, vitreux, transparent.
Son nom décrit donc bien ce ver plat transparent.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Platyhelminthes Plathelminthes Vers plats à symétrie bilatérale, portant des organes des sens simples sur la tête, tube digestif à une seule ouverture ventrale. Nombreuses espèces libres ou parasites.
Classe Turbellaria Turbellariés Vers plats libres (non parasites) mus par une ciliature ventrale. Tube digestif ramifié qui possède une seule ouverture au centre de la face ventrale.
Sous-classe Archoophora Archoophores
Ordre Polycladida Polyclades Turbellariés à intestin très ramifié. Espèces de grande taille. Planaires marines.
Sous-ordre Acotylea Acotylés Polyclades sans véritable ventouse en arrière de l'orifice sexuel femelle.
Famille Leptoplanidae Leptoplanidés Polyclades de grandes tailles caractérisés par l'absence de tentacules dans la région antérieure.
Genre Notoplana
Espèce vitrea

Nos partenaires