Bryozoaire gazon gris

Nolella stipata | Gosse, 1855

N° 1697

Cosmopolite (?) des mers tropicales à tempérées

Clé d'identification

Touffes denses gazonnantes grisâtres de 2 à 3 mm de hauteur
Longs et fins petits tubes serrés entre eux
Tube effilé à la base et encrassé de micro particules
Lophophore en forme de clochette

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Farrella gigantea Busk, 1856
Nolella gigantea Marcus, 1937

Distribution géographique

Cosmopolite (?) des mers tropicales à tempérées

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

La distribution de Nolella stipata n'est pas connue avec précision, en partie à cause de la confusion avec l'espèce Nolella dilatata. Néanmoins des observations récentes indiquent que ce bryozoaire est présent dans de nombreuses zones ; Pacifique Nord-Ouest, Nouvelle-Zélande, Atlantique Ouest du Canada au Brésil, Atlantique Est (Europe au moins), Méditerranée (principalement occidentale) et Adriatique.

Biotope

Vous trouverez ce petit bryozoaire sur d'autres grands bryozoaires, des algues brunes ou rouges (Cystoseira, Peyssonnelia), les rhizomes de posidonies, divers substrats durs en zone ombragée et bien balayée par les courants marins.
Parmi les grands bryozoaires érigés dans la zone européenne Pentapora fascialis, Myriapora truncata, Chartella spp. etc. portent de nombreux petits bryozoaires dont Nolella spp. mais aussi Aetea spp., Crisia spp., Scrupocellaria spp..

Description

Le petit bryozoaire Nolella stipata forme des colonies composées de nombreux zoïdes tubulaires dressés, longs et fins, non collés les uns aux autres mais néanmoins bien serrés entres eux. L'ensemble prenant l'apparence de touffes denses gazonnantes grisâtres à gris brun. Les tubes effilés à leur base sont encrassés de micro-particules. Leur longueur varie de 1 à 3 mm pour 0,2 mm de diamètre.
Ils adhèrent au substrat par leur base et sont reliés par de très fins stolons blanchâtres dont le diamètre est de l'ordre de celui d'un fin cheveu (0,05 mm). Ces stolons rampants, très rarement observables, s'entrecroisent et se ramifient densément. La maille de ces délicates constructions basales encroûtantes est le plus souvent serrée. Chaque zoïde présente une partie distale libre et érigée en forme de petit tube (le péristome*) souple et quasi rectiligne. Ce péristome est opaque.
Comme tous les bryozoaires de l'ordre des Cténostomes, la zoécie membraneuse et non calcifiée porte un orifice terminal (aperture*), sans opercule et par où sort le lophophore en forme de clochette. Chez Nolella stipata le nombre de tentacules par lophophore varie de 18 à 22, alors que chez l'espèce visuellement voisine mais un peu plus petite, Nolella dilatata, le nombre de tentacules est un peu moindre et varie de 16 à 20.

Espèces ressemblantes

Nolella dilatata (Hincks, 1860), 1,5 mm de hauteur, couleur sable, fin stolon et zoïdes cylindriques dressés non contigus, sur d'autres bryozoaires, hydraires, ascidies, coquillages,... Méditerranée et Atlantique (Europe), Brésil.

Nolella pusilla (Hincks, 1880) beaucoup plus petite et discrète, petit nombre de tentacules (8), Europe.

Aetea spp., les petits bryozoaires de ce genre forment des réseaux à maille lâche sur une seule ligne à l'apparence d'un fin stolon blanc laiteux d'où partent, à intervalle régulier, de petits tubes érigés.

Alimentation

Comme tous les bryozoaires, c'est un filtreur suspensivore* microphage*. Les diatomées (algues unicellulaires) sont à la base de leur alimentation. Les cils des tentacules sont capables de créer des microcourants permettant l'acheminement des particules alimentaires vers la bouche au centre du lophophore* (lequel assure aussi les fonctions de respiration et de nettoyage de la colonie).

Reproduction - Multiplication

Comme tous les bryozoaires, cette espèce est capable de se reproduire de manière sexuée. Chez Nolella stipata les larves sont incubées dans une invagination des fourreaux tentaculaires et sont libérées au travers de la paroi tubulaire. Les œufs fécondés sont libérés sous forme de larves. La larve nageuse va ensuite se fixer pour bourgeonner une nouvelle colonie par multiplication asexuée. La multiplication asexuée se fait par bourgeonnement de nouveaux zoïdes le long des très fins stolons rampants, premiers conquérants de nouveaux espaces.

Divers biologie

De nombreux gastéropodes sont prédateurs de bryozoaires, mais l'absence d'observation fiable sur les colonies de Nolella stipata ne nous permet pas d'affirmer qu'il soit consommé par ces derniers.



Description microscopique :
Tube distinctement annelé et recouvert de micro débris leur donnant une apparence encrassée. Portion proximale effilée, sans dilatation basale.

Origine des noms

Origine du nom français

Bryozoaire gazon gris est une proposition du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Nolella : du latin [nola] = clochette, grelot, en référence au lophophore déployé en forme de cloche.
stipata : du latin [stipo] serrer, accumuler, obstruer, en référence aux petits tubes serrés entre eux et/ou aux tubes recouverts de micro débris leur donnant une apparence encrassée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Bryozoa / Ectoprocta Bryozoaires / Ectoproctes Petits animaux coloniaux filtreurs aquatiques fixés à un substrat. Tous les zoïdes sont en continuité physique et issus de bourgeonnement à partir d’un individu unique. Chaque zoïde porte un lophophore rétractile et est abrité dans une logette.
Classe Gymnolaemata Gymnolèmes Colonies polymorphes. Les zoïdes sont cylindriques ou aplatis, les lophophores circulaires. Les parois peuvent être calcifiées ou non. Presque tous marins.
Ordre Ctenostomata Cténostomes Colonies compactes ou en stolons. Zoécies membraneuses non calcifiées. Loges ovoïdes. Orifices habituellement terminaux et fermés par une collerette de la gaine tentaculaire. Pas d’opercule, ni aviculaire, ni ovicelle.
Famille Nolellidae Nolellidés Colonies érigées ou encroûtantes, zoïdes dressés, cylindriques, non contigus, avec ou sans fin stolon. Cette famille inclue plusieurs espèces très petites et cryptiques, un petit nombre d'espèces sont de taille plus grande (Nolella stipata, Nolella dilatata, Anguinella palmata).
Genre Nolella
Espèce stipata

Nos partenaires