Myxille encroûtante

Myxilla (Myxilla) incrustans | (Johnston, 1842)

N° 351

Manche, Atlantique, Méditerranée, Atlantique Nord-Ouest

Clé d'identification

Encroûtante ou en coussin
Couleur jaunâtre
Oscules au sommet des crêtes

Noms

Autres noms communs français

Eponge incrustée

Noms communs internationaux

Rough scallop horny sponge (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Halichondria incrustans Johnston, 1842
Halichondria suburrata
Johnston, 1842
Amphilectus incrustans
(Johnston, 1842)
Dendoryx incrustans
(Johnston, 1842)
Halichondria candida
Bowerbank, 1866
Myxilla gigas
Merejkowsky, 1878

Distribution géographique

Manche, Atlantique, Méditerranée, Atlantique Nord-Ouest

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Myxilla (Myxilla) incrustans est présente en Atlantique Nord-Est de la mer de Barentz au nord jusqu’aux côtes espagnoles du golfe de Gascogne au sud. On peut l’observer également en mer du Nord, en Manche ainsi qu’en Méditerranée occidentale. En Atlantique Nord-Ouest elle est commune dans le golfe du Saint-Laurent au Canada et on l’a rencontrée au sud du Groenland.

Biotope

Cette éponge vit sur les fonds rocheux, sur les pierres, les coquillages. Elle peut se rencontrer également sur le sable ou la vase. Elle préfère les eaux bien oxygénées de l’infralittoral* jusqu’à 400 m de profondeur.

Description

Cette éponge encroûtante et épaisse a une consistance élastique mais fragile. Elle forme de petits coussinets irréguliers. Ses oscules*, nombreux et de taille variable, sont disposés au sommet de crêtes ou de mamelons. Ses ostioles* sont bien visibles au sommet d’abondantes circonvolutions. Sa couleur est en général jaunâtre mais peut varier du jaune pâle à l’orange.
On notera qu’elle exsude une grande quantité de substance visqueuse quand elle est sortie de l'eau.


Espèces ressemblantes

Mycale (Aegogropila) contarenii : sa consistance est plus ferme. Les oscules sont plus grands, moins nombreux et dispersés inégalement à la surface de l’éponge. L’ectoderme* est couvert de petits conules* donnant un aspect général réticulé* que l’on ne retrouve pas chez Myxilla (Myxilla) incustans.

Myxilla (Myxilla) rosacea : forme des coussinets plus élevés. Les oscules sont souvent bordés de canaux exhalants et sa couleur est plus foncée (orange à brunâtre).

Phorbas dives : se présente sous la forme de croûtes moins épaisses. Des veines translucides bien visibles convergent vers les oscules et sa consistance est plus ferme.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* planctonophages* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant pas en général 3 microns. Le courant d’eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.
- Sexuée : par œufs et spermatozoïdes*, aboutissant à la naissance d’une larve* ciliée* nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge. Les éponges sont généralement hermaphrodites*, l’émission des gamètes* mâles et femelles est parfois spectaculaire, mais rarement observée.
- Asexuée : par bourgeonnement* ou bouturage de fragments qui se détachent de l’éponge mère pour se fixer un peu plus loin. Bien qu’existante, cette reproduction est relativement secondaire. Cette espèce est capable de produire des bourgeons plus ou moins complexes appelés gemmules* qui se forment à l'intérieur des tissus à la fin de l'été.
Les éponges ont une forte capacité de régénération.

Divers biologie

Les spicules mégasclères* sont des acanthostyles* (145 à 200 µm) et des tornotes* (180 à 200 µm). Les microsclères* sont des chéloïdes isochèles* de 2 tailles (18 μm et 40 μm) et des sigmas* de 2 tailles également (15 μm et 33 μm).

Origine des noms

Origine du nom français

Myxille : francisation du nom scientifique
encroûtante : forme des croûtes sur le substrat.

Origine du nom scientifique

Du grec Myxilla : mucosité, en rapport avec le mucus sécrété par cette éponge.
incrustans : du latin [incrusto] = couvrir d’une croûte.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymula.

Sous-classe Heteroscleromorpha Hétéroscléromorphes
Ordre Poecilosclerida Poécilosclérides « Eponges à spicules variés ». Charpente de spicules siliceux (styles ou acanthostyles) renforcée de spongine. Plusieurs types de mégasclères et de microsclères (chèles, sigmas...).
Famille Myxillidae Myxillidés
Genre Myxilla (Myxilla)
Espèce incrustans

Nos partenaires