Etoile de mer cloutée

Mithrodia clavigera | (Lamarck, 1816)

N° 3357

Mer Rouge, Indo-Pacifique, Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Grande étoile de mer atteignant 50 cm d'envergure
Motifs en taches de léopard
Bras cylindriques, comprimés à leur base
Longues épines sur le côté des bras

Noms

Autres noms communs français
Etoile de mer à bras cloutés
Noms communs internationaux
Old club sea star, nail armed sea star (GB), Estrella de mar de uñas armadas (E), Nagel-Seestern (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Asterias clavigera Lamarck, 1816
Mithrodia spinulosa Gray, 1840
Echinaster echinulatus (Muller & Troschel, 1842)
Ophidiaster echinulatus Müller & Troschel, 1842
Mithrodia echinulatus (Müller & Troschel, 1842)
Heresaster papillosus Michelin, 1844
Mithrodia victoriae Bell, 1882

Distribution géographique

Mer Rouge, Indo-Pacifique, Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique, Caraïbes

Mithrodia clavigera est une espèce de l'Indo-Pacifique, depuis la mer Rouge, tout l'océan Indien à la Polynésie française et du sud du Japon à la Nouvelle-Calédonie et à l'île Lord Howe (Australie).

Bell en 1882 décrit une nouvelle espèce, Mithrodia victoriae, trouvée sur les côtes brésiliennes. Des études ont montré qu'il s'agit en fait de M. clavigera et que M. victoriae n'est donc qu'un synonyme non valide. Cela augmente ainsi l'aire de distribution de l'étoile de mer cloutée à l'Atlantique tropical Ouest. Depuis, elle a été observée du golfe du Mexique au Brésil.

Biotope

L'étoile de mer cloutée se rencontre dans les lagons ou les récifs coralliens, sur tous types de substrats* riches en organismes encroûtants, de 10 à 80 m de profondeur. Elle est active principalement de nuit.

Description

Mithrodia clavigera est une grande étoile de mer pouvant atteindre 50 cm d'envergure. La couleur de base est beige à brun foncé, avec souvent une alternance de zones plus claires et de zones plus sombres. Le corps est couvert de taches foncées vaguement triangulaires, rappelant les dessins d'un léopard. Chaque tache correspond en fait à une aire papulaire (zone où sont groupées les papules*).

Le disque, partie centrale du corps, est assez réduit. Les 5 bras sont plus ou moins cylindriques et légèrement rétrécis à leur base. Ils portent de longues épines sur leurs côtés et de plus courtes, plus rarement, sur leur face supérieure. Ces pointes ont la forme de massue, avec de petits tubercules à leur extrémité. Elles sont souvent de longueur différente. Les pédicellaires* ont une forme de pince avec 3 à 8 mâchoires.

Sur la face inférieure des bras, le sillon ambulacraire* est bordé de petits piquants et il n'y a qu'une seule rangée de podia*.

Espèces ressemblantes

Le genre Mithrodia est constitué de 3 espèces. Avec ses longs bras garnis de gros piquants sur les côtés, il se différencie facilement des autres genres.

Mithrodia bradleyi Verrill, 1870 : les bras sont plus cylindriques, effilés et portent des pointes plus petites. C'est une espèce du Pacifique Est (golfe de Californie, Galapagos, Colombie). Cette espèce a été un temps considérée comme synonyme de M. clavigera.

Mithrodia fisheri Holly, 1932 est plus trapue, avec des épines plus petites et disposées plus uniformément sur toute la partie dorsale et latérale des bras. On la trouve à Hawaï.

Dans l'Atlantique tropical (des Caraïbes au Brésil) il s'agit probablement de Mithrodia clavigera.

Gomophia egyptica Gray, 1840 : les bras sont nettement plus pointus, non rétrécis à leur base et plus clairs à leur extrémité. Ils sont couverts de courtes épines triangulaires. On trouve cette espèce en mer Rouge et dans l'Indo-Pacifique.

Alimentation

L'étoile de mer cloutée se nourrit la nuit d'organismes encroûtants (éponges, coraux, bryozoaires) ainsi que de bivalves. Elle peut également consommer des algues et des déchets organiques. Pour se nourrir, elle dévagine* son estomac sur sa proie.

Reproduction - Multiplication

La reproduction sexuée de cette espèce n'a pas été étudiée. Cependant, comme pour les autres étoiles de mer, les sexes doivent être séparés, les gamètes* libérés dans l'eau et la fécondation externe.

Le pouvoir de régénération des étoiles de mer, et de Mithrodia clavigera en particulier, est très important. Chaque bras blessé ou amputé est capable de repousser. De même, un bras arraché est capable de régénérer une étoile de mer entière.

Vie associée

Il est fréquent d'observer de petites crevettes Zenopontonia soror à la surface de cette étoile de mer, de préférence sur la face ventrale.

Cette étoile de mer est l'hôte d'ectoparasites* : Stellicola longiseta et Synstellicola longiseta.

Divers biologie

Les étoiles de mer se déplacent sur le sol grâce à une multitude de petits pieds ambulacraires (podia*) présents sur leur face ventrale.

Bien que rares, certains spécimens peuvent avoir 4 ou 6 bras.

La plaque madréporique* est généralement peu visible. Elle se situe sur la face dorsale du disque central mais peut avoir une position très variable : au centre, excentrée, à la base d'un bras, elle peut même être absente. Sa position varie en fait, suivant la régénération, si elle a eu lieu, de l'étoile de mer.

Informations complémentaires

C'est une espèce assez rare qui reste cachée le jour.

Plusieurs molécules ont été extraites de l'étoile de mer cloutée, dont le stéroïde mithrotriol, qui ont des effets anti-cancéreux.

Origine des noms

Origine du nom français

Etoile de mer cloutée fait référence aux longues pointes sur les bras, semblables à des clous.

Origine du nom scientifique

Mithrodia : vient de Mithra (ou Mithras), dieu perse, fils d'Anahita. Son culte était très populaire parmi les armées romaines notamment aux IIe et IIIe siècles de notre ère.

clavigera : du latin [clavus]= massue et du latin [gero] = porter : qui porte des massues, en référence aux bras cloutés.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Asterozoa Astérozoaires Echinodermes de forme étoilée. Les bras, simples et parfois absents, sont en nombre variable, et contiennent des organes.
Classe Asteroidea Astérides Organismes en forme d’étoile, libres. 5 à 50 bras, squelette réduit, estomac dévaginable. Ce sont les étoiles de mer.
Super ordre Valvatacea Valvatacés
Ordre Valvatida Valvatides Etoiles de mer à 5 bras arrondis et souples. Papules* respiratoires réparties sur la face dorsale.
Famille Mithrodiidae Mithrodiidés
Genre Mithrodia
Espèce clavigera

Nos partenaires