Blennie à tête noire

Microlipophrys nigriceps | (Vinciguerra, 1883)

N° 3464

Méditerranée

Clé d'identification

Petite blennie de 5 cm
Corps rouge orangé, tête blanche avec taches irrégulières brun foncé
Pas d'appendice sur la tête
Une nageoire dorsale courant sur toute la longueur du corps
Nageoires pelviennes pratiquement réduites à un long rayon épineux blanc, situées sous la gorge
Espèce sciaphile des grottes, cavités et surplombs

Noms

Noms communs internationaux

Black-headed blenny (GB), Bavosa rossa, cipidduzza (I), Blénido cabecinegro (E), Schwarzkopf-Schleimfisch (D), Zwartkopslijmvis (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Blennius nigriceps Vinciguerra, 1883
Lipophrys nigriceps (Vinciguerra, 1883)
Lipophrys nigriceps nigriceps (Vinciguerra, 1883)
Blennius portmahonis Castaños, 1933
Lipophrys nigriceps portmahonis (Castaños, 1933)
Microlipophrys nigriceps portmahonis (Castaños, 1933)
Blennius nigriceps cypriacus Bath, 1972
Lipophrys nigriceps cypriacus (Bath, 1972)

Lipophrys nigriceps nigriceps a été considérée comme la sous-espèce rencontrée dans le nord de la Méditerranée alors que Lipophrys nigriceps portmahonis était la sous-espèce du sud de la Méditerranée. Aujourd'hui on ne parle plus de deux sous-espèces mais que d'une seule espèce M. nigriceps.

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

C'est une espèce endémique* de Méditerranée, que l'on rencontre sur la plupart des côtes rocheuses du pourtour méditerranéen. Elle semble cependant absente de Tunisie, Libye et Egypte.

Biotope

La blennie à tête noire est une espèce sciaphile* qui se rencontre au plafond de petites grottes et cavités, surplombs, failles ou sous les gros blocs rocheux, de la surface à 6 m de profondeur, exceptionnellement jusqu'à 20 m. Dans les zones d'éboulis, elle peut se promener sur les blocs, du moment que ceux-ci ne reçoivent pas la lumière directe du soleil.

Description

Micolipophrys nigriceps est une petite blennie de 5 cm de longueur maximum. Le corps est allongé et de couleur rouge orangé uniforme. La tête est blanche avec des taches irrégulières brun foncé. Elle ne porte pas d'appendice, contrairement à de nombreuses autres blennies. La taille et le nombre de ces taches diminuent du sommet de la tête en allant vers la gorge. Les yeux sont gros, portés hauts sur la tête ; le front est presque vertical. Les mâchoires sont garnies de petites dents disposées comme un peigne, qui caractérisent la famille des Blenniidés (combtooth blennies en anglais)

La nageoire dorsale court sur toute la longueur du corps. Elle est transparente, seuls les rayons étant rouges, et présente une échancrure séparant ses 12 premiers rayons épineux des 15 rayons mous suivants. Quelques petites taches blanches sont parfois visibles sur le corps à la base de la nageoire dorsale. Les nageoires pelviennes, formées par un long rayon épineux blanc et 3 rayons mous, sont situées sous la gorge. Les pectorales sont transparentes. Comme la dorsale, l'anale est transparente avec des rayons de la même couleur que le corps. Elle est constituée de 2 épines et 15 à 16 rayons épineux.

Les individus du sud de la Méditerranée ont en plus une tache noire sur le pédoncule* caudal.

En période de reproduction, la partie supérieure de la tête devient noire tandis que la gorge et les joues prennent une couleur jaune.

Espèces ressemblantes

Aucune autre blennie ne présente une livrée proche et ne pourra être confondue avec Microlipophrys nigriceps. Cependant, si l'on ne voit que la tête dépassant d'un trou, d'un mâle reproducteur de M. nigriceps, il est alors possible de le confondre avec un mâle reproducteur de la blennie de Caneva (Microlipophrys canevae). Chez cette espèce, le mâle reproducteur a la partie supérieure de la tête noir uniforme (alors que chez M. nigriceps la couleur blanche entre les taches reste visible), les joues sont jaunes, mais le reste du corps n'est jamais rouge orangé. M. canevae ne vit pas dans les cavités, sous les surplombs ou les failles, mais au contraire, fréquente les zones éclairées entre 0 et 2 m de profondeur.

Par contre, dans le même biotope, l'on trouve le triptérygion nain (Tripterygion melanurum) qui lui aussi a un corps rouge orangé, une tête noire et la même taille. Il est mimétique* de cette blennie à moins que ce ne soit l'inverse. Le triptérygion nain a cependant un museau plus pointu et surtout, il a 3 nageoires dorsales au lieu d'une. Il est à noter que les triptérygions nains du sud de la Méditerranée ont une tache noire sur le pédoncule caudal, tout comme les blennies à tête noire du sud de la Méditerranée.

Il existe également un autre triptérygion, (Tripterygion tripteronotum) dont seul le mâle en période de reproduction est rouge à tête noire, mais celui-ci a également un museau plus pointu, 3 dorsales, atteint 8 cm et vit sur les fonds rocheux peu profonds mais éclairés.

Alimentation

La blennie à tête noire est active de jour et se nourrit de petits invertébrés sessiles* et d'algues. Elle peut également parfois se nourrir de petits crustacés copépodes.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu entre mai et juillet. Le mâle arbore alors des joues jaune citron, les taches sombres sur le reste de la tête deviennent encore plus sombres, mais la couleur blanche de fond reste visible entre ces taches. Microlipophrys nigriceps est ovipare*. Les œufs sont fixés par un pédoncule au substrat*. Les larves* sont planctoniques*.

Divers biologie

Le corps des blennies est dépourvu d'écailles, mais recouvert de mucus protecteur. N'ayant pas de vessie natatoire*, organe intervenant dans la flottabilité du poisson, les blennies se déplacent par petits bonds sur le fond. A l'arrêt, elles s'appuient sur leurs nageoires pelviennes, pratiquement réduites à une longue épine.

Informations complémentaires

Cette espèce a une large répartition en Méditerranée, mais avec une faible densité. Elle est timide et se cache très rapidement à l'approche d'un plongeur.

Réglementation

Cette espèce est évaluée et classée dans la liste rouge 2014 de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) sous le statut LC (Least Concern), soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom français

Blennie est la francisation du genre Blennius : du grec [blenna] = mucus, car les blennies, sans écailles, ont la peau recouverte de mucus gluant.
A tête noire fait référence à la couleur foncée de sa tête.

Origine du nom scientifique

Microlipophrys : du grec [micro] = petit et de Lipophrys, nom de genre chez les blennies. Lipophrys : du grec [lipo-] = graisse et [ophrys] = sourcils, par référence à sa tête haute ressemblant à une petite bosse.

nigriceps : du latin [nigro] = couleur noire et [ceps] = tête.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Blennioidei Blennioïdes
Famille Blenniidae Blenniidés Nageoire dorsale unique.
Genre Microlipophrys
Espèce nigriceps

Nos partenaires