Crevette nettoyeuse rouge

Lysmata seticaudata | (Risso, 1816)

N° 816

Méditerranée, Atlantique Nord-Est tempéré

Clé d'identification

Taille moyenne 35 mm
Lignes rouges bordées de blanc le long du corps
Antennes rouges
6 bandes transversales foncées
Rostre court
Petite queue avec des soies

Noms

Autres noms communs français

Crevette barbier de Méditerranée, crevette cavernicole rouge, crevette monégasque, bouc monégasque

Noms communs internationaux

Monaco shrimp (GB), Gambero pulitore, gamberetto delle rocce (I), Camarón monegasco (E), Mittelmeer-Putzergarnele (D), Camarão-vermelho-da-costa (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Aglaope striata Rafinesque, 1814
Melicerta seticaudata Risso, 1816
Palaemon cognetii Risso, 1816
Lysmata aberrans Czerniavsky, 1884
Miersia clavigera Chun, 1888

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Nord-Est tempéré

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce est présente en mer Méditerranée et en Atlantique Est, en zone tempérée ; elle est rare plus au nord.
Elle se rencontre en Espagne, au Portugal, sur la façade atlantique française, sur la côte méditerranéenne et en Corse.
Elle a été référencée à Roscoff et dans les îles anglo-normandes.

Biotope

Ces crevettes fréquentent des substrats rocheux à faible profondeur de 4 m à 60 m. De jour, elles vivent au fond d'anfractuosités et dans des failles rocheuses accrochées aux parois et au plafond. Elles partagent cet habitat avec des poissons comme la murène Muraena helena, le congre Conger conger, mais aussi des blennies, des mérous et d'autres poissons prédateurs. La nuit, elles sortent des trous pour la recherche de nourriture, la mue, la reproduction.

Description

Cette crevette a une taille moyenne de 35 mm mais qui varie de 16 mm à 66

mm en fonction de l'âge et du sexe. Pour cette espèce, les grandes crevettes sont toujours des femelles.
De jour, L. seticaudata présente des lignes rouges longitudinales bordées de blanc réparties plus ou moins régulièrement et six bandes foncées transversales. De nuit, les chromatophores* présents dans la cuticule* modifient l'apparence des bandes longitudinales rouges et blanches qui s'estompent et palissent. Cette crevette apparaît donc rayée transversalement la nuit et longitudinalement le jour.
Les yeux sont foncés presque noirs. Les antennes sont rouges et comportent trois parties dont une courte à la base et les deux autres de taille importante. La deuxième partie de ces antennes comporte des soies olfactives garnies de chémorécepteurs*.
L'écaille antennaire est bien développée. Le rostre est relativement court et muni de 6 dents au-dessus et 2 en-dessous. Le corps est allongé et se termine par une petite queue comportant des soies.

Espèces ressemblantes

Lysmata nilita est une autre espèce de crevette en Méditerranée. Elle a aussi des bandes rouges mais transversales sans ligne blanche longitudinale. De plus, elle n'a jamais été observée en train de déparasiter un autre animal.

Plesionika narval est une autre espèce de crevette en Méditerranée ayant des bandes rouges et blanches mais avec un rostre long et des antennes blanches.

Alimentation

C'est une crevette nettoyeuse de poissons. Elle consomme des ectoparasites et des desquamations qu'elle va chercher sur la peau des espèces nettoyées.
Elle semble aussi adopter un comportement opportuniste en profitant des restes de nourriture présents sur certains prédateurs. Son régime est donc certainement nécrophage ou à base de petits détritus.
Cependant on la rencontre aussi seule, ce qui montre que son alimentation est variée. Cette variété alimentaire inclut de la chair de poissons, de mollusques ou de crustacés, ainsi que des vers marins.
L'alimentation semble influencer la coloration de la carapace ou cuticule* plus ou moins rouge.
L. seticaudata semble avoir la capacité de consommer l'anémone Aiptasia pallida.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est sexuée, les sexes sont séparés. La période de frai correspond aux mois de mai à septembre et les femelles portent les œufs de couleur rouge brun. Les phases larvaires durent 25 à 35 jours. Il semblerait comme le montrent certaines études sur le développement de ces larves que cette espèce possèderait des réserves permettant leur croissance sans se nourrir. Une fois adulte, ces crevettes ont un hermaphrodisme* successif de type protandre*. Les crevettes sont d'abord des individus mâles pendant environ un an puis deviennent femelles en abandonnant les organes sexuels mâles en une mue. Il est donc normal pour cette espèce de constater des tailles plus importantes chez les individus femelles.

Vie associée

Lysmata seticaudata se rencontre souvent avec la murène Muraena helena avec laquelle elle entretient une relation commensale. Cette petite crevette se nourrit des parasites présents sur la peau, dans les orifices respiratoires et dans la cavité buccale de ce prédateur. Elle lui offre ainsi un véritable nettoyage sans être inquiétée au vu de sa taille. Il est possible aussi que le prédateur y trouve aussi un intérêt. L'association de L. seticaudata avec des prédateurs semble plus fidèle que chez les crevettes tropicales du même genre qui n'hésitent pas à changer de partenaire.

Divers biologie

Cette espèce est sciaphile* et a une activité nocturne importante pour la recherche de nourriture.
En outre ses chromatophores* rouges sont responsables de variations de colorations étonnantes entre le jour et la nuit.
L. seticaudata semble statistiquement se positionner en partie supérieure des failles le jour (partie la plus sombre) et évolue sur le fond la nuit.
Sa longévité peut atteindre cinq ans.

Origine des noms

Origine du nom français

Crevette nettoyeuse ou barbier : en référence au commensalisme* que cette espèce entretient avec certains poissons.
Crevette cavernicole rouge : en référence au milieu où on la rencontre de préférence et à sa couleur diurne.
Crevette monégasque : le nom est en rapport avec la couleur diurne de la crevette et la couleur du blason de Monaco ; également parce que Risso a décrit cette espèce dans la région de Monaco en 1816.

Origine du nom scientifique

Lysmata :nom d'origine indéterminée peut-être issu de la mythologie grecque. Ce nom a été donné par Risso en remplacement de Melicerta attribué à l'époque à une méduse puis ultérieurement à un rotifère.
seticaudata
:du latin[seta] poil, soie, et de [caudata] = à queue : signifie avec la queue garnie de soies.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Caridea Caridés Les Caridés sont caractérisés par des pléopodes natatoires. C'est à ce groupe qu'appartiennent une grande partie des espèces de crevettes.
Famille Hippolytidae Hippolytidés
Genre Lysmata
Espèce seticaudata

Nos partenaires