Lomanotus frangée

Lomanotus genei | Vérany, 1846

N° 3089

Atlantique Nord-Est, Manche, Méditerranée

Clé d'identification

Corps bordé de lames ondulantes portant les cérates
Pointe des cérates et des rhinophores de couleur jaune
Corps blanc à rouge
Etui des rhinophores portant 4 papilles aplaties

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Lomanotus portlandicus Thompson W., 1860
Lomanotus hancocki Norman, 1877
Lomanotus eisigii Trinchese, 1883
Lomanotus varians Garstang, 1889
Lomanotus berghi Graeffe, 1902

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Manche, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On observe la lomanotus frangée de l’Ecosse à la côte atlantique française, en Méditerranée occidentale jusqu’en Italie et en Croatie.

Biotope

On rencontre cette espèce sur les zones rocheuses à proximité de populations d’hydraires ramifiés (Nemertesia ramosa), de la surface jusqu’à une centaine de mètres de profondeur.

Description

La lomanotus frangée est une limace qui peut atteindre 8 à 10 cm. Le corps, pointu vers l’arrière, est bordé de deux lames ondulantes ressemblant à un voile et portant les cérates*. La tête porte deux rhinophores* dressés, composés d’un étui lisse (2/3 de la hauteur) et d’une pointe lamellée à l’oblique (1/3 de la hauteur). Au sommet de l’étui, entourant la pointe, on observe 4 papilles* aplaties qui ressemblent à des pétales*.
La coloration la plus commune pour le corps est blanche, mais on rencontre parfois des individus rouges, voire bruns. La pointe des cérates et des rhinophores est jaune, quelle que soit la couleur du corps. Chez les individus bruns, ces pigments sont très atténués et quasi impossibles à discerner. Sur l’avant, la tête porte deux paires de papilles tactiles (pointes lisses).

Espèces ressemblantes

Les jeunes peuvent être confondus avec Lomanotus marmoratus qui a une forme identique, mais cette espèce est plus petite, de couleur beige, et n’a jamais la pointe des cérates jaune.

Plusieurs limaces ont une robe de coloration identique (Polycera quadrilineata, P. faeroensis, Ancula gibbosa, Trapania maculata, Limacia clavigera…) mais Lomanotus genei est la seule dont les cérates sont implantés sur une lame ondulante sur le bord du corps.

Alimentation

La lomanotus frangée se nourrit exclusivement de l’hydraire ramifié Nemertesia ramosa. On le trouve donc sur cet hydraire ou juste à proximité.

Reproduction - Multiplication

Comme toutes les limaces de mer, cette espèce est hermaphrodite* et la fécondation est croisée. L’orifice génital est situé sur le flanc droit, au niveau du rhinophore.
La ponte est déposée directement sur les hydraires ramifiés. Elle se présente sous forme d’un filament de couleur jaune pâle, déposé en pelote allongée le long des axes, avec de nombreux zigzags. Très fine au moment où la lomanotus frangée la dépose, elle gonfle au contact de l’eau de mer. Des pontes ont été observées entre mars et mi-mai.

Vie associée

Ce nudibranche peut être parasité par Lomanoticola (Splanchnotrophus) insolens T. & A. Scott, 1895 : il s’agit d’un copépode qui peut être aussi bien ectoparasite* qu’endoparasite*. Lomanicola insolens est également un parasite de Lomanotus marmoratus.

Divers biologie

Ses déplacements sont assez lents et se font par reptation. En cas de danger important, l'animal serait capable de « nager », par un mouvement d’ondulation latérale de tout le corps.

Il n’existe pas de corrélation entre le milieu de vie ou l’alimentation et la couleur dominante du corps (blanc, rouge, ou brun) : il s’agit donc probablement d’un caractère génétique.

La radula* peut avoir jusqu’à 54 lignes de dents. Elle ne comporte pas de dent centrale. Les dents latérales sont de plus en plus grandes vers l’extérieur et présentent de nombreuses denticules* (petites pointes le long de la tranche). Ces denticules ne sont présents que sur la tranche externe pour les dents situées le plus loin de l'axe médian, et sur les deux tranches pour les dents les plus proches de l'axe médian.

Informations complémentaires

Le premier spécimen brun a été décrit en Méditerranée.

Origine des noms

Origine du nom français

Cette espèce ne possèdant pas de nom vernaculaire, lomanotus frangée est une proposition du site DORIS.
Lomanotus : reprise du nom de genre scientifique,
frangée : en rapport avec les franges dorsales.

Origine du nom scientifique

Lomanotus : du grec [loma] = bord, frange, et [notus] = dos ; en référence aux lames bordant le dos ;

genei : d’après la localisation de la première observation, dans le golfe de Gênes (Italie, Méditerranée).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Dendronotina / Dendronotacea Dendronotinés / Dendronotacées Corps long et effilé. Appendices dorsaux en aiguille, en cigare ou branchus. Tête généralement pourvue de tentacules enroulés (rhinophores*) qui peuvent se rétracter dans des gaines. Rhinophore en tube ou en coupe. Mangeurs de Cnidaires.
Famille Lomanotidae Lomanotidés
Genre Lomanotus
Espèce genei

Nos partenaires