Littorine obtuse

Littorina obtusata | (Linnaeus, 1758)

N° 1523

Atlantique Nord, Manche, mer du Nord

Clé d'identification

Coquille lisse, spiralée, et presque globuleuse
Taille : de 10 à 15 mm de haut
Apex très aplati, peu visible
Ouverture légèrement ovale et fermée par un opercule corné
Coloration variable : jaune vif, brun roux presque noir, orange, vert
Animal jaunâtre portant 2 tentacules de chaque côté du mufle

Noms

Autres noms communs français

Bigorneau jaune, bigorneau obtus, bigorneau lisse, littorine tronquée

Noms communs internationaux

Yellow periwinkle, flat periwinkle, flat bigorneau (GB), Stumpfe Strandschnecke (D), Stompe alikruik (NL), Butt strandsnegl (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Littorina littoralis (Linnaeus, 1758)
Turbo obtusatus Linnaeus, 1758
Nerita littoralis Linnaeus, 1758
Turbo palliatus Say, 1822
Turbo retusus Lamarck, 1822
Turbo neritiformis Brown, 1827
Littorina arctica Moller, 1842
Littorina groenlandica Mörch, 1857
Littorina peconica S. Smith, 1860
Littorina parva Teilman-Friis, 1898

Distribution géographique

Atlantique Nord, Manche, mer du Nord

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

La distribution de la littorine obtuse s'étend dans l'Atlantique Nord-Est, du nord de la Norvège jusqu'au sud de l'Espagne, ainsi qu'en Manche, en mer du Nord et en mer Baltique. On la trouvera aussi en Atlantique Nord-Ouest, de l'Arctique au New Jersey.

Biotope

Ce petit gastéropode vit en abondance sur les frondes des fucus vésiculeux et dans une moindre mesure sur les ascophylles, toujours sur des fonds rocheux. Il affectionne préférentiellement l'estran abrité, et on pourra l'observer jusqu'au plus bas des marées basses.
Cette espèce, bien qu'essentiellement littorale, a une respiration branchiale. Elle bénéficie de l'atmosphère humide des massifs d'algues lorsque la marée est basse. Elle craint le dessèchement.
On peut aussi la rencontrer dans des zones saumâtres (de plus faible salinité) comme les estuaires ou plus profondément dans les terres (comme dans la ria d'Etel) et même broutant sous la pluie !

Description

Littorina obtusata est un petit gastéropode dont la taille courante varie de 10 à 15 millimètres de haut (rarement 18 millimètres). Sa coquille est presque lisse, presque globuleuse, de forme spiralée, et aplatie au niveau de l'ouverture. Le dernier tour de spire représente l'essentiel de l'animal. L'apex* est aplati, et donc peu visible.
La coloration est variable : du jaune vif au brun roux et presque noir en passant par toutes les nuances de l'orange et du vert. Il est possible de rencontrer, dans des zones plus exposées, des spécimens rayés ou en damier jaune et brun.
L'ouverture est ovale et est fermée par un opercule corné.
La tête se termine par un mufle, cerné par deux tentacules céphaliques. Chacun d'eux porte un œil noir à sa base. Cette tête, ainsi que le pied, sont jaunâtres.

Espèces ressemblantes

Littorina mariae = Littorina fabalis (Sacchi & Rastelli, 1966) est une espèce proche mais dont l'ouverture est plus longue que le dernier tour et l'apex encore plus plat. Même biotope que Littorina obtusata avec toutefois une préférence pour le Fucus serratus.

En Méditerranée, on trouve une espèce fort semblable, Smaragdia viridis.

Alimentation

La littorine obtuse est un gastéropode herbivore qui se délecte d'algues microscopiques se développant à la surface des algues brunes (le plus souvent), et qu'il broute au moyen de sa radula* râpeuse.

Reproduction - Multiplication

La littorine obtuse se reproduit toute l'année avec un maximun du printemps jusqu'au début de l'automne. Elle est hermaphrodite, chaque individu étant porteur des deux types de gonades. La fécondation est interne (permise par un pénis) et croisée. Les œufs de Littorina obtusata sont blancs à crème et sont englobés dans une masse de gelée transparente (en forme de rein ou ovale) déposée sur les frondes des algues et parfois sur les roches.
L'éclosion a lieu quatre semaines plus tard : des œufs sortent des minuscules littorines rampantes (il n'y a donc pas de phase larvaire planctonique).
La maturité sexuelle est atteinte vers deux ans.

Vie associée

Littorina obtusata sera systématiquement observée sur les frondes d'algues, essentiellement des algues brunes comme Fucus vesiculosus et Ascophyllum nodosum, mais aussi Fucus serratus, Halidrys siliquosa ...
En parcourant l'estran il est possible d'en rencontrer aussi sur des algues rouges ou vertes (voir photos).

Divers biologie

L'animal vit environ trois ans, peut-être un peu plus si les conditions sont très favorables.

Ce mollusque se rétracte profondément dans sa coquille lorsqu'il est dérangé : son pied possède une faible adhérence, il se décolle facilement et finit par tomber.

La couleur de la coquille est semble-t-il directement liée à l'habitat. Les couleurs claires seraient une marque de zones abritées tandis que les coquilles multicolores seraient une marque de zones plus battues.

Informations complémentaires

Cette espèce n'est pas consommée car sans saveur.

Les coquilles vides d'individus morts sont parfois "squattées" par des Bernard-l'ermite.

La ressemblance avec un grain de maïs est régulièrement formulée par les curieux qui le découvrent.

Les prédateurs de la littorine obtuse sont essentiellement les oiseaux et les crabes.

Origine des noms

Origine du nom français

Littorine est en rapport avec littoral,
obtuse (tronquée) est une traduction littérale du latin obtusata mais en plus est l'image de l'angle formé par l'apex (dans ce cas il est très ouvert).
Le terme "bigorneau" est attribué par extension à plusieurs espèces de littorines. Le véritable bigorneau, bien connu des gastronomes, est en fait une autre espèce, plus grande et de couleur sombre, Littorina littorea.

Origine du nom scientifique

Littorina : du latin [litoralis] et [litus] qui est en rapport avec le rivage ou le littoral,
obtusata : du latin [obtusus] qui signifie obtus, émoussé, à l'image de l'apex de cette espèce.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Littorinidae Littorinidés

Coquille solide, épaisse, plus ou moins arrondie ou à spire haute, à surface lisse ou sculptée suivant les deux axes. ouverture ovale, entière. Opercule corné. Lindner 2011:70.

Genre Littorina
Espèce obtusata

Nos partenaires