Limace marbrée

Liparis gibbus | Bean, 1881

N° 1586

Atlantique Nord, Pacifique Nord

Clé d'identification

La plus grosse des espèces du genre Liparis
Forme de têtard : tête globuleuse, museau arrondi, petits yeux noirs proéminents
Zone ventrale pâle
Grande ventouse thoracique adhésive

Noms

Autres noms communs français

Liparis marbrée

Noms communs internationaux

Dusky snailfish, variegated snailfish (GB), Scheibenbäuche (D), Pukkelrygget ringbug (DK)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Liparis cyclostigma Gilbert, 1896
Liparis rufescens Burke, 1930
Liparis liparis bathyarcticus Parr, 1931

Distribution géographique

Atlantique Nord, Pacifique Nord

Zones DORIS : Atlantique Nord-Ouest

L'espèce est signalée dans la mer de Bering, et au large du Groenland. Mais également en océan Arctique et sur les côtes sud-est de l'Alaska.

Au Canada on la retrouve à Terre-Neuve, en Nouvelle-Écosse, dans le fjord du Saguenay, le golfe du Saint-Laurent, et dans la baie d'Hudson. On note également sa présence dans l'archipel français de Saint-Pierre et Miquelon.

Biotope

La limace marbrée est un poisson benthique* des eaux arctiques froides. Il est présent sur des fonds de roches, de sable, de boue et d'algues. Les plus petits individus affectionnent parfois les coquilles vides de bivalves. On retrouve la limace marbrée le long des côtes et jusqu'à des profondeurs pouvant atteindre 200 m et parfois jusqu'à plus de 600 m.

Description

La limace marbrée est un poisson en forme de têtard dont la peau dépourvue d'écailles est lâche et visqueuse ; elle possède une ventouse thoracique adhésive. Elle mesure en moyenne 10 cm, jusqu'à 25 cm dans les mers arctiques. La taille maximum relevée est de 52 cm. La tête est relativement grande et globuleuse avec un museau arrondi et des petits yeux noirs proéminents.

La nageoire dorsale est arrondie, elle comporte de 40 à 44 rayons ; elle commence à faible distance du bord postérieur de l'opercule* et se prolonge jusqu'à l'arrière du pédoncule caudale à laquelle elle est unie par ses derniers rayons. Cette dernière est légèrement arrondie ou carrée. La nageoire anale commence à la base de la pectorale. Les pectorales sont grandes et bilobées.

La coloration est variable, elle va du brun clair au brun foncé. Les parties supérieures de la tête et des côtés sont parfois rayées et de couleur brun verdâtre. La zone ventrale comportant l'abdomen jusqu'aux nageoires pelviennes est pâle.

Espèces ressemblantes

La limace atlantique Liparis atlanticus possède une échancrure plus ou moins proéminente entre les épines et les rayons mous de la dorsale. Sa dorsale comporte moins de 30 rayons. Sa coloration varie de l'olive au brun rougeâtre avec des points plus foncés.

La limace de Reinhardt Careproctus reinhardti a un corps semi-transparent avec des teintes allant du rose au blanchâtre. Sa taille maximum est de 10 cm.

La limace barrée Liparis liparis de coloration générale allant de l'olive au brun pâle avec des taches jaunâtres ou blanchâtres, est souvent marquées de bandes longitudinales. Sa taille moyenne varie entre 15 et 30 cm. Ses pectorales ont de 32 à 33 rayons.

Alimentation

La limace marbrée se nourrit de vers polychètes et de petits crustacés benthiques* et pélagiques*.

Reproduction - Multiplication

La limace marbrée est une espèce gonochorique*. Elle fraie au printemps et en hiver. Les œufs mesurent environ 1,6 mm de diamètre, ils adhèrent en grappes sur le substrat*.

Vie associée

On peut rencontrer cette espèce « collée » sur tout type de support y compris vivant.
La morue franche Gadus morhua est reconnue comme l'un de ses principaux prédateurs dans la baie d'Hudson.

Origine des noms

Origine du nom français

limace : à cause de son aspect visqueux comme les limaces terrestres.
marbrée : relativement à son apparence parfois marbrée.

Origine du nom scientifique

Liparis : du grec [lipar] = gras, graisseux, brillant, (nom de genre donné par Scopoli en 1777).
gibbus : du latin [gibbus] = bosse.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Scorpaeniformes Scorpéniformes Poissons scorpions.
Sous-ordre Cottoidei Cottoïdes Joues cuirassées.
Famille Liparidae Liparidés
Genre Liparis
Espèce gibbus

Nos partenaires