Leucothéa

Leucothea multicornis | (Quoy & Gaimard, 1824)

N° 233

Atlantique Nord, Méditerranée, Caraïbes

Clé d'identification

"Ballon de rugby avec des ailes"
Nombreuses papilles transparentes
Huit rangées de peignes ciliés
Deux "ailes" délicates parcourues de canaux sinueux
Deux paires de tentacules
De 15 à 20 cm de long

Noms

Noms communs internationaux

Warty comb jelly (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Eucharis multicornis Eschscholtz, 1829
Beroe multicornis
Chiaia neapolitana Lesson, 1843
Cydippe brevicostata Will, 1844
Eschscholtzia pectinata Kölliker, 1853
Chiaja palermitana Milne Edwards, 1857

Distribution géographique

Atlantique Nord, Méditerranée, Caraïbes

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Caraïbes

Atlantique Nord, Méditerranée, Caraïbes

Biotope

Cette espèce vit en pleine eau, dans les premiers mètres riches en zooplancton*. C'est une espèce de pleine mer que l'on rencontrera parfois près des côtes.

Description

Leucothea multicornis est un cténophore pélagique* transparent allongé, caractérisé par la présence de nombreuses papilles transparentes sur toute sa longueur, parcourue classiquement par huit rangées de peignes ciliés à rôle locomoteur. A l'extrémité antérieure s'enracinent deux structures en forme d'ailes délicates parcourues de canaux sinueux. L'animal possède deux paires de tentacules*, une postérieure qu'il traîne dans son sillage, et une autre de plus gros diamètre plus à l'avant, qui s'enracine derrière les "ailes". L'animal mesure de 15 à 20 centimètres.

Espèces ressemblantes

Bolinopsis infundibulum, qui est plus petite, ovale et qui ne possède pas de tentacules.

Mnemiopsis leidyi, proche de Bolinopsis infundibulum, mais plus petite (moins de 10 centimètres).

Alimentation

Leucothea multicornis est une espèce planctonophage* vorace qui capture ses proies à l'aide des cellules collantes caractéristiques des cténaires : les colloblastes*. Ceux-ci garnissent les deux paires de tentacules que l'animal laisse s'étendre dans son sillage. Cet organisme agite aussi ses deux "ailes" pour engluer le zooplancton dans le mucus qui les recouvre. Cette agitation provoque des mouvements d'eau tourbillonnant aux abords des tentacules et des "ailes", ce qui facilite la collecte du plancton. Les tentacules sont rétractés ensuite vers la bouche. Dans le même but, une fine ciliature parcourt la surface des "ailes" et dirige les particules agglomérées vers la bouche, située à l'extrémité du corps, là où sont insérées les deux "ailes". Des enzymes sont sécrétées à l'intérieur de la cavité gastrique aveugle, et les restes non digérés sont rejetés par la bouche.

Reproduction - Multiplication

Leucothea multicornis est hermaphrodite* et produit les deux types de gamètes*. La fécondation a lieu en pleine eau et donne une larve caractéristique, la larve cydippide, pélagique. Elle se développe rapidement en un adulte miniature.

Divers biologie

Les nombreuses papilles dermiques qui sont disséminées sur la surface de l'animal auraient un rôle chémo-* et mécanorécepteur*.

C'est un animal solitaire.

Informations complémentaires

C'est un animal excessivement fragile qui se brise aisément si on le manipule.

Observer ces organismes nager au moyen d'un phare est un spectacle féérique, qui a inspiré au réalisateur James Cameron certaines des créatures du film Abyss.

Origine des noms

Origine du nom français

Traduction directe du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Dans la mythologie grecque, Ino était une reine mortelle de Thèbes. Lorsqu'elle faillit se noyer, Zeus décida d'en faire une divinité marine, et lui donna le nom de Leucothea. Leucothea est la déesse blanche (du grec [leuco] = blanc).
multicornis, en référence aux nombreuses papilles disséminées sur la longueur de l'animal.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Ctenophora Cténophores / Cténaires Organismes carnivores planctoniques (parfois benthiques) transparents à symétrie radiaire se déplaçant grâce à huit rangées de peignes ciliés et munis le plus souvent de tentacules armés de cellules adhésives particulières, les colloblastes.
Classe Tentaculata Tentaculés Cténophores possédant des tentacules, qui peuvent secondairement se résorber.
Ordre Lobata Lobiférides Cténophores pélagiques les plus communs, caractérisés par la présence de deux lobes oraux musculaires de part et d'autre de la bouche. Nombreuses formes, curieuses et énigmatiques, de surface ou abyssales.
Famille Leucotheidae Leucothéidés
Genre Leucothea
Espèce multicornis

Nos partenaires