Dauphin à bec blanc

Lagenorhynchus albirostris | (Gray, 1846)

N° 1795

Atlantique Nord-Ouest et Nord-Est

Clé d'identification

Corps trapu de taille moyenne
Rostre court mais marqué, souvent blanc
Corps gris foncé à noir, bandes blanches sur les flancs
Dorsale développée et proéminente
Ventre et gorge blancs

Noms

Autres noms communs français

Lagénorhynque à bec blanc de l'Atlantique, lagénorhynque à rostre blanc, dauphin à rostre blanc, dauphin à nez blanc, dauphin à bec blanc (Québec)

Noms communs internationaux

White-beaked dolphin (GB), Lagenorinco rostrobianco (I), Delfín de pico blanco (E), Weißschnauziger Delfin (D), Golfinho-de-bico-branco (P), Witsnuitdolfijn (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Delphinus albirostris Gray, 1846
Delphinus ibseni Eschricht, 1846
Delphinus pseudotursio Reichenbach, 1846
Delphinus tursio Brightwell, 1846

Distribution géographique

Atlantique Nord-Ouest et Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Le dauphin à bec blanc est une espèce endémique* de l'Atlantique Nord, dont la distribution s'étend, à l'ouest, de l'embouchure du Saint-Laurent, au Canada, et de Cape Cod, aux États-Unis, au sud du Groënland et, à l'est, jusqu'au nord de la Norvège et au nord de la France, dans la limite méridionale de sa répartition.

L'espèce est abondante en mer du Nord et fait l'objet d'observations régulières dans les eaux territoriales du Royaume-Uni, de France, de Belgique, du Pays-Bas, du Danemark et d'Allemagne. Un recensement a fait état de la présence d'au moins 8 000 individus dans la région de la mer Baltique, du nord-est de l'Atlantique et des mers d'Irlande et du Nord. Il y aurait au moins 100 000 individus sur l'ensemble de la répartition de l'espèce.

Biotope

On trouve le dauphin à bec blanc au-dessus du plateau continental et en eaux peu profondes, inférieures à 200 mètres, généralement entre 50 m et 100 m.

Description

Le dauphin à bec blanc est un cétacé de taille moyenne au corps trapu et fusiforme et dont la taille varie de 2,4 m à 3,2 m pour un poids de 180 à 350 kg chez l'adulte.
Le rostre* (ou bec), court et robuste, atteint 5 à 8 cm et se caractérise par la couleur généralement blanche (au bout), de laquelle est dérivé le nom de l'espèce. La couleur du rostre est toutefois variable et peut être grise voire noire chez certains individus. Le rostre se distingue clairement du melon* peu bombé par un pli marqué.
La nageoire dorsale très développée (15 % de la longueur totale du corps) est proéminente et falciforme*. Elle se situe au milieu du dos et est uniformément gris sombre à noire. Les nageoires pectorales aux extrémités pointues sont proportionnellement grandes.
Le pédoncule* caudal (la partie postérieure du corps) musclé se termine par deux pales développées, séparées par une encoche médiane profonde formant la nageoire caudale. On note la présence d'une tache gris-blanc sur la partie supérieure du pédoncule caudal.
Le dos est gris foncé à noir jusqu'à l'arrière de la dorsale dont la partie postérieure est ornée d'une tache en forme de selle gris clair à blanche. Une bande blanche ondulante s'étend du dessus de l'orifice respiratoire (évent*) jusqu'aux flancs et à l'anus, contrastant avec la couleur foncée du corps.
Sur la face ventrale, en prolongement du bec, la gorge et le ventre sont normalement blancs jusqu'à l'anus.

Espèces ressemblantes

Orcinus orca - A distance, la dorsale de grande taille et proéminente du dauphin à bec blanc adulte peut être confondue avec celle de l'orque (Orcinus orca) femelle adulte ou juvénile. L'orque se distingue cependant par sa taille nettement supérieure, sa tête conique sans rostre défini, sa robe noir ébène uniforme et ses taches oculaires blanches.

Lagenorhynchus acutusSeconde espèce du genre Lagenorhynchus présente en Atlantique-Nord, le lagénorhynque à flancs blancs de l'Atlantique se distingue du L. albirostris par son aspect plus fusiforme, sa taille plus petite, son rostre foncé et par ses flancs ornés d'une bande blanche et jaune.

Les autres espèces appartenant au genre Lagenorhynchus sont présentes dans le Pacifique Nord et l'hémisphère sud et ne peuvent donc pas prêter à confusion.

Alimentation

Le régime alimentaire de l'espèce est constitué principalement de poissons vivant en bancs (appartenant aux familles Cupeidae et Gadidae comme le hareng, l'aiglefin, le merlan et la morue). Les dauphins à bec blanc complètent leur alimentation par un apport d'autres espèces de poissons, de crustacés benthiques et de céphalopodes. Le régime alimentaire du dauphin à bec blanc varie selon la disponibilité des proies et la région. Leur chasse organisée et coordonnée consiste à regrouper les poissons et les pousser vers la surface, où les proies seront piégées et pourront être facilement capturées.

Reproduction - Multiplication

Comme tous les cétacés, le dauphin à bec blanc est vivipare* ; les femelles donnent naissance à leurs petits et les allaitent sous l'eau. Chez cette espèce, la saison de reproduction s'étend de juillet à août. Comme chez la plupart des dauphins, la gestation est de 11 mois. Les femelles mettent généralement bas à un unique petit au cours de l'été, entre juin et septembre. Le jeune mesure de 1,20 à 1,60 m et pèse environ 40 kg à la naissance. La maturité sexuelle est atteinte lorsque la taille des individus est de 1,95 m, soit à un âge moyen de 8,7 ans chez les femelles.

Vie associée

L'espèce forme des groupes mixtes avec Lagenorhynchus acutus le lagénorhynque à flancs blancs de l'Atlantique, Delphinus delphis le dauphin commun et Tursiops truncatus le grand dauphin.

Le dauphin à bec blanc a été observé s'alimentant en compagnie de rorquals, comme Megaptera novaengliae la baleine à bosse, Balaenoptera physalus le rorqual commun et le rorqual boréal Balaenoptera borealis, mais aussi en présence d'autres espèces de cétacés à dents comme l'orque Orcinus orca et Globicephala melas le globicéphale noir.

Divers biologie

L'espèce curieuse et peu farouche s'approche fréquemment des embarcations pour se laisser porter par la vague d'étrave. Ce dauphin puissant, rapide et acrobatique effectue souvent de spectaculaires sauts aériens, en particulier lorsqu'il chasse, retombant sur le dos ou sur le côté.

Le dauphin à bec blanc peut vivre jusque 37 ans.

Ses dents sont de forme conique, elles sont au nombre de 22 à 28 par demi-mâchoire.

Informations complémentaires

Lagenorhynchus albirostris est une espèce grégaire* qui se déplace, socialise et se nourrit en groupe de 4 à 50 individus. Exceptionnellement, des congrégations de plusieurs centaines de dauphins à bec blanc peuvent être observées.

Lagenorhynchus albirostris est peu sensible aux échouages en masse, contrairement à L.acutus, et les échouages concernent généralement un seul spécimen ou un petit groupe.

Réglementation

L'espèce est soumise à un nombre de régulations nationales, européennes et internationales :
En France :
- Arrêté du 20 octobre 1970 : « Il est interdit de détruire, de poursuivre ou de capturer par quelque procédé que ce soit, même sans intention de les tuer, les mammifères marins de la famille des delphinidés (dauphins et marsouins) ».
- Arrêté du 27 juillet 1995 : « sont interdits sur tout le territoire national et en tout temps, la destruction, la mutilation de tous les cétacés et, qu'ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur achat».
- Inscrite dans la Catégorie « Data Deficient » (DD) (Données insuffisantes) sur la liste rouge de l'UICN France (Union Internationale Pour la Conservation de la Nature).

En Europe :
- Règlement du 20 janvier 1981 : L'importation de produits issus de cétacés destinés à des fins commerciales est interdite dans la Communauté Européenne.
- Les populations de la mer du Nord et de la mer Baltique, aux statuts de conservation peu favorables, sont inscrites dans l'annexe II de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS, 2009).
- Protégée dans le cadre de l'Accord sur la conservation des petits cétacés de la mer Baltique, du nord-est de l'Atlantique et des mers d'Irlande et du Nord (ASCOBANS, 1992).

Au niveau international :
- Inscrite dans la Catégorie « Least Concern » (LC) (Préoccupation mineure) sur la liste Rouge mondiale de l'IUCN.
- Figure dans l'annexe II de la Convention CITES ou de Washington.
- Inscrite dans la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS, 2009).

L'espèce a fait l'objet de chasses à petite échelle par les populations de l'Atlantique Nord depuis plusieurs siècles, notamment en Norvège, au Groënland et en Islande. L'espèce est toujours sujette à des prélèvements aux Iles Féroé et au Groënland.

D'autres menaces pesant sur le dauphin à bec blanc incluent la prise accidentelle dans le matériel de pêche, en particulier chez les jeunes individus, la pollution acoustique des océans et la pollution environnementale. Dans certaines régions, des dauphins à bec blanc présentent des teneurs élevées de contaminants et de métaux lourds dans leurs organismes, susceptibles de dégrader leur état de santé et d'altérer le succès reproductif des individus. Leur position élevée au sein de la chaîne alimentaire des océans les expose à s'alimenter de proies qui ont elles-mêmes ingéré des contaminants via leur alimentation ; en se nourrissant de ces proies, les dauphins à bec blanc accumulent progressivement des polluants dans leur corps qui seront transmis aux jeunes par le lait maternel.

Origine des noms

Origine du nom français

Dauphin à bec blanc : le nom de ce dauphin fait référence au bec généralement clair du cétacé. Les racines du nom dauphin se trouvent dans le latin populaire dalfinus, le latin classique delphinus, ce dernier étant dérivé du grec delphis.

Origine du nom scientifique

Le nom scientifique Lagenorhynchus albirostris fait référence à la couleur claire de son rostre. En effet :
Le genre Lagenorhynchus est dérivé du latin [lagoena], signifiant bouteille ou flacon et du grec [rhynchos] = museau ou nez.
albirostris fait référence au rostre clair du dauphin : albi, du latin [albus], = blanc et [rostrum]= bec.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Mammalia Mammifères Vertébrés possédant des poils et des glandes mammaires produisant du lait.
Sous-classe Theria Thériens La paroi latérale du crâne est constituée de deux os particuliers: l'alisphénoïde et le squamosal.
Super ordre Eutheria Euthériens Présence d'une dentition lactéale et d’un développement embryonnaire effectué entièrement dans l'utérus (mammifères placentaires).
Ordre Cetacea Cétacés Mammifères aquatiques possédant des nageoires à la place des pattes. Narines situées au sommet du crâne.
Sous-ordre Odontoceti Odontocètes Cétacés munis de dents fixées au rostre et à la mandibule, et d’un melon prononcé en avant du crâne. Un orifice unique, l’évent, au sommet du crâne.
Famille Delphinidae Delphinidés Deux premières vertèbres cervicales soudées.
Genre Lagenorhynchus
Espèce albirostris

Nos partenaires