Oursin-crayon

Heterocentrotus mamillatus | (Linnaeus, 1758)

N° 1849

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical

Clé d'identification

Oursin brun rouge à test ovale
Très gros piquants en forme de crayons
Piquants secondaires très courts en forme de clous ou de spatules
Piquants et corps de couleur différente

Noms

Noms communs internationaux

Slate pencil urchin, red pencil urchin (GB), Riccio matita ardesia (I), Erizo rojo de lapices (E) Griffelseeigel (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Echinus mamillatus Linnaeus, 1758
Acrocladia mamillata (Linnaeus, 1758)
Cidaris mamillata (Linnaeus, 1758)
Heterocentrotus mammilatus (Linnaeus, 1758)

Cette espèce a été décrite par Linnaeus en 1758 sous le nom de Echinus mamilatus, avec un seul m. En 1778, Gmelin, par erreur, est le premier à utiliser le nom mammilatus avec 2 m. Depuis, les 2 orthographes ont été utilisées à tort et se retrouvent encore fréquemment de nos jours dans la littérature.

Distribution géographique

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Heterocentrotus mamillatus se rencontre en mer Rouge, dans l'océan Indien, à l'exception du golfe Arabique et du golfe de Bengale, et dans le Pacifique jusqu'à la Polynésie française et Hawaï à l'est. Sa limite nord est le sud du Japon et sa limite sud va de la Grande Barrière de Corail à la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

L'oursin-crayon se rencontre dans les récifs denses, de la surface jusqu'à 25 m de profondeur, où il reste caché la journée, pour ne sortir que la nuit. Il préfère les zones battues par les vagues comme le haut des récifs barrières.

Description

Heterocentrotus mamillatus est un oursin dont le test ovale peut atteindre 8 cm. Les piquants sont de trois types. Les premiers sont très gros et atteignent 10 cm de long. Ils sont peu nombreux et lisses. Leur base est circulaire mais leur section devient plus ou moins triangulaire par la suite. Ils ont la forme de gros crayons mais pas tous de même longueur. Un ou plusieurs anneaux blancs peuvent être présents près de leur extrémité qui est arrondie. Les autres piquants sont beaucoup plus petits. Certains sont aplatis, très courts, en forme de clous et recouvrent la partie dorsale du corps (face supérieure). Les derniers se trouvent sur la face orale (face inférieure). Ils sont courts et émoussés, en forme de spatules.
Les piquants sont insérés sur des mamelons, ce qui leur permet de bouger dans toutes les directions.
Bien que brun à rouge dans l'ensemble, le corps (test) de l'oursin et ses piquants ne sont jamais exactement de la même couleur.

Espèces ressemblantes

Il existe une autre espèce d'oursin-crayon : Heterocentrotus trigonarius mais ses piquants sont plus sombres et plus longs, et toujours de la même couleur que le corps.

Phyllacanthus imperialis, l'oursin-lance, a également de gros piquants en forme de crayons ou de bâtons. Cependant, chez cette espèce ces "bâtons" sont cylindriques, rayés longitudinalement et très souvent entièrement recouverts d'organismes encroûtants, notamment d'algues calcaires.

Alimentation

L'oursin-crayon est herbivore. La journée, il reste caché dans le récif et ne sort que la nuit pour brouter les algues, principalement des Corallinacea, dont il se nourrit.

Reproduction - Multiplication

Heterocentrotus mamillatus est gonochorique*, c'est-à-dire que les sexes sont séparés. Généralement la reproduction a lieu en été, quand les eaux sont les plus chaudes. Les gamètes sont libérés dans l'eau où a lieu la fécondation. Les larves* planctoniques* subissent plusieurs métamorphoses*, jusqu'à la dernière, qui leur donne alors l'aspect de tous petits oursins. A ce niveau, ils se déposent sur le fond et commencent leur vie benthique.

Vie associée

La petite crevette Gnathophyllum americanum est souvent rencontrée à la surface de l'oursin-crayon et plus rarement sur d'autres échinodermes.

Les gros piquants de l'oursin-crayon sont quelquefois, mais rarement, recouverts de concrétions, comme par exemple des algues calcaires.

Divers biologie

L'oursin-crayon a trois types de piquants, ayant chacun un rôle précis. Les gros piquants, en forme de crayons, ont une fonction de protection contre les gros prédateurs. Les petits piquants aplatis, en forme de clous, qui recouvrent la face dorsale ont un rôle de protection du corps. Enfin, sur la face ventrale, les petits piquants, en forme de spatules, servent à l'ancrage dans le récif et à la locomotion.

En étudiant les stries de croissance sur une coupe transversale de gros piquant, comme pour les anneaux dans le tronc d'un arbre, il est possible d'avoir une idée de l'âge de l'individu et des perturbations rencontrées dans sa croissance.

En quelques mois, l'oursin-crayon est capable de régénérer la partie manquante de ses gros piquants s'ils ont été endommagés.

Au milieu du péristome*, sur la face orale, s'ouvre la bouche d'où seules dépassent les extrémités des cinq dents puissantes. Les dents, les mâchoires, ainsi que d'autres pièces osseuses forment l'appareil masticateur plus connu sous le nom de "lanterne d'Aristote".

Comme tous les oursins, l'oursin-crayon se déplace grâce à des pieds ambulacraires* munis d'une ventouse. Il utilise aussi ses piquants en forme de spatule situés sur sa face orale.

Informations complémentaires

Les oursins-crayons vivant sur les platiers exposés aux vagues ont des piquants plus épais que ceux vivant dans les eaux plus calmes, à une plus grande profondeur.

Les piquants, très solides et abrasifs, étaient utilisés autrefois dans la fabrication d'objets en nacre ou en os (outils, hameçons ...). Ils étaient également utilisés comme crayons pour écrire sur des ardoises. Ils sont toujours utilisés dans la confection de bijoux, souvenirs ou d'objets décoratifs.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom d'oursin est une autre forme du mot hérisson, d'où l'utilisation quelquefois du nom de hérisson de mer.
L'oursin-crayon doit son nom à ses piquants qui ont la forme de gros crayons.

Origine du nom scientifique

Heterocentrotus : du grec [heteros] = différent et [kentron] = épines, car il y a plusieurs types d'épines chez cette espèce.

mamillatus : du latin [mamilla] = mamelon et du diminutif [-atus] en référence aux mamelons bien visibles sur le test.
mammilatus (forme erronée du nom d'espèce) est grammaticalement correcte car il vient du latin [mammilla] = sein, qui a à peu près le même sens.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Echinoidea Echinides Ce sont les oursins. Forme globuleuse ou hémisphérique, squelette qui porte des piquants mobiles, des pédicellaires et des pieds ambulacraires. Pouvoir de régénération limité.
Sous-classe Euechinoidea Euéchinides Oursins plus ou moins sphériques, dits "oursins réguliers". Plaques ambulacraires composées. Bouche ventrale et anus dorsal. 
Super ordre Echinacea Echinacés

10 plaques péristomiales

Ordre Camarodonta Camarodontes Les épiphyses qui surmontent les demi-pyramides de la lanterne d'Aristote sont hautes et jointives.
Famille Echinometridae Echinométridés
Genre Heterocentrotus
Espèce mamillatus

Nos partenaires