Éponge invisible de Méditerranée

Haliclona (Halichoclona) latens | (Topsent, 1892)

N° 4211

Méditerranée

Clé d'identification

Corps caché dans divers substrats durs ou sédimentaires (invisible pour le plongeur)
Petites papilles fistuleuses verdâtre translucide (seule partie visible en plongée)
Papille molle à l'extrémité arrondie et perforée
Papille de petite taille (de 5 à 7 mm de long)

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Reniera latens Topsent, 1892
Haliclona latens (Topsent, 1892)
Haliclona (Halichoclona) fistulosa var. latens (Topsent, 1892)

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette éponge discrète est présente avec certitude en mer d'Alboran, en Méditerranée occidentale, en mer Adriatique et mer Égée.

Biotope

Le corps de l'éponge est caché à l'intérieur des substrats* durs, sous les pierres anfractueuses ou sous des débris sédimentaires. Elle a été observée de 10 à au moins 50 m de profondeur.

Description

Haliclona (Halichoclona) latens est une éponge jaune verdâtre, molle, cachée sous les pierres ou autres substrats* sédimentaires. Elle communique avec l'extérieur au moyen de papilles* dermiques fistuleuses longues de 5 à 7 mm et larges de 1 à 2 mm. Ces petites élévations cylindriques translucides sont criblées de pores* minuscules à leur sommet. Le sommet des papilles est arrondi en forme de massue.

Voir "Divers biologie" pour la description microscopique.

Espèces ressemblantes

Plusieurs éponges présentent des prolongements fistuleux, mais ils sont le plus souvent de plus grande taille et de couleur plus opaque.
Dans la même zone géographique, l'éponge la plus ressemblante est la forme à bulle de Prosuberites longispinus chez qui la base bien jaune reste toujours visible. L'éponge-fistule blanc-fauve Oceanapia isodictyiformis, dont la base est souvent cachée, présente des digitations vaporeuses, grêles, de quelques cm, blanchâtres et rarement divisées.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* planctonophages* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant, en général, pas 3 microns. Le courant d'eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction, probablement comme les autres espèces du genre Haliclona, peut être sexuée ou asexuée.

  • Sexuée : par œufs et spermatozoïdes*, aboutissant à la naissance d'une larve* ciliée* nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge. Les éponges sont généralement hermaphrodites*, l'émission des gamètes* mâles et femelles est parfois spectaculaire, mais rarement observée.
  • Asexuée : par bourgeonnement* ou bouturage de fragments qui se détachent de l'éponge mère pour se fixer un peu plus loin. Bien qu'existante, cette reproduction est relativement secondaire. Comme la plupart des Haliclona, cette espèce est capable de produire des bourgeons plus ou moins complexes appelés gemmules* qui se forment à l'intérieur des tissus.

Les éponges ont une forte capacité de régénération.

Divers biologie

Description microscopique :
Les spicules* sont des oxes* peu acérés et incurvés. Leur taille habituelle est de 120-130 x 5-6 µm.
Haliclona (Halichoclona) fistulosa a été un temps confondu avec Haliclona latens à la vue de ses spicules, également des oxes de forme et de taille similaires.

Origine des noms

Origine du nom français

Éponge invisible de Méditerranée est une proposition des auteurs du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Haliclona : du grec [hal-] = sel, marin, et [clôn-] = rameau, jeune pousse : signifie approximativement "petit rameau, petite branche marine".

latens : du latin, invisible, mystérieux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymula.

Sous-classe Heteroscleromorpha Hétéroscléromorphes
Ordre Haplosclerida Haplosclérides « Eponges à spicules simples ». Squelette formé de spicules* qui s’arrangent en formant un réseau de mailles polygonales, parfois renforcé par de la spongine. Mégasclères* de type oxes*, parfois des microsclères* (sigmas*, toxes*).
Famille Chalinidae Chalinidés
Genre Haliclona (Halichoclona)
Espèce latens

Nos partenaires