Halichondrie cierge

Halichondria (Halichondria) bowerbanki | Burton, 1930

N° 926

Manche, Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Forme des coussins d’où s’érigent des extensions en épis
Consistance souple au toucher
Couleur chamois, souvent translucide

Noms

Autres noms communs français

Halichondrie de Bowerbank

Noms communs internationaux

Bowerbank’s halichondria, crumb-of-Bread Sponge (GB), Pan de gaviota (E), Klumpenschwamm (D), Sliertige broodspons (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Spongia coalita Lamouroux, 1816
Halichondria coalita (Lamouroux, 1816)

Distribution géographique

Manche, Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Arctique, mer du Nord de la Norvège à la Belgique, Manche des îles Britanniques aux côtes bretonnes, Atlantique, Méditerranée.
Espèce très commune sur nos côtes de la frontière belge à la frontière espagnole.

Biotope

Elle se fixe sur des substrats* durs (rochers) mais aussi sur d’autres animaux (ascidies). Elle se développe également dans les ports ou les estuaires car cette espèce est très tolérante aux conditions turbides et vaseuses de ces biotopes*.

Description

Espèce très polymorphe pouvant prendre une forme revêtante peu épaisse comme une forme massive en coussin avec des extensions en forme de branches ou d’épis. Les extrémités des branches ou des rameaux sont toujours aplaties en forme de spatule. Les oscules*, de petite taille, se situent tout le long des branches ou bien sont portés par de courtes surélévations ou cheminées. Ces dernières sont très souples et peuvent plier à plus de 180° sans se rompre. Cette halichondrie est molle et très souple au toucher. Sa surface est lisse et translucide laissant souvent apparaître sa structure interne. Sa couleur varie du crème au chamois, elle peut aussi être verdâtre, colorée par des algues symbiotes. Les colonies peuvent occuper des surfaces jusqu’à 25 cm de côté, les épis une dizaine de centimètres de haut.

Espèces ressemblantes

Halichondria panicea : en forme de coussin sans extension, couleur souvent verte ou violacée (jamais H. bowerbanki), odeur assez forte (H. bowerbanki est sans odeur). Le seul critère infaillible reste cependant l’examen au microscope de la spiculation de l’ectosome*.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant en général pas 3 microns. Le courant d’eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

Chez les Eponges on trouvera 2 modes de multiplication :
- Reproduction sexuée : par œufs et spermatozoïdes*, aboutissant à la naissance d’une larve* ciliée nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge. Les éponges sont généralement hermaphrodites*, mais l'émission des gamètes* mâles ou femelles est rarement observée.
- Multiplication asexuée : certaines éponges ont la capacité de se multiplier par bourgeonnement ou bouturage de fragments qui se détachent de l’éponge.

Cette espèce est vivipare*.
A noter chez Halichondria bowerbanki la présence de gemmules, sphères d’environ un millimètre de diamètre se formant dans l’épaisseur des tissus de l’éponge, organes de dissémination et de résistance (observation G. Breton).

Divers biologie

Dans des sites particulièrement abrités, les prolongements se développent jusqu’à envahir d’autres organismes auxquels ils s’attachent littéralement.
Il est fréquemment dit que Halichondria bowerbanki est d’autant plus rameuse, voire touffue, qu’elle se développe dans un site abrité. Ce n’est que partiellement vrai (observations G. Breton).

Origine des noms

Origine du nom français

Halichondrie : traduction de l’origine latine,
cierge : les extensions, fréquentes sur cette éponge, font penser à des cierges.

Origine du nom scientifique

Halichondria : du grec [halos] = sel marin et [chondros] = cartilage, donc “cartilage marin”,
bowerbanki : d'après J.S. Bowerbank (1797-1877), naturaliste britannique, pionnier dans l'étude des spongiaires de l'Europe de l'ouest.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymula.

Ordre Halichondrida Halichondrides Squelette sans organisation visible.
Famille Halichondriidae Halichondriidés
Genre Halichondria (Halichondria)
Espèce bowerbanki

Nos partenaires