Halcampoïde

Halcampoides purpureus | (Studer, 1879)

N° 126

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique, Méditerranée, Antilles

Clé d'identification

Anémone nocturne
Anémone cylindrique (10 cm pour 1 cm de diamètre), fine, et transparente
Bouche entourée d'une douzaine de tentacules
Tentacules épais à leur base et très fins à leur extrémité
Colonne gastrique colorée parfois d'orange ou de brun
Endoderme parcouru de filaments plus ou moins colorés et donc plus ou moins visibles

Noms

Noms communs internationaux
Halcampoides (GB, E, D, NL), Alcampoide (I)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Halcampa purpurea Studer, 1878
Halcampoides purpurea (Studer, 1879)
Halcampa clavus Hertwig, 1882
Fenja mirabilis Danielssen, 1887
Aegir frigidus Danielssen, 1887
Halcampa kerguelensis Hertwig, 1888
Halcampoides abyssorum Danielssen, 1890
Halcampa septentrionalis Pax, 1912
Halcampoides mediterranea Carlgren, 1921
Halcampoides macrodactyla Pax, 1922

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique, Méditerranée, Antilles

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Caraïbes

Cette espèce se rencontre dans toutes les eaux froides à tempérées du globe. Sa répartition s'étend jusqu'aux pôles, et jusqu'aux Antilles. Elle semble absente de l'Indo-Pacifique.

Biotope

Cette anémone affectionne les fonds sablo-vaseux, les fonds de graviers et de débris coquilliers, depuis les premiers mètres jusqu'à plus de 1000 mètres de profondeur. Elle préfère d'ordinaire les eaux froides mais tolère bien les eaux plus chaudes. Elle est sciaphile et fuit la lumière directe. C'est pour cette raison qu'on ne pourra la voir que de nuit, ou alors de jour dans des endroits obscurs, comme des grottes.

Description

Halcampoides purpureus est une longue anémone, fine et transparente. Sa taille atteint 10 cm, son diamètre 1 cm. La bouche, située au sommet de la colonne, est entourée d'une douzaine de tentacules. Ceux-ci, d'abord épais à leur base puis très fins à leur extrémité, peuvent mesurer jusqu'à 20 cm. La colonne gastrique, d'ordinaire transparente, est parfois teintée de brun ou d'orange. L'endoderme* de l'halcampoïde est parcouru par des filaments plus ou moins colorés et donc plus ou moins visibles. Cette anémone ne sera rencontrée que de nuit par le plongeur. A la lumière, elle se rétracte et s'enfonce dans le substrat.

Espèces ressemblantes

Cette anémone caractéristique ne peut en principe être confondue avec aucune autre.

Citons toutefois Halcampoides abyssorum, qui fréquente les eaux de l'Atlantique Nord-Ouest, et dont la colonne est toujours rétractée dans le substrat. Ses tentacules sont colorés, bariolés et ne sont pas transparents.

Alimentation

Cette anémone se nourrit de zooplancton qu'elle capture au moyen de ses tentacules urticants qu'elle laisse se balancer dans le courant. Elle se délecte aussi de proies plus grosses, comme des petits vers ou des petits crustacés.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est sexuée. Cette espèce est ovipare*. Après l'émission des spermatozoïdes et la fécondation qui est interne l'anémone émet dans l'eau de petits œufs. Chaque œuf se développe en une larve, la planula*, qui mène une courte vie en pleine eau avant de tomber sur le fond et de donner une nouvelle anémone.

La reproduction asexuée serait possible par scission transversale de la colonne.

Divers biologie

Il s'agit d'une anémone sciaphile qui craint l'exposition directe à la lumière blanche. De mœurs exclusivement nocturnes, il arrive qu'elle colonise cependant les grottes sombres, et elle peut alors être observée en plein jour. L'halcampoïde possèderait de minuscules capteurs de luminosité.

Informations complémentaires

Il faut parfois avoir l'œil pour distinguer cette anémone totalement transparente, d'autant plus si sa colonne gastrique n'est pas colorée et si elle se déploie sur fond sableux.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français est directement dérivé du nom de genre scientifique.

Origine du nom scientifique

De Halcampa, autre genre d'anémone appartenant à une famille proche, celle des Halcampidés, et de "oïde": qui ressemble à, qui à l'aspect de...
Halcampa : du grec [hal-] = sel, et [kampos] = sinueux, courbé.

purpureus : latin [purpurea] = teinté de pourpre, brillant, beau.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Athenaria Nynanthées Athenaria
Famille Halcampoididae Halcampoïdidés
Genre Halcampoides
Espèce purpureus

Nos partenaires