Gastroptéron rouge

Gastropteron rubrum | (Rafinesque, 1814)

N° 1149

Méditerranée, Atlantique Est adjacent

Clé d'identification

Animal de 30 à 40 mm
Corps rouge écarlate plus large que long quand les parapodies sont déployées
Parapodies et bouclier céphalique bordés d’une ligne claire
Bouclier céphalique replié et relevé en forme de « corne » (siphon)
Nage en faisant des cabrioles
Sur fond vaso-sableux

Noms

Autres noms communs français
Gastroptéron écarlate, limace chauve-souris
Noms communs internationaux
Batwing seaslug (GB), Roter Schmetterling (NB : c’est le nom d’un papillon rouge attribué par un internaute à cette limace) (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Sarcopterus ruber Rafinesque, 1814 (première description)
Gastroptera meckeli de Blainville, 1825
NB : le nom de genre est parfois orthographié Gasteropteron.

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est adjacent

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce est présente en Méditerranée et dans l’Atlantique Est adjacent jusqu’au Maroc.

Biotope

Il se rencontre sur fonds sablo-vaseux jusqu’à 300 m de profondeur.

Description

Le gastroptéron rouge a une longueur maximale de 40 mm, et un peu plus de large quand ses parapodies (ou parapodes*) sont déployées. Il est de couleur rouge écarlate, orange-rouge ou rosée. La bordure des parapodies et du bouclier céphalique est de couleur claire, blanc bleuté.
Quand les parapodies sont déployées, on peut observer : la coquille interne, très petite, visible sur le dos de l’animal, la branchie unique, petite (en forme de peigne), en position latéro-postérieure droite, ainsi que la masse viscérale, sphérique, qui se détache latéro-ventralement. Le pied ne forme pas de relief sur la face ventrale.
De face, on observe le bouclier céphalique relevé en arrière et enroulé, qui fait penser à une corne centrale : c’est le siphon. Il n’y a pas de rhinophores*.
A l’arrière sur le dos, un appendice filamenteux, le flagellum, dépasse des parapodies dépliées.

Espèces ressemblantes

Gastropteron chacmol Gosliner, 1989, est une petite espèce (10 mm maximum) qui ressemble beaucoup au Gastropteron rubrum, mais son aire de répartition est différente puisqu’on le trouve dans l’Atlantique tropical Ouest, golfe du Mexique et mer des Caraïbes. Ces deux espèces ont longtemps été confondues jusqu’à la révision du genre par Gosliner.

Le plongeur distrait pourra éventuellement confondre G. rubrum avec l'aplysie naine Aplysia parvula Guilding in Morch, 1863, espèce circumtropicale lessepsienne* dans sa variante rouge-orangé. Cette petite aplysie, de 10 à 60 mm, a déjà été observée sur les côtes françaises, du côté d'Antibes (06). Cependant, elle se rencontre plutôt dans les herbiers de posidonies.

Alimentation

Le gastroptéron rouge se nourrit de foraminifères et de larves* d'invertébrés.

Reproduction - Multiplication

Si le pénis du gastroptéron se trouve sur le côté droit, juste derrière la tête, l'ouverture "femelle" se trouve du même côté, mais bien plus loin vers la queue. Ces animaux ne copulent donc généralement pas comme les nudibranches, dans une stricte position tête-bêche, car les parapodies les gênent. La position exacte de copulation reste ainsi à décrire.
La ponte de Gastropteron rubrum se présente sous forme d’un amas de petits œufs blancs en cordon pelotonné (cf. photo).

Divers biologie

Le gastroptéron rouge ne rampe pas volontiers sur le substrat* et préfère nager par battements simultanés de ses parapodies. Cette nage occasionne des retournements fréquents de l’animal, qui fait donc des cabrioles devant nos yeux. La nage est toujours brève, puis il se repose sur le substrat.

Les Gastropteron ont des mâchoires semi-circulaires formées de bâtonnets chitineux. La radula* est de formule 5-1-0-1-5. La grande dent principale est aiguë et denticulée, les dents marginales sont beaucoup plus petites et simples.

Origine des noms

Origine du nom français

Gastroptéron rouge est la francisation du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Gastropteron : du grec [gaster] = estomac et [pteros] = aile, nageoire,
rubrum : du latin [ruber] = rouge. Donc, qui a des nageoires (les parapodies) sur le ventre et de couleur rouge.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Cephalaspidea / Bullomorpha Céphalaspides / Bullomorphes Coquille externe ou interne, spiralée, très fine et réduite. Tête élargie en bouclier. Yeux développés. Pas de rhinophores. Cavité palléale à droite avec une branchie plissée. Parfois des parapodes. Marins et fouisseurs sur les fonds de sédiments.
Famille Gastropteridae Gastroptéridés Bouclier céphalique non bilobé en arrière, grandes parapodies permettant la nage. Coquille petite.
Genre Gastropteron
Espèce rubrum

Nos partenaires