Galathée intermédiaire

Galathea intermedia | Liljeborg, 1851

N° 2716

Côtes de l'Atlantique Est, Méditerranée

Clé d'identification

Toute petite galathée
Rostre étroit, en triangle, à fines dents
Chélipèdes courts et pinces fines
2 épines à la base des antennes
Rouge et souvent avec une bande beige sur le dos
Points bleus sur l'avant de la tête

Noms

Noms communs internationaux
Squat lobster, hairy clawed squat lobster (GB), Furchenkrebs (D), Oprolkreeft (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Galathea intermedia intermedia Liljeborg, 1851
Galathea giardi Barrois, 1882
Galathea intermedia parroceli Gourret, 1887
Galathea parroceli Gourret, 1887
Galathea pygmaea A. Milne Edwards & Bouvier, 1894

Distribution géographique

Côtes de l'Atlantique Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Elle est présente le long de toutes les côtes d'Europe en Atlantique Est, depuis les îles Lofoten (en Norvège, au nord du cercle polaire) jusqu'à la Mauritanie et dans toute la Méditerranée.
Les signalements dans l'hémisphère sud, sur les côtes africaines tropicales jusqu'en Afrique du Sud et Madagascar, pourraient correspondre à une autre espèce.

Biotope

Rare en bas d'estran*, cette galathée vit principalement dans les eaux infralittorales* et circalittorales* peu profondes, dans une grande variété de milieux, parmi les zostères, les laminaires, sur le coralligène* ou le maërl*, et aussi sur le sable coquillier ou le gravier : dès les premiers mètres en Atlantique, un peu plus bas en Méditerranée. Elle est commune surtout entre 15 et 50 m et devient moins fréquente plus profondément ; elle a été signalée jusqu'à 225 m.
On la trouve également souvent en groupe dans les fissures du substrat.

Description

La galathée intermédiaire est une toute petite espèce dont la carapace* mesure 10 mm de long au maximum et dont la longueur totale atteint à peine les 20 mm. On note de plus que les individus méditerranéens sont souvent plus petits que ceux d'Atlantique.
Le corps de ce crustacé est allongé et plat. Sa carapace, peu calcifiée, de forme ovale, est plus longue que large. Elle est marquée de stries en travers portant des soies. L'abdomen court et peu développé se compose de 6 segments. Il est rabattu sur lui-même.
Le rostre* triangulaire est étroit, à petites épines et avec 4 petites dents pointues latérales. Il est plus allongé chez le mâle. De chaque côté, les yeux sont gros et saillants.
Les chélipèdes* (première paire de pattes terminées par des pinces), plus longs que la carapace, sont plutôt courts chez cette espèce. Les pinces sont fines et étirées, à longs poils. La dernière paire de pattes, la cinquième, est utilisée au nettoyage. Toutes les pattes sont presque transparentes. Les spécimens méditerranéens sont plus grêles que ceux de l'Atlantique et, pour cette raison, ont été reconnus comme un forme particulière, Galathea intermedia parroceli.
Le principal critère de distinction de cette petite galathée ne se voit qu'à la loupe : la grande paire d'antennes a deux grosses épines sur son articulation basale, alors qu'il y en a trois chez les autres espèces.
La couleur dominante de cette galathée est rouge avec une bande beige, voire blanche, sur le long du dos. L'extrémité des pattes est très vive. De minuscules points bleus sur l'avant de la tête sont également un signe distinctif de la galathée intermédiaire.

Espèces ressemblantes

Galathea strigosa, galathée bicolore (maximum 100 mm). On la trouve de 0 à 100 m de profondeur sur des fonds rocheux. De couleur orangée, son corps est strié de bandes bleues ou violacées. C'est l'espèce la plus fréquente pour les plongeurs, sur les côtes est de l'Atlantique (Canaries à Norvège) et en Méditerranée.



Galathea squamifera, galathée noire (maximum 60 mm). De couleur brune à vert foncé, cette galathée est la plus commune sur les côtes atlantiques européennes (Sénégal à Norvège). On la trouve également en Méditerranée.



Munida rugosa, galathée rose : petite galathée (maximum 60 mm) présente en Méditerranée occidentale et sur les côtes est de l'Atlantique (Maroc à Groenland). Elle est trouvée de 40 à plusieurs centaines de mètres de profondeur. Son rostre est constitué de trois pointes.



Galathea nexa, petite galathée (maximum 35 mm), distribution semblable à la précédente mais moins profond. C'est une espèce peu fréquente.



Galathea dispersa, petite galathée orangée (maximum 25 mm) très proche de la précédente, de distribution et profondeur semblables. C'est une espèce peu fréquente qui préfère les fonds de coralligène.

Alimentation

C'est une espèce plutôt nocturne. Elle se nourrit de détritus organiques attrapés par ses longues pattes qui ratissent le substrat. La 3ème paire se recourbe et rapproche les aliments. La 2ème paire les porte à la bouche.

Reproduction - Multiplication

La reproduction se fait surtout en été : en Bretagne, la ponte a lieu de février à septembre.
La femelle, qui porte les œufs, est souvent plus grande que le mâle. Les œufs ont un diamètre de 0,4 mm.
Les larves*, d'abord orangées, puis brunes, sont planctoniques*.

Vie associée

Triangulus galatheae (= Lernaeodiscus galathea), un crustacé parasite voisin des sacculines, ressemblant à une petite masse jaune, se fixe en général sous le deuxième segment de l'abdomen.
Un autre crustacé parasite, l'épicaride Pleurocrypta intermedia, se fixe sur les branchies* et produit une bosse saillante sur le côté du céphalothorax*.

Informations complémentaires

Dans la famille des Galathéidés, il existe une douzaine d'espèces en Europe.

Origine des noms

Origine du nom français

Galathée est une traduction du nom scientifique,
idem pour intermédiaire.

Origine du nom scientifique

Galathea est une nymphe marine, fille de Nérée et de Doris, son nom signifierait "blanche comme du lait". Galatée est également le nom d'une bergère dans Virgile,



intermedia : du latin [intermedius] = interposé, intercalé.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Anomura Anomoures

Les anomoures sont caractérisés par une cinquième paire de pattes atrophiée. Ils sont essentiellement représentés par les galathées et les bernard-l'ermite.

Famille Galatheidae Galathéidés
Genre Galathea
Espèce intermedia

Nos partenaires