Doris de Bohol

Discodoris boholiensis | Bergh, 1877

N° 1257

Océan Indien et Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Nudibranche au corps aplati et ovale
Dos bombé
Nombreux points blancs ou marron foncé
Lignes blanches évasées vers le bord ondulé du manteau
Rhinophores et panache branchial brun foncé avec de fines lignes blanches

Noms

Noms communs internationaux
Bohol discodoris (GB)

Distribution géographique

Océan Indien et Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

L'espèce se rencontre de l'Afrique de l'Est et Madagascar, à la Papouasie Nouvelle Guinée et de Okinawa (Japon) à l'Australie et la Nouvelle Calédonie.

Biotope

Discodoris boholiensis fréquente les récifs peu profonds, aussi bien sur le substrat dur que sur le sable. Il reste généralement caché la journée.

Description

Nudibranche pouvant atteindre 12 cm. Le corps est aplati et ovale avec le bord du manteau ondulé, très fin et souple. La coloration est brune, avec de très nombreux petits points blancs ou marron foncé. La partie médiane centrale du corps, entre les rhinophores* et le panache branchial, est bombée. Des lignes blanches rayonnent du dos et s'écartent en se rapprochant du bord du manteau. Les rhinophores et le panache branchial sont brun foncé avec de fines lignes blanches. La face inférieure du manteau est plus claire tandis que celle du pied est blanc crème.
Selon certains auteurs ce nom comprendrait deux espèces.

Espèces ressemblantes

Du fait de sa coloration, Discodoris boholiensis se différencie facilement d'autres espèces.
Cependant de par sa forme aplatie, ovale et sa marge ondulée, il pourrait facilement être confondu avec un ver plat, plus particulièrement quand ses rhinophores* et branchies* sont rétractés.

Alimentation

Discodoris boholiensis se nourrit d'éponges.

Reproduction - Multiplication

Comme tous les nudibranches, l'espèce est hermaphrodite* et la reproduction sexuée se fait par accouplement. Les partenaires sont placés tête-bêche. Les œufs sont pondus sous la forme d'un ruban brun orangé qui gonfle au contact de l'eau.

Divers biologie

En cas d'attaque, Discodoris boholiensis est capable d'autotomie, c'est-à-dire la capacité de perdre une partie de son corps. Celle-ci repoussera ultérieurement.

Origine des noms

Origine du nom français

Francisation du nom latin.

Origine du nom scientifique

Discodoris : du grec [disco] en forme de disque et du nom mythologique "Doris", une Océanide, fille d'Océan et de Téthys, épouse de Nérée et mère des 50 Néréides.

Boholiensis : de Bohol, île des Philippines d'où l'espèce a été décrite.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Doridina Doridiens Corps aplati. Anus dorsal entouré complètement ou partiellement par des branchies de remplacement ramifiées qui peuvent être rétractées (voire absentes). Mangeurs d’éponges, habituellement armés de spicules calcaires internes.
Famille Discodorididae Discodorididés Forme aplatie ovale ou un peu rectangulaire. Pied plus petit que le manteau granuleux. Possibilité d’autotomie du bord du manteau. Présence de glandes à acide. Tentacules buccaux coniques ou digitiformes.
Genre Discodoris
Espèce boholiensis

Nos partenaires