Foraminifère faux-cyclostome

Discoramulina bollii | Seiglie, 1965

N° 3553

Cosmopolite des régions chaudes et tempérées

Clé d'identification

Aspect de jeune colonie de bryozoaires tubulaires (Cyclostomes)
Un à 16 tubes par individu
Taille d'un individu : 1 mm
Tubes blanchâtres non jointifs, redressés et souvent en croix

Noms

Noms communs internationaux

Cyclostomata-like foraminifer (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Discoramulina bollii Seiglie, 1964

Distribution géographique

Cosmopolite des régions chaudes et tempérées

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

Ce foraminifère est largement distribué dans les régions tempérées à tropicales des deux hémisphères de notre planète.

Biotope

Ce foraminifère benthique* et extrêmement sciaphile* est présent dans les habitats cryptiques* des petits fonds jusque dans les grands fonds. Il est observé dans les grottes obscures et sous ou dans les anfractuosités des pierres, coquilles vides, algues, phanérogames marines, coraux, etc. C'est une espèce indicatrice des biocénoses* des grottes et autres micro-habitats totalement obscurs.

Description

Discoramulina bollii est un foraminifère benthique*, fixé et blanchâtre qui ressemble étrangement à un jeune bryozoaire de l'ordre des Cyclostomes avec ses petits tubes calcifiés ouverts à leur extrémité libre. Les foraminifères sont des animaux unicellulaires. A partir d'un centre rond (proloculus*) fixé au substrat*, un petit nombre de tubes vont bourgeonner sans être jointifs. Les tubes, initialement adhérents au substrat, se redressent à environ la moitié de leur longueur pour finir presque perpendiculaires à la portion basale. La structure la plus classique et la plus caractéristique de l'espèce est la présence de quatre tubes principaux positionnés en croix, avec un angle de 90° entre eux. Seuls les quatre tubes principaux partent du proloculus. Ils sont complétés ou non par quelques (jusqu'à douze) autres tubes secondaires toujours séparés les uns des autres et bourgeonnant latéralement sur les plus vieux tubes. Il y a donc au maximum seize tubes avec les quatre principaux. La taille de chaque individu est de l'ordre du millimètre.

Le foraminifère faux-cyclostome possède un test* calcaire composé de plusieurs loges visibles sur une coupe longitudinale d'un tube. Les loges communiquent entre elles par des ouvertures appelées foramens*. La dernière loge du côté de l'extrémité libre des tubes permet une communication avec l'extérieur (collecte de nourriture).

Espèces ressemblantes

C'est principalement avec de jeunes colonies des espèces de l'embranchement très éloigné des bryozoaires de l'ordre des Cyclostomes que la confusion peut avoir lieu. Ceci en raison de l'aspect très similaire des tubes du squelette calcaire (test*) de ce foraminifère atypique.

Alimentation

Les foraminifères se nourrissent de particules organiques, de bactéries, d'autres organismes unicellulaires (diatomées, flagellés, etc.) et les espèces planctoniques* peuvent même capturer des larves* d'animaux pluricellulaires.

Chez Discoramulina bollii, les tubes ouverts à leur extrémité libre lui servent probablement de piège pour la collecte de ces micro-organismes ou de particules organiques qui sont ensuite phagocytées par la cellule géante de cet unicellulaire.

Reproduction - Multiplication

Principalement asexuée, la reproduction sexuée est aussi possible chez les foraminifères. Nous n'avons pas plus de détails pour cette espèce.

Origine des noms

Origine du nom français

Foraminifère faux-cyclostome est une proposition des auteurs du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Discoramulina : du grec [disco] en forme de disque et du latin [ramulus] = petites branches.

bollii : probablement en l'honneur de Hans M. Bolli qui a travaillé au XXe siècle à l'Institut de Paléontologie de Zurich en Suisse sur les foraminifères.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Foraminifera Foraminifères

Les Foraminifères sont exclusivement aquatiques, on en trouve dans les océans, les eaux saumâtres, les eaux douces. Les espèces sont planctoniques ou benthiques (dans ce cas, le test est libre ou fixé sur un substrat). La plupart produisent un test organique ou minéral composé d'une ou plusieurs loges, communiquant entre elles par des ouvertures appelées foramens. L'arrangement des loges est extrêmement varié. Les ouvertures de la dernière loge permettent à l'animal d'interagir avec son environnement en émettant des pseudopodes.

Classe Foraminifera incertae sedis Foraminifères (incertain)

De plus amples études restent nécessaires pour classer des Foraminifères peu connus, particulièrement chez les formes fixées.

Ordre Lagenida
Famille Polymorphinidae Polymorphinidés
Sous-famille Ramulininae
Genre Discoramulina
Espèce bollii

Nos partenaires