Crachat d'amiral

Crossaster papposus | (Linnaeus, 1767)

N° 780

De l'Arctique à la Manche

Clé d'identification

Forme générale en soleil
8 à 16 bras courts
Petites épines sur la face dorsale

Noms

Autres noms communs français

Crachat du pape, étoile solaire, soleil de mer épineux (Québec)

Noms communs internationaux

Common sunstar, spiny sunstar, rose star, rose seastar (GB), Gemeiner Sonnenstern, Warziger Sonnenstern, Gewöhnlicher Sonnenstern (G), Sosol (DK), Rod solstjerne (N), Solstjärnan (S), Zonnester (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Solaster papposus (Linnaeus, 1767)
Asterias papposus Linnaeus, 1766
Asterias helianthoides Pennant, 1777
Asterias affinis Brandt, 1835

Distribution géographique

De l'Arctique à la Manche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

De l'Arctique à la Manche, Cotentin, ouest Bretagne, en passant par la Scandinavie, le nord de la mer Baltique, les îles Britanniques.

Il est également présent en Amérique du Nord sur les côtes du Pacifique et de l'Atlantique (estuaire et golfe du St Laurent, Archipel de St Pierre et Miquelon).
Il semble préférer les températures moyennes comprises entre 8 et 15°C.

Biotope

Le crachat d'amiral est présent sur tous les types de fonds, meubles ou rocheux entre 2 et 500 mètres.
Il est toutefois signalé à de plus grandes profondeurs, jusqu'à 2000 mètres.

Description

Etoile en forme de disque épais, portant de 8 à 16 bras courts. Plus couramment leur nombre est compris entre 11 et 14. Le diamètre maximal est voisin de 40 cm, le plus souvent autour de 35 cm.

Couleur très variable, allant du jaune orangé au violet foncé. On constate souvent la présence d'un ou plusieurs cercles plus clairs, parfois seulement autour du disque central, parfois aussi vers le milieu et l'extrémité des bras. La face ventrale est généralement jaune pâle.

La face dorsale, constituée de plaques incluses dans une membrane, est couverte de petites papules hérissées d'épines et disposées plus ou moins régulièrement.
La bouche, comme chez la plupart des astérides, est située sur la face ventrale.
Les sillons ambulacraires, assez larges, portent deux rangées de podias munis de ventouses.

Espèces ressemblantes

Aucune dans la zone Europe, Solaster endeca en Amérique du Nord.

Alimentation

Très éclectique, le crachat d'amiral se nourrit de mollusques (bivalves, chitons), de cnidaires (anémones) et d'autres échinodermes : étoiles, oursins, holothuries, souvent presque aussi gros que lui.

Reproduction - Multiplication

Sexuée.

Divers biologie

La présence de Crossaster papposus dans nos eaux est relativement peu marquée et limitée aux côtes de la Manche : Cotentin et quelques sites de la Côte d'Armor : Trébeurden, les Sept Iles.
Il est nettement plus fréquent sur les côtes britanniques et irlandaises.
Si vous en avez rencontré au cours de vos plongées, n'hésitez pas à le signaler, leur répartition est encore mal connue.

Origine des noms

Origine du nom français

Allusion à la décoration en forme de plaque de poitrine portée par les amiraux de l'ancien régime.

Origine du nom scientifique

Crossaster du grec [krossos] = frange, bordure et [aster] = étoile, donc une étoile à franges
papposus du grec [pappos] = duvet, aigrette : signifie cotonneux, duveteux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Asterozoa Astérozoaires Echinodermes de forme étoilée. Les bras, simples et parfois absents, sont en nombre variable, et contiennent des organes.
Classe Asteroidea Astérides Organismes en forme d’étoile, libres. 5 à 50 bras, squelette réduit, estomac dévaginable. Ce sont les étoiles de mer.
Super ordre Valvatacea Valvatacés
Ordre Valvatida Valvatides Etoiles de mer à 5 bras arrondis et souples. Papules* respiratoires réparties sur la face dorsale.
Famille Solasteridae Solastéridés Etoiles solaires, aux bras nombreux.
Genre Crossaster
Espèce papposus

Nos partenaires