Criste marine

Crithmum maritimum | L.

N° 2928

Atlantique Nord-Est, Méditerranée, mer Noire

Clé d'identification

Plante grasse (crassulescente) vert gris à vert foncé
Feuilles divisées en lanières terminées par des lobes lancéolés charnus et pointus
Fleurs blanc-verdâtre disposées en ombelles
Fruits spongieux à côtes saillantes

Noms

Autres noms communs français

Crithme maritime, fenouil marin, perce-pierre, casse-pierre

Noms communs internationaux

Rock samphire, sea fennel (GB), Hinojo marino (E) Erba di San Pietro, finocchio de mare (I), funcho marítimo, prixel do mar (P), Zeevenkel (NL)

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée, mer Noire

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

La criste marine est présente sur les rivages atlantiques de la Manche aux Canaries, ainsi qu'en Méditerranée et en mer Noire.

Biotope

C'est une plante terrestre halophile* qui habite uniquement les milieux exposés aux embruns : falaises, rochers littoraux, vieux murs, enrochements artificiels, ports, etc. Elle semble indifférente à la nature du substrat* et à son pH et se retrouve aussi bien sur sol calcaire que siliceux.

Description

Crithmum maritimum est une plante vivace* charnue, glabre, de 15 à 50 cm de haut et à base ligneuse. Les tiges sont striées, dressées et se développent en zigzag. Elle est de couleur vert gris à vert foncé mais les jeunes feuilles peuvent être rougeâtres.

Les feuilles tri-pennées* atteignent 5 à 10 cm de longueur. Elles sont constituées d'une lanière centrale avec une gouttière médiane. Cette lanière se ramifie de façon opposée dans son premier et deuxième tiers. La lanière principale et ses 4 lanières secondaires se terminent par 3 lobes lancéolés, charnus et pointus.

Les fleurs, d'un blanc verdâtre, sont groupées par 10 - 15 en une ombellule située au bout d'un rayon d'environ 2 cm de longueur. L'inflorescence* réunit ces rayons (de 8 à 36) pour former une ombelle* de 3 à 6 cm de diamètre. Les bractées* (involucre) et les bractéoles* (involucelles) sont présentes, triangulaires-lancéolées à linéaires-lancéolées.

Les fruits ovoïdes et spongieux de 4 à 6 mm de long sont jaunâtres ou violacés (souvent de couleur paille à maturité), à côtes saillantes.

Espèces ressemblantes

Son port charnu, ses feuilles composées et son habitat rendent cette espèce facile à déterminer, surtout sur les côtes atlantiques. Toutefois, il existe un risque de confusion possible en Corse avec une autre ombellifère, Seseli praecox (Gamisans) Gamisans, une espèce rare, endémique* de Corse et de Sardaigne. Elle présente en effet le même port charnu et les feuilles composées de la criste marine mais s'en distingue par ses fleurs nettement blanches, réunies en ombelles à peu de rayons (8-15) et sans involucre.

Alimentation

Comme tous les végétaux, cette plante est autotrophe*. Lors de la photosynthèse* elle fabrique sa propre matière organique à partir d'eau, de CO2 et d'énergie lumineuse. L'eau et les minéraux nécessaires à sa survie sont absorbés au niveau des racines.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce hermaphrodite*. Elle fleurit de juillet à octobre (plus rarement jusqu'en novembre). C'est une espèce entomogame* c'est-à-dire dont la pollinisation est assurée par les insectes. La dissémination des fruits semble essentiellement due aux embruns et au déplacement des masses d'eaux océaniques, c'est donc une espèce essentiellement hydrochore*. La germination est quand même tributaire d'un apport d'eau douce.

Vie associée

La criste marine ne se rencontre que dans les zones soumises aux embruns, qui sont généralement mortels pour d'autres plantes. Cependant sur les côtes rocheuses méditerranéennes, la criste marine peut être associée à diverses saladelles (Limonium sp.) bien souvent à répartition restreinte, chacune étant endémique* d'une micro-région donnée. En Provence par exemple, de la Côte Bleue à l'Estérel, on la trouve en association avec Limonium pseudmoninutum (endémique provençal) puis à partir de l'Estérel avec L. cordatum (endémique ligure). En Corse elle partage les rochers littoraux avec L. articulatum.

Divers biologie

La criste marine supporte les expositions en plein soleil, en plein vent et résiste très bien à la sécheresse en stockant l'eau dans ses feuilles charnues. Ses racines s'infiltrent profondément dans la moindre anfractuosité.

Cette plante se développe au printemps jusqu'en automne alors qu'en hiver, elle régresse.

Informations complémentaires

La criste marine, qui a le goût de la carotte, est comestible. Elle est consommée comme aliment en salade, ou bien comme condiment (feuilles macérées dans du vinaigre). Elle était utilisée confite par les marins lors de leurs longues expéditions pour se prémunir du scorbut. L'huile produite à partir de ses graines est utilisée en cosmétique ou pour des massages. La criste marine présente également des propriétés diurétiques, exploitées dans l'élaboration de produits minceur.

Réglementation

En France, la cueillette de la criste marine est réglementée par arrêtés préfectoraux. Ces arrêtés, spécifiques à chaque département, définissent les dates, la quantité et les façons de la récolter.

Origine des noms

Origine du nom français

Criste marine est la traduction littérale du nom qui lui a été donné par Linné, Crithmum maritimum.

Origine du nom scientifique

Espèce décrite originellement par Carl von Linné en 1753. Le nom d'espèce indique son affinité pour les milieux littoraux. L'origine du nom de genre semble avoir deux versions. Selon F. Couplan ce nom viendrait tout simplement du mot « krêthmon » qui n'est autre que l'appellation grecque de la plante. Selon J.P. Reduron, il dériverait du mot grec « krithari » désignant l'orge, par analogie entre les fruits mûrs de la criste marine et les grains d'orge.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Magnoliopsida Dicotylédones Embryons à deux cotylédons*.
Sous-classe Rosidae Rosidés
Ordre Apiales Apiales Fleurs à cinq sépales, cinq pétales, cinq à dix étamines et ovaire infère. Inflorescence en ombelle.
Famille Apiaceae Apiacées

Fleurs blanches ou jaunâtres à calice réduit, 5 pétales libres, 5 étamines, ovaire à deux carpelles. Inflorescence en ombelle simple ou composée. Fruits secs (diakène) aplatis s'ouvrant en deux. Plantes herbacées annuelles (parfois bisannuelles ou vivaces). Feuilles alternes souvent découpées, non stipulées, à gaine très développée ; tiges souvent creuses et avec cannelures longitudinales. Exemples : carotte, cerfeuil, persil.

Genre Crithmum
Espèce maritimum

Nos partenaires