Crinière dressée

Chaetomorpha aerea | (Dillwyn) Kützing

N° 2645

Cosmopolite

Clé d'identification

Thalle érigé de 5 à 20 cm de haut, fixé sur roche
Touffe de filaments relativement raides, non ramifiés
Couleur brillante, vert clair à vert foncé
Filaments de 0,1 à 0,5 mm de diamètre, constitués d’articles visibles à l'œil nu
A la loupe ils apparaissent en forme de tonnelets à peu près aussi longs que larges

Noms

Autres noms communs français
Chaetomorphe
Noms communs internationaux
Hairy chaetomorpha (GB), Crin verde (E)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Conferva aerea Dillwyn 1806
Chloronitum aerea (Dillwyn) Gaillon 1828
Conferva princeps Kützing 1843
Conferva variabilis Kützing 1843
Conferva vasta Kützing 1843
Chaetomorpha princeps (Kützing) Kützing 1845
Chaetomorpha variabilis (Kützing) Kützing 1845
Chaetomorpha vasta Kützing 1849
Chaetomorpha paucitatis Gilbert 1965

Chaetomorpha aerea est considérée par certains auteurs comme synonyme de Chaetomorpha linum (voir § Informations complémentaires)

Distribution géographique

Cosmopolite

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

Cette algue est présente en :
- Méditerranée, mer Noire,
- Atlantique Nord-Est (de la Scandinavie et de l’Islande à la Mauritanie), Atlantique Sud-Est (Namibie, Afrique du Sud),
- Atlantique Ouest (des Etats-Unis à l’Argentine) et Caraïbes,
- océan Indien (Egypte, Arabie, Indes, Indonésie, Kenya, Maurice, etc.)   
- océan Pacifique Est et Ouest (Colombie-Britannique à Chili, Hawaï, Corée, Japon, etc.)
- Australie et Nouvelle Zélande.

Biotope

Chaetomorpha aerea se développe en touffes sur les substrats durs (rochers, coquilles, substrats artificiels).
C'est une algue annuelle, éphémère, qui se rencontre surtout en mer ouverte, en site exposé ou calme et bien éclairé. Elle est visible dans les flaques et cuvettes du médiolittoral* et sur les rochers un peu ensablés, dans l’infralittoral* supérieur, entre 0 et 1 m de profondeur (5 m maximum) en Méditerranée, et sur l’estran à mi-marée sur la côte Atlantique.

Description

Chaetomorpha aerea présente un thalle* érigé de 5 à 20 cm de haut. Il est formé d'un filament relativement raide, non ramifié, de couleur vive, vert clair à vert foncé, fixé sur le substrat par une base discoïde, et constitué d’une seule file d’articles* cylindriques ou en forme de tonnelets aussi longs que larges, de 0,1 à 0,5 mm de diamètre. L'article basal mesure de 0,3 à 1,0 mm de long. Les articles sont de grandes cellules qui contiennent de nombreux noyaux (cénocytes*) et un chloroplaste* en forme de manchon localisé près des parois.
Les articles sont visibles à l’œil nu. A la loupe, dans la partie médiane et terminale, ils apparaissent à peu près aussi longs que larges avec une forme en tonnelets. Près de la base, les articles s’amincissent, ils sont 1 à 2 fois plus longs que larges avec des parois très épaisses.

Espèces ressemblantes

Cette algue peut être confondue avec d’autres espèces du genre Chaetomorpha dont :
- Chaetomorpha ligustica (Kützing) Kützing qui est une algue cantonnée au médiolittoral où elle forme des pelotes enchevêtrées non fixées, et qui s’en distingue par ses filaments toujours cylindriques, entortillés sur eux-mêmes, très fins, 0,04 à 0,08 mm.
- Chaetomorpha linum qui est une algue cantonnée aux lagunes où elle forme des pelotes enchevêtrées non fixées, et qui s’en distingue par ses filaments légèrement plus épais composés d’articles plus longs que larges et toujours cylindriques.
- Chaetomorpha melagonium qui a une couleur d’un vert plus sombre, des filaments plus raides, épais de près de 1 mm et un article basal plus long (1 à 3 mm).

Alimentation

C’est un végétal autotrophe* qui élabore sa matière organique par photosynthèse* à partir du gaz carbonique, de l’eau et des sels minéraux, grâce à sa chlorophylle verte qui capte la lumière solaire.

Reproduction - Multiplication

Le cycle de développement de cette algue comporte une succession de deux générations morphologiquement semblables (cycle digénétique* isomorphe).
L’espèce est dioïque*, les gamétophytes* (à N chromosomes) qui sont mâles ou femelles produisent des gamètes* biflagellés. La fécondation, en pleine eau, donne un zygote* (à 2 N chromosomes) qui après germination produira un sporophyte.
Le sporophyte* (à 2 N chromosomes) libère dans l'eau des zoospores à 4 flagelles, mâles ou femelles qui, après germination, formeront de nouveaux gamétophytes.
Une multiplication végétative de fragments de filament à l’état libre est possible.

Divers biologie

La croissance des Chaetomorpha est diffuse, c'est-à-dire qu’elle se fait par des divisions d’articles situés le long du filament.
Le chloroplaste est composé d’éléments réunis en réseau formant une sorte de manchon situé près des parois. Chacun de ces éléments contient un pyrénoïde* associé à des réserves d’amidon.

Informations complémentaires

Taxonomie : Chaetomorpha aerea est considérée par certains auteurs comme synonyme de Chaetomorpha linum [Burrows (1991), John et al. (2003)] ou comme une forme de cette dernière espèce [Lawson & John (1987), Christensen (1957)]. Cette opinion n’est pas acceptée par d’autres spécialistes [Silva, Basson & Moe (1996)]. Les travaux récents n'ont toujours pas permis de résoudre le problème [Brodie et al., 2007].

Compte tenu de l’utilisation de certaines espèces dans le sud-est asiatique, on considère que les Chaetomorpha ont un potentiel d’utilisation en aquaculture pour une alimentation humaine ou pour produire de la biomasse.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom « Crinière dressée » fait référence à l’aspect de l’algue et traduit en partie le nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Chaetomorpha : du grec [chaete] ou [khaite] = poil raide, crinière ou chevelure flottante, et [-morphe] = forme ou aspect extérieur ; on pourrait donc traduire ce nom scientifique par : en forme de poils raides ou en forme de crinière,
aerea : du latin [aere] = d’airain ou bronze ; couleur d’airain, couleur de bronze.
Algue en forme de poils raides ou en forme de crinière couleur de bronze.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chlorophyta Chlorophytes

Embranchement très vaste et hétérogène de plus de 7000 espèces d'algues vertes. Unicellulaires (flagellées ou non), coloniales, filamenteuses, thalles* siphonés* ou non. Benthiques* et fixées ou planctoniques*. Subaériennes, eaux douces, saumâtres et marines.

Classe Ulvophyceae Ulvophycées

Organismes multicellulaires. Zoïdes et spores possèdent généralement 2 et 4 flagelles respectivement. Cycle de reproduction variable. Habitat essentiellement marin et benthique.

Ordre Cladophorales Cladophorales
Famille Cladophoraceae Cladophoracées
Genre Chaetomorpha
Espèce aerea

Nos partenaires