Chirurgien porteur de feu

Acanthurus pyroferus | Kittlitz, 1834

N° 2305

Indo-Pacifique Ouest

Clé d'identification

Corps élevé comprimé latéralement
Coloration jaunâtre plus foncée vers l'arrière
Caudale grise margée de jaune
Anale et dorsale grises
Tache noire bordée d'orange des yeux à la poitrine
Trait blanc à la base des yeux

Noms

Autres noms communs français
Chirurgien mimétique du Pacifique, chirurgien rose
Noms communs internationaux
Chocolate surgeonfish, mimic surgeonfish, orange-gilled surgeonfish, yellospot surgeonfish (GB), Schokoladendoktorfisch, Mimikrydoktor (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Acanthurus armiger Valenciennes, 1834 
Hepatus pyriferus (Kittlitz, 1834)
Hepatus pyroferus (Kittlitz, 1834)
Acanthurus celebicus Bleeker, 1852
Hepatus celebicus (Bleeker, 1852)
Rhombotides celebicus (Bleeker, 1852)
Acanthurus fuscus Steindachner, 1861

Distribution géographique

Indo-Pacifique Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Le chirurgien porteur de feu se rencontre dans l'Indo-Pacifique, depuis les Seychelles à la Polynésie française et du sud du Japon à l'Australie et la Nouvelle-Calédonie. Il n'est pas présent à Mayotte, la Réunion et dans le reste du sud-ouest de l'océan Indien.

Biotope

Acanthurus pyroferus fréquente les lagons et les récifs coralliens mixtes, c'est à dire présentant un mélange de coraux, roches et de zones de sable, de 4 à 60 m de profondeur. Il affectionne souvent les récifs envasés.

Description

Le chirurgien porteur de feu a un corps élevé, comprimé latéralement et pouvant atteindre 25 cm de long, mais dépassant rarement les 20 cm en moyenne. Le corps est jaunâtre de plus en plus foncé vers l'arrière. Il peut parfois être entièrement noirâtre. Le front et l'avant de la tête sont gris. La bouche est petite, proéminente, entourée d'un anneau blanc, avec des lèvres bien visibles. Il y a une seule rangée de dents incisiformes* sur chaque mâchoire.
Les yeux sont portés haut sur la tête et surlignés, à leur base, d'un trait blanc. ils sont entourés de noir, couleur qui se propage le long des ouïes et descend jusqu'à la base des nageoires pectorales. Cette zone est plus ou moins bordée de rouge orange
Les nageoires pectorales sont jaunes avec une base noire. La nageoire dorsale (8 rayons épineux et 27-30 rayons mous) et la nageoire anale (3 rayons épineux et 24-28 rayons mous) sont brun noir, de même que la caudale, en forme de croissant, qui de plus est margée de jaune.
De chaque côté du pédoncule caudal se trouve une épine noire, érectile et tranchante. Le corps est couvert de minuscules écailles cténoïdes*. La ligne latérale est rarement visible.

Les juvéniles sont mimétiques de certains poissons-anges du genre Centropyge. Ils ont une queue arrondie et une bouche moins proéminente que chez les adultes. Il existe trois livrées différentes :
 - entièrement jaune : mimétique de Centropyge heraldi
 - entièrement jaune, nageoires impaires bordées de bleu, œil et bouche entourés de bleu et ouïes surlignées de bleu : mimétique de C. flavissimus
 -  partie antérieure du corps gris, partie postérieure noire, nageoires dorsale, anale et caudale liserées de bleu : mimétique de C. vrolikii
Quand ils dépassent la taille des Centropyge, leur queue prend la forme d'un croissant et le corps prend progressivement la livrée des adultes.

Espèces ressemblantes

Les juvéniles de Acanthurus pyroferus sont mimétiques de Centropyge wrolikii, C. flavissimus et C. heraldi (voir § description).
Les adultes ont une coloration assez typique pour ne pas être confondus avec d'autres espèces, notamment ce sont les seuls à avoir une marge jaune sur la caudale. Dans l'océan Indien, il existe une espèce proche, A. tristis. Celle-ci a le corps gris brun, avec les mêmes marques noires sur la tête, mais la caudale est margée de blanc.

Alimentation

Le chirurgien porteur de feu se nourrit d'algues benthiques se développant sur les récifs, la roche ou le sable.

Reproduction - Multiplication

L'espèce est gonochorique* c'est à dire que les sexes sont séparés. Les gamètes* sont libérés dans l'eau et la fécondation est externe.

Chez les poissons-chirurgiens, la vie larvaire planctonique est assez longue et caractéristique. Les œufs éclosent au bout de 1 à 2 jours et les larves, appelée prolarves, ont un sac vitellin encore très important. A ce stade, les prolarves se contentent de flotter près de la surface. Au fur et à mesure que le sac vitellin se résorbe, en 2-3 jours, la larve commence à nager pour rester près de la surface. Elle commence alors à se nourrir, le corps devient comprimé latéralement et de longues épines apparaissent sur les nageoires dorsale et ventrale. Ces épines sont une adaptation à la vie pélagique mais probablement aussi une protection contre les prédateurs. Au stade acronurus, le dernier stade larvaire pélagique, le corps est transparent et ovale, les épines des nageoires régressent et l'épine de part et d'autre du pédoncule caudal apparaît. Après quelques jours, la transformation en petit adulte se poursuit et le juvénile s'installe dans un récif, se cachant le plus souvent parmi les coraux branchus.

Vie associée

Comme beaucoup de poissons, le chirurgien porteur de feu peut être infesté par des parasites internes comme les vers trématodes du genre Lecithophyllum.

Informations complémentaires

Acanthurus pyroferus est généralement solitaire. sa durée de vie est d'une dizaine d'années.

L'épine présente de chaque côté du pédoncule caudal est tranchante. Contrairement à la plupart des chirurgiens, elle ne serait pas venimeuse. Au repos, elle est située dans un sillon mais peut se redresser à environ 80° en cas de danger. Ce phénomène n'est pas musculaire, mais est provoqué lorsque le poisson courbe sa queue.

Les juvéniles sont mimétiques de poissons-anges du genre Centropyge qui sont très craintifs et se cachent rapidement. C'est une protection contre les prédateurs.

Dans la sous-famille des Acanthurinés (poissons-chirurgiens vrais) il y a environ 55 espèces réparties en 3 genres. Avec 36 espèces, le genre Acanthurus est le plus important.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom de poisson-chirurgien (ou chirurgien) vient de la présence, de chaque côté du pédoncule caudal, d'une épine semblable à un scalpel. Chirurgien porteur de feu est une traduction directe du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Acanthurus : du grec [akantha] = épine et [oura] = queue. Le nom de genre signifie que ces poissons ont une épine sur la queue (le scalpel caractéristique des poissons-chirurgiens).

pyroferus : du grec [pûr] = feu et du latin [ferre] = porter, porteur de.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Acanthuroidei Acanthuroïdes Poissons-chirurgiens.
Famille Acanthuridae Acanthuridés  
Genre Acanthurus
Espèce pyroferus

Nos partenaires