Crabe des neiges

Chionoecetes opilio | (O. Fabricius, 1788)

N° 923

Atlantique Nord, estuaire et golfe du Saint Laurent, Labrador

Clé d'identification

Carapace ovale
5 paires de pattes robustes
Rostre court

Noms

Autres noms communs français

Crabe araignée, grand crabe araignée, crabe des neiges d'Alaska

Noms communs internationaux

Snow crab, queen crab (GB), Cangrejo de las nieves (E), Kurzschwanzkrebs (D), Granchio (I)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cancer opilio O. Fabricius, 1788
Chionoecetes opilio Kröyer, 1838
Peloplastus pallasii Gerstaecker, 1856
Chionoecetes behringianus Stimpson, 1857
Chionoecetes chilensis Streets, 1870
Chionoecetes opilio elongatus Rathbun, 1924

Distribution géographique

Atlantique Nord, estuaire et golfe du Saint Laurent, Labrador

Zones DORIS : Atlantique Nord-Ouest

Il est présent en Atlantique Nord dans l'estuaire et le golfe du St Laurent ; de l'ouest Groenland au Maine sur la côte Atlantique et de l'Alaska à la Sibérie (îles Kouriles et du Kamchatka) ; sur la côte Pacifique Nord. Il est également présent dans l'archipel de Saint Pierre et Miquelon.

Biotope

Le crabe des neiges vit en eau froide sur des fonds de vase et de sable compris en 50 et 350 m (plus rarement à 500 m). Il préfère des températures d'eau comprises entre 0 et 3°C.

Description

Chionoecetes opilio est une grosse araignée de mer des mers froides. La taille de la carapace des mâles est plus grande que celle des femelles ; elle varie de 9,5 à 16,5 cm de large pour un poids approximatif de 350 g à 1,3 kg. Son corps presque circulaire est un peu plus large à l'arrière, son rostre* est court. Sa carapace s'élargit après la mue entre 6 à 9 ans, elle est souvent de couleur brun orangé et blanc crème sur le ventre. Son envergure est de 90 cm. Son abdomen circulaire est en forme de pyramide tronquée. Il possède cinq paires de longues pattes aplaties. La section des pattes est ovale ; la première paire ou chélipèdes* est munie de fortes pinces. Un dimorphisme est rapporté au niveau de cette grosse paire de pinces. Le corps de ce crustacé forme un cercle presque parfait. Les mâles qui atteignent une circonférence beaucoup plus grande que celle des femelles sont habituellement les seuls à atteindre la taille de capture légale en vigueur au Canada (9,5 cm). La taille de la carapace des femelles atteint jusqu'à 9,5 cm ; s'élargissant après la mue à l'âge de 6 ans, son envergure est de 38 cm pour un poids de 450 g.

Espèces ressemblantes

Le crabe des neiges peut être confondu avec Hyas araneus et Hyas coarctatus les crabes araignées.
Cette ressemblance est superficielle étant donné que Chionoecetes opilio est plus gros et qu'il se tient aplati sur le fond.

Alimentation

Il se nourrit de crustacés, de mollusques, d'algues et de vers. Mais également de cadavres de poissons, de détritus et parfois aussi d'étoiles de mer.

Reproduction - Multiplication

Les femelles produisent de 12 000 à plus de 128 000 œufs. Ils sont incubés durant 2 ans, ils sont portés sous l'abdomen maintenus par le plastron qui a une forme de cuillère chez les femelles. L'espérance de vie des femelles étant de 6 ans après la mue, elles n'auraient que trois portées. Entre avril et juin, les œufs sont relâchés en pleine eau. Ils dérivent alors avec les courants pendant deux à huit mois, jusqu'à ce que la carapace atteigne une largeur de 3 mm et qu'ils puissent se déposer sur le fond.
Ils traversent ensuite une série de mues, dont chacune fera augmenter leur taille en moyenne de 15 %.
Les mâles et les femelles cessent de muer lorsqu'ils parviennent à la maturité sexuelle.

Divers biologie

Les crabes des neiges grossissent en produisant une nouvelle carapace sous la vieille, un processus appelé la mue. Les crabes des neiges ont tendance à muer au printemps. Pendant les premières semaines qui suivent la mue, la nouvelle carapace est molle et fragile ; les crabes sont alors très vulnérables car moins bien protégés pour faire face à leurs prédateurs naturels ou pour survivre s'ils sont pêchés ou mal manipulés. Il faut compter deux mois ou plus avant que la nouvelle carapace soit complètement durcie et remplie de chair. La longévité du crabe des neiges est d'environ 12 à 13 ans, soit cinq à six ans après la dernière mue.

Ces principaux prédateurs sont les poissons de fond, les phoques et les membres de sa propre espèce.

Informations complémentaires

Des opérations d'étiquetages réalisées dans la Baie des Chaleurs sur des spécimens par Pêches et Océans Canada révèlent que les individus sont capables de faire des déplacements allant jusqu'à 25 kilomètres en moyenne. Ces déplacements sont grandement facilités par la présence de courants très forts. Les opérations d'étiquetages sont destinées à mieux connaître l'état des stocks et à mieux exploiter le potentiel d'exploitation de la pêche du crabe des neiges dans la péninsule nord gaspésienne. Elles ont permis également d'apprécier et de confirmer le taux d'accroissement des spécimens à l'issue des mues de l'ordre de 15 %.

Lorsque l'on fait cuire la carapace du crabe des neiges, elle devient de couleur orangée. La chair du crabe des neiges est riche, sucrée et ferme. Elle est de couleur blanche à l'intérieur et se compose de filaments fins et tendres d'un goût délicat et exquis.

Réglementation

Au Canada, le crabe des neiges est pêché et transformé dans les provinces de l'Atlantique (Terre-Neuve, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard), ainsi qu'au Québec. Il est capturé dans des trappes installées dans les fonds sablonneux à des profondeurs de 1 à 470 mètres. La saison de pêche canadienne s'étend d'avril à novembre, elle est courte. Il en résulte une surabondance de crabes frais en saison.
Le marché américain est le premier en importance pour le crabe des neiges canadiens. Plus de 85 % de l'exportation a été destinée en 2005 aux États-Unis. En 2006, le Canada est demeuré en tête de l'offre mondiale avec des débarquements de 88 600 tonnes. Le bilan de pêche de l'année 2006 faisait état de 15 300 tonnes pour la région de Québec. Les restrictions de pêche sont basées entre autres sur la taille minimale de 9,5 cm, sur le nombre de casiers, sur les zones de pêche, sur l'interdiction de débarquer les femelles.
Il est pêché depuis 1996 dans l'archipel de Saint Pierre et Miquelon dans une zone de pêche appelée 3PS. La pêche est pratiquée avec des casiers coniques appâtés avec du calmar congelé. Les casiers sont du même modèle que ceux utilisés à Terre Neuve.

La saison 2007 a été marquée par une diminution des quotas, adoptée dans le but de favoriser le renouvellement de la ressource. Les scientifiques estiment que le crabe des neiges est entré dans un cycle de vie où sa productivité est à la baisse. Selon les biologistes du gouvernement fédéral canadien, il faudra attendre de quatre à six ans avant de pouvoir constater le renouvellement. Ils estiment que le nombre de petits crabes des neiges qui assureront la prochaine période d'abondance est environ le quart de ce qu'il était il y a 10 ans.

Origine des noms

Origine du nom français

L'origine du nom français est sans doute commerciale.

Origine du nom scientifique

Chionoectes : du grec [chion-] = neige et de [ioketes] = habitant,
opilio : de [opilio] = berger. Selon "Faune de Perrier" une analogie est faite au berger qui court après ses brebis, cette allusion serait relative aux longues pattes de Chionoecetes opilio. Opilio est aussi le nom du faucheux, sorte de petite araignée terrestre aux très longues pattes fines.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Oregoniidae Orégoniidés
Genre Chionoecetes
Espèce opilio

Nos partenaires