Grondin rouge

Chelidonichthys cuculus | (Linnaeus, 1758)

N° 917

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Plus longs rayons de la nageoire pectorale atteignant le début de la nageoire anale
Face inférieure de la pectorale colorée de jaune ou de rouge
Couleur générale rouge très vif mais aussi jaune orangé
Museau concave, assez allongé, et pouvant se terminer par une légère échancrure
Ligne latérale marquée par des plis en chevrons

Noms

Autres noms communs français

Grondin pin, gros cabot, rougeot anglais (mer du Nord), tombe, mouline (Manche), galinette, grondin rosemuloina (Atlantique), galinetta, caraman, granou (Méditerranée)

Noms communs internationaux

Red gurnard, soldier, cuckoo gurnard (GB), Musoduro, occhiobello, organo (I), Peona, rubio, lluerna roja (E), Cabra vermelha (P), Seekuckuck, Knurrhahn (D), Engelse poon (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Aspitrigla cuculus (Linnaeus, 1758)
Trigla pini Bloch, 1793
Trigla grunniens Lacepède, 1801

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Atlantique Nord-Est, du sud de la Norvège jusqu'en Mauritanie, Méditerranée.

Biotope

Le grondin rouge fréquente le plateau continental, à une profondeur de 20 à 200 m le plus souvent, mais il peut aller jusqu'à 400 m. Il est observé sur des fonds de sable, de gravier ou de rochers.

Description

Le grondin rouge, à l'instar des autres grondins, se reconnaît à sa manière de se déplacer sur le fond à l'aide des 3 premiers rayons de ses nageoires pectorales transformés en appendices locomoteurs permettant de "marcher" sur les fonds marins. Les plus longs rayons de la nageoire pectorale atteignent le début de la nageoire anale. Cette nageoire, lorsque l'individu se met à nager, montre sa face inférieure colorée de jaune ou de rouge. La taille moyenne de ce grondin est proche de 40 cm, les plus grands atteignent toutefois 50 cm. La couleur générale peut être d'un rouge très vif mais peut être aussi jaune orangé. Le dos peut présenter des marbrures sombres et des taches claires. Le museau est concave, assez allongé, et peut se terminer par une légère échancrure, ce qui lui donne un aspect bilobé. Des épines sont présentes sur les bords de l'opercule* et en position post-operculaire*. La ligne latérale* est marquée par des plis en chevron dus à la présence d'écailles plus hautes que les autres.

Espèces ressemblantes

Chelidonichthys lucerna, le grondin-perlon, possède de petites écailles lui donnant un tégument d'allure très lisse et la face inférieure de ses pectorales est ornée d'un liseré bleu vif.

Chelinodichthys obscurus, le grondin morrude, possède un rostre* peu échancré, un deuxième rayon épineux de la première nageoire dorsale très prolongé, des pectorales plus allongées et un revers des pectorales vert sombre bordé de bleu fluorescent.

Trigla lyra, le grondin-lyre, est plus petit et possède un museau très échancré.

Eutrigla lucerna, le grondin gris, est plus petit aussi et possède une tache noire sur la première dorsale.

Chelinodichthys lastoviza, le grondin camard, est bien plus petit et possède un museau très peu avancé.

Dactylopterus volitans, le grondin volant, possède des pectorales qui dépassent l'extrémité postérieure de la nageoire anale.

Alimentation

Munis de récepteurs sensoriels, ses rayons locomoteurs lui permettent également de localiser ses proies dans les fonds meubles, tandis que son rostre lui permet de fouiller les sédiments.

Il se nourrit d'invertébrés (crustacés surtout, mais aussi céphalopodes, gastéropodes...) et de poissons de fond.

Reproduction - Multiplication

La maturité est acquise à partir de 25 cm et la période de reproduction s'étend de janvier à juillet.
Les œufs sont sphériques, jaunes, et d'un diamètre proche de 1,5 mm.

Divers biologie

Chez les grondins, les trois premiers rayons des nageoires pectorales ne sont pas reliés entre eux par une membrane, ils sont dit "libres" et sont utilisés par ces poissons pour la marche sur le fond.
Ils servent également d'organes sensoriels tactiles.

Occasionnellement ce grondin peut former des bancs.

Le grondin rouge peut être victime de certains prédateurs comme la baudroie : Lophius piscatorius. Sinon, il peut atteindre l'âge de 21 ans.

Comme tous les Triglidés, ce poisson est capable, par contraction des muscles intercostaux, d'agir sur sa vessie natatoire, ce qui provoque des grognements ayant pour but d'intimider d'éventuels prédateurs.

Informations complémentaires

Le grondin rouge est pêché au chalut, essentiellement en mer Celtique et en Manche.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom de "grondin" vient du fait que ces poissons sont capables d'émettre des grognements.
Les noms de "galinette" et de "cuckoo" (en anglais) sont à mettre en rapport certainement aussi avec ses sons évoquant ceux des gallinacés ou du coucou.

Origine du nom scientifique

Chelidon : directement repris du grec, et qui veut dire : hirondelle,
ichthys : directement repris du grec aussi, et qui veut dire : poisson.
Les larges pectorales de ce poisson évoquent les ailes d'un oiseau.

cuculus, deux hypothèses :
- du latin [cuculus] = coucou. Cuckoo gurnard est d'ailleurs un nom vernaculaire anglais.
- viendrait directement du latin et désignant un capuchon. Ce terme est sans doute lui-aussi en rapport avec la forme de la tête.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Scorpaeniformes Scorpéniformes Poissons scorpions.
Sous-ordre Scorpaenoidei Scorpénoïdes
Famille Triglidae Triglidés Tête massive, avec un museau prononcé, et aplatie par-dessous, munie de plaques osseuses formant une cuirasse. Epines au niveau des pièces operculaires. Corps diminuant de taille régulièrement jusqu’à la queue. 3 premiers rayons libres à la pectorale.
Genre Chelidonichthys
Espèce cuculus

Nos partenaires