Disque portugais

Chaetodipterus faber | (Broussonet, 1782)

N° 1830

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Corps très comprimé latéralement
Livrée grise à bandes verticales noires
Seconde dorsale et anale en triangle pointu
Rayons mous développés vers l'arrière
Caudale droite, pectorale noire
Bosse sur les yeux

Noms

Autres noms communs français

Platax atlantique, carangue à slime, portugaise (Guyane), platax (Martinique), lune (Guadeloupe)

Noms communs internationaux

Atlantic spadefish (GB), Chabela, paguala (E), Spatenfisch (D), Paru, enxada (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Chaetodon faber Broussonet, 1782

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

Le disque portugais est le seul représentant des platax dans la zone caraïbe. On le rencontre depuis le Massachusetts au nord jusqu'au Brésil au sud. Cette répartition comprend également les côtes mexicaines. Aux Bermudes ainsi qu'aux Bahamas, il a été introduit en 1920.

Biotope

C'est un poisson de récif corallien, qui peut également vivre auprès d'un environnement construit (jetées, quais, plates-formes offshore).
Il vit près des côtes, entre 3 et 25 m de profondeur. En pleine eau, il peut former des groupes de 500 individus.
Les juvéniles préfèrent les herbiers ou le sable à faible profondeur, mais aussi les mangroves et les eaux saumâtres.

Description

Le disque portugais peut mesurer 90 cm au maximum, mais sa taille moyenne est plutôt 45 cm. C'est un poisson très comprimé latéralement, au corps haut. De profil, on remarque une petite bosse sur les yeux de à l'ossification du front.
Sa bouche est petite, le museau émoussé, et contient de petites dents en brosse sur la mâchoire inférieure. Son corps est recouvert de petites écailles cténoïdes*.
Sa livrée, globalement gris métallique, comprend des bandes verticales noires et marquées sur les flancs. Ces marques s'éclaircissent de façon spectaculaire avec l'âge du poisson. Les juvéniles sont foncés.
La seconde dorsale et l'anale ont une forme triangulaire pointue et se prolongent jusqu'à la queue. Sur chacune de ces nageoires, les deux premiers rayons mous se développent vers l'arrière. La caudale est rectiligne. Les pectorales sont rondes et noires : elles peuvent faire penser à un œil. Toutes les nageoires sont bordées d'une ligne noire.

Alimentation

Le disque portugais est omnivore : il se nourrit d'algues, d'éponges et de petits invertébrés (crevettes, crabes, vers, ...). Il peut aussi avaler de petits poissons.

Reproduction - Multiplication

La période de reproduction a lieu une fois par an. La fécondation est externe.

Vie associée

Ses prédateurs sont certaines espèces de raies ou de requins.

Divers biologie

Il peut peser 9 kg au maximum mais son poids moyen est plutôt de 1,5 kg environ.
Il est très fréquent toute l'année en Guyane. Là, comme dans d'autres zones aux eaux turbides, la livrée du disque portugais est très claire.
Les jeunes sont barrés de six bandes brunes qui s'estompent avec l'âge du poisson. Les juvéniles ressemblent à des feuilles mortes. C'est une méthode de camouflage d'autant plus efficace qu'ils nagent avec le corps incliné.

Informations complémentaires

Le disque portugais est curieux et peu craintif. Comme il est souvent sédentaire, il s'habitue à la présence des plongeurs et n'hésite pas à s'en approcher.



En Martinique, les grands bancs ont quasiment disparu du fait de la pression de la pêche. On les rencontre plutôt par groupe d'une dizaine d'individus. Il est probable que cette remarque soit également valable pour la Guadeloupe.



Le nom anglais "as de pique" de ce poisson fait immédiatement référence à sa forme remarquable.

Origine des noms

Origine du nom français

Disque : c'est la forme générale de son corps de profil,
portugais : origine inconnue.

Origine du nom scientifique

Chaetodipterus : du grec [khaite] = longue chevelure, [di] = deux et [pteron] = aile,
faber : du latin [faber] = ingénieux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Acanthuroidei Acanthuroïdes Poissons-chirurgiens.
Famille Ephippidae Ephippidés
Genre Chaetodipterus
Espèce faber

Nos partenaires