Requin-taureau

Carcharias taurus | Rafinesque, 1810

N° 1789

Océans Atlantique, Indien, Pacifique occidental, Méditerranée

Clé d'identification

Corps modérément massif et trapu
Museau court et conique
Trois rangées de dents pointues et protubérantes
Cinq fentes branchiales
Coloration brun grisâtre, ventre blanc, flancs tachetés brun-rouge

Noms

Autres noms communs français

Requin de sable, requin des sables, requin brun

Noms communs internationaux

Sand tiger shark, grey nurse shark (GB), Squalo toro (I), Pez toro, tiburon toro (E), Sandtiger (D), Ragged-tooth shark, spotted ragged-tooth shark, raggie shark (Afrique du Sud)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Odontaspis taurus (Rafinesque, 1810)
Eugomphodus taurus (Rafinesque, 1810)
Eugomphodus griseus (Ayres, 1843)
Eugomphodus tricuspidatus (Day, 1878)
Carcharias tricuspidatus (Day, 1878)
Odontaspis platensis (Lahille, 1928)

Distribution géographique

Océans Atlantique, Indien, Pacifique occidental, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

Il est présent sur les côtes de l'océan Atlantique, du Canada (Nouvelle-Écosse et Nouveau-Brunswick) jusqu'au Brésil méridional à l'ouest et de la Méditerranée à l'Afrique occidentale, y compris aux Canaries et au Cap Vert à l'ouest.
Il est présent également en mer Rouge, dans l'océan Indien et dans l'océan Pacifique occidental, du Japon à la Nouvelle-Zélande.
En Méditerranée, l'été, on observe des rassemblements de petits groupes près des côtes libanaises.

Biotope

Le requin-taureau est une espèce que l'on retrouve aussi bien au large que près des côtes à des profondeurs variant de la zone intertidale* jusqu'à environ 220 m. Il vit le plus souvent sur des fonds sableux parmi les coraux et les récifs rocheux. Il lui arrive également d'évoluer entre deux eaux.

Description

Le requin-taureau possède un corps modérément massif. Il nage pratiquement tout le temps la gueule ouverte. Son museau est court et de forme conique.
Ses deux nageoires dorsales sont larges et de taille presque égale. La première dorsale commence entre l'aisselle des pectorales et l'origine des pelviennes. La deuxième dorsale commence à mi-chemin entre le cloaque* et l'origine de la nageoire anale. Sa nageoire caudale est courte et asymétrique, elle possède une encoche bien marquée dans la partie sub-terminale. La nageoire anale est plus grande que la seconde dorsale. Les nageoires pelviennes sont plus grandes que la première dorsale. Il possède cinq fentes branchiales modérément longues, et situées en avant de la base des nageoires pectorales.
Le requin-taureau possède une longue bouche garnie jusqu'à trois rangées de dents fonctionnelles. Elles sont pointues, non dentelées et protubérantes, en forme de canines. Les dents, à bord lisse, sont souvent accompagnées d'une ou deux petites pointes à la base. La formule dentaire* se définit comme suit : 22 à 24 - 22 à 24 / 20 à 23 - 20 à 23. Les yeux sont petits et dépourvus de paupières protectrices (membranes nictitantes*).
Les jeunes possèdent des taches rougeâtres ou brunâtres sur la zone arrière du corps et de la queue. Le dos du requin taureau est de couleur brun grisâtre, son ventre blanc et ses flancs sont clairsemés de taches irrégulières de couleur brun-rouge qui s'estomperont le plus souvent avec l'âge. Ces taches demeurent toutefois encore visibles chez certains sujets adultes. Sa taille moyenne est comprise entre 2,50 m et 2,80 m. Sa taille maximale est de 3,20 m. Il peut peser jusqu'à 158 kg (maximum enregistré).

Espèces ressemblantes

L'appellation de requin-taureau traduction de "bull shark" peut prêter à confusion avec Carcharhinus leucas le requin bouledogue. Pourtant ces deux requins sont de physionomie différente.

Le requin féroce Odontaspis ferox lui ressemble beaucoup, mais il possède une taille significative nettement plus grande, en effet il peut mesurer jusqu'à 4,50 m, et son poids moyen est de 289 kg. Il se distingue de par sa première nageoire dorsale nettement plus développée que la seconde. Il possède une pupille de couleur noire, de forme ronde et non verticale.

Alimentation

Son alimentation est constituée de petits squales, de crustacés (crabes et homards), de céphalopodes, de divers poissons tels la tanche-tautogue, l'anguille d'Amérique ou l'anguille d'Europe. Le requin-taureau est capable de perforer ses proies. En effet sa dentition antérieure supérieure montre une inclinaison vers l'intérieur plus prononcée que celle des dents latérales supérieures ainsi que celle des dents antérieures inférieures. Sa dentition est également adaptée à la rétention des proies par le simple fait que ses dents latérales supérieures sont plus inclinées que ses dents latérales inférieures. Il lui arrive de se nourrir en groupes de petite taille (de plus ou moins cinq individus).

Reproduction - Multiplication

Le requin-taureau est ovovivipare*. La maturité sexuelle est atteinte lorsque la taille est comprise entre 1,75 et 2,50 m.
La durée de la gestation est comprise entre 9 et 12 mois. La période de reproduction est habituellement le printemps. Durant la copulation le mâle inflige des morsures dans la zone branchiale de la femelle. La femelle cesse de s'alimenter durant toute la période de reproduction. Les premiers embryons se développent dans des poches utérines séparées et se nourrissent pendant 9 mois des embryons et des œufs non fécondés.
La femelle donnera naissance en hiver à un ou deux juvéniles mesurant 1 m.

Vie associée

L'association avec des rémoras (Echeneis sp.) est reconnue.

Divers biologie

Il migre de façon saisonnière et se déplace en bancs.
Son espérance de vie est supérieure à vingt ans.
Il possède la particularité d'avaler de l'air pour compenser l'absence de vessie natatoire, et de ce fait, il peut demeurer immobile près du fond.

Informations complémentaires

Le requin-taureau reste potentiellement dangereux. De nature plutôt lente et tranquille, il est relativement inoffensif dans la mesure où il n'est pas dérangé. Les mâles sont cependant assez agressifs en période de reproduction. Cet animal est impliqué dans des attaques sur chasseurs sous-marins et baigneurs, en Afrique du Sud notamment (1990) et en Australie (1997).

Le requin-taureau s'adapte en aquarium de grand volume et peut s'y reproduire : il est présent entre autres au Grand Aquarium de Saint-Malo et de Nausicaä (Boulogne-sur-Mer).

Réglementation

En 2008 l'UICN a classifié l'espèce en "vulnérable"; le requin-taureau est sur la liste rouge des espèces menacées.
Carcharias taurus est par ailleurs protégé en Nouvelle-Galles du Sud (Australie).

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom de "taureau" lui est attribué en raison de son corps massif et trapu, mais aucunement en raison d'une quelconque agressivité.

Origine du nom scientifique

Carcharias : directement tiré du grec, signifie "aux dents aigües". En latin, le mot [carcharus] qui en dérive est parfois traduit par "chien de mer", ancienne appellation des requins.

taurus : directement tiré du latin, signifie "taureau", attribué en raison de son corps massif et trapu.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Classe Chondrichthyes Chondrichthyens Squelette cartilagineux, deux nageoires dorsales et une anale (primitivement), nageoire caudale hétérocerque*, deux paires de nageoires paires, bouche disposée sur la face ventrale.
Sous-classe Elasmobranchii Elasmobranches Squelette des nageoires pectorales tribasal. Deux nageoires dorsales. 5 ou 6 paires de fentes branchiales et des spiracles.
Super ordre Euselachii Sélaciens Raies et requins.
Ordre Lamniformes Lamniformes Requins maquereau : 2 nageoires dorsales, une nageoire "anale", 5 branchies, des yeux sans membrane protectrice, bouche étendue derrière les yeux.
Famille Odontaspididae Odontaspididés Requins de sable. Possèdent une dentition en forme de poignards qui saillent hors de la bouche.
Genre Carcharias
Espèce taurus

Nos partenaires