Poisson d'avril

Canularichthus aprilis | (Lady de Roussillon, 1564)

N° 1775

Espèce cosmopolite

Clé d'identification

Juvénile matérialisé :
Poisson en papier ou carton léger
Grande bouche souriante
Généralement sur le dos des vestes

Adulte dématérialisé :
En général invisible, parasite de la crédulité
Vie très courte (un jour)
Parfois de mauvais goût

Noms

Autres noms communs français

Bouteillon

Noms communs internationaux

April fool's (GB), April April, Aprilscherzbalg (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Canularictus aprilis (Roussillon, 1564) (mauvaise orthographe)
Sarda massiliensis Marius, 1654
Aprilichthys fallax (Bouffon, 1780)
Pseudocyprinus haha (Bouffon, 1780)
Papyropiscis dorsalis
Harpagobius pendulum
est probablement une recopie incorrecte de Harpagogobius pendulum
Alburnopsis derisor
Sarda sardonica Alluile & Amboite, 1922
Sarda scardamyx Alluile & Amboite, 1922
Cachinnoscomber vernalis
Percoides vesticola

Distribution géographique

Espèce cosmopolite

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Eau douce, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

Espèce très commune en métropole. On la trouve aussi aux Pays-Bas, en Belgique, en Italie, en Suisse, au Canada, aux États-Unis, et même au Japon.

Biotope

Espèce ubiquiste* et euryhaline*. On rencontre le poisson d'avril vieillissant en eaux troubles parfois saumâtres dans tous les médias de la presse généraliste et spécialisée.
Les juvéniles préfèrent la version papier, qu'on rencontre le plus souvent attachée au dos des vestes.

Description

Le poisson d'avril existe sous plusieurs formes ce qui le rend difficile à détecter dans son environnement. Quelle que soit sa forme, sa durée de vie est très courte (au maximum un jour).
La forme adulte, souvent dématérialisée, se caractérise par son pied de nez au deuxième degré.

La forme juvénile est en général matérialisée en carton léger ou en papier à gros carreaux, avec une grande bouche souriante, un œil très rond placé en arrière de la tête, et un opercule* très marqué. La nageoire caudale adopte des formes diverses sans que les spécialistes parlent de sous-espèces, la ligne latérale* n'est pas visible.
Comme tous les poissons plats fortement liés au substrat*, la face extérieure est beaucoup plus nettement pigmentée que la face inférieure. Au cours du développement l'œil de la face cachée ne migre pas vers la face visible, mais dégénère et finit pas disparaître : ce phénomène est appelé déclin ou plus simplement clin d'œil.

Espèces ressemblantes

La petite friture en chocolat (Friturella cacao) se développe vers Pâques à proximité temporelle du pic de croissance du poisson d'avril. Elle lui ressemble beaucoup, en particulier pour les risques d'indigestion que ces deux poissons peuvent générer. Cependant la petite friture en chocolat est de couleur généralement marron plus ou moins foncé, alors que le poisson d'avril est plutôt à lignes bleues sur fond blanc dans sa version papier quadrillé.

La confusion est possible également avec Pisciunculus primitivusaprilis (photographié ici) qui est en réalité un tardigrade.

Alimentation

Le poisson d'avril se nourrit de niaiseries diverses, la crédulité étant à la base de son régime alimentaire. Néanmoins, le régime est généralement allégé d'une bonne dose d'humour et de bonne humeur.
Ce poisson est aussi grand consommateur de scotch, mais il ne s'agit pas ici de la boisson chère au Capitaine Haddock.

Reproduction - Multiplication

Même si la gestation peut être longue pendant les mois d'hiver, la durée de vie du poisson d'avril est très courte : il vit et meurt en un jour. Le poisson d'avril connaît un pic de reproduction annuel très bref : ce jour unique qui est fixé le 1er avril.
Les phases larvaires demeurent énigmatiques ; seuls des adultes complets et des juvéniles apparaissent au premier jour d'avril.

Vie associée

Le juvénile de Canularichthus aprilis a une relation de phorésie* avec la veste qui le transportera durant sa courte vie. Cette relation de phorésie est au seul bénéfice de C. aprilis. Cependant certains grincheux parlent de parasitisme pour la veste, quoique cette interprétation soit controversée par maints spécialistes.

Informations complémentaires

Le poisson d'avril se pêche en général à l'épingle à nourrice ou au trombone, auxquels il reste attaché durant sa vie très brève. Il se consomme très frais et devient tout de suite indigeste en cas de tentative de conservation.
Le poisson d'avril est le symbole de la bonne humeur associée au retour du printemps et des beaux jours. Il est connu pour ses vertus hilarantes, mais attention au surdosage qui peut faire rire jaune !

Le poisson d'avril n'est pas l'unique espèce aquatique de la classe des Canulariida. On peut citer parmi ses proches cousins la sirène Sirena mirabilis, le plongeur Homo palmus, et le Dahu de mer.

L'origine du poisson d'avril est incertaine. Une légende couramment citée dit que le roi Charles IX décida en 1564 que l'année débuterait au 1er janvier à la place du 1er avril (Édit de Roussillon). Les grincheux réfractaires à la modernité auraient continué de fêter la nouvelle année au 1er avril, ce qui aurait provoqué les railleries de leurs contemporains. Ceux-ci leur auraient fait des blagues et faux présents, en particulier offrir du poisson en avril (période de frai où la pêche est interdite).

Origine des noms

Origine du nom français

Traduction de son nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Canularichthus : du mot français [canular] = blague, latinisation d'un plaisantin du verbe canuler, signifiant importuner par des propos répétés ! et du grec [ichthus] = poisson.
Du latin [aprilis] = avril.

Malgré la très courte période où il est observable, l'étonnant polymorphisme de ce poisson a donné lieu à un grand nombre de descriptions qui se sont avérées être des synonymes. On peut citer :
Aprilichthys fallax : du latin [fallax] = faux, fallacieux.

Papyropiscis
: du grec [papyr-] = papier, carton et du latin [pisces] = poisson ; dorsalis (latin) : en position dorsale.

Pseudocyprinus haha :
du grec [pseudo-] = faux, et [cyprinus] = carpe.
Le nom d'espèce haha est d'origine obscure, sans doute onomatopée évocatrice de la bonne humeur provoquée chez son inventeur, Bouffon, par la découverte d'un spécimen.

Canularictus aprilis
(mauvaise orthographe)

Harpagogobius :
du grec [harpago-] = griffe, crochet, et [gobio] = un petit poisson ; pendulum : du latin [pendul-] = qui pend.
Selon d'autres sources, le nom de genre dériverait d'un dialecte local urbain [haaaar] = gros rire, [gogo]= dupe, victime d'une mystification, et du grec [-bio] = être vivant.

Alburnopsis :
du latin [alburna] = ablette, petit poisson et du grec [-opsis] = qui a un aspect de ; derisor (latin) signifie rieur, moqueur.

Sarda est le nom latin de la sardine, le poisson d'avril ayant été par erreur rattaché à ce genre (alors que la période traditionnelle de pêche à la sardine commence en été ! ).
sardonica
, du latin [sardonicus] = sardonique, grimaçant, désignant un rictus involontaire provoqué par la consommation de la renoncule de Sardaigne.
scardamyx, du grec : clin d'œil
massiliensis du nom latin [Massilia] = Marseille, et [-ensis] = originaire de Marseille.

Cachinnoscomber
du latin [cachinno-] = rire aux éclats et [scomber ] = maquereau ; vernalis (latin) signifie printanier. Donc poisson de printemps qui rigole (rappelons que Scomber vernalis, Mitchill, 1815 est un des synonymes les plus utilisés du maquereau commun Scomber scombrus, Linnaeus 1758).

Percoides
du latin [perca] = perche, poisson d'eau douce et du grec [oides] = qui ressemble à.
vesticola du latin [vestes] = habit, vêtement et [-cola] = habiter, fréquenter : donc qui habite l'habit.
Ce nom fait référence à son habitude de s'installer au dos des vestes.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Canulariida Canulariides Organismes polymorphes et divers surgis de pensées espiègles ou ayant des origines oniriques.
Genre Canularichthus
Espèce aprilis

Nos partenaires