Carrelet-paon

Bothus lunatus | (Linnaeus, 1758)

N° 2383

Atlantique tropical Ouest (des Bahamas au Brésil) et Atlantique tropical Est

Clé d'identification

Poisson plat
Yeux proéminents sur le côté gauche
Un décrochement au-dessus du museau
Ocelles bleus
Longue nageoire pectorale

Noms

Autres noms communs français

Turbot-paon, carrelet tropical, rombou lune, rambou lune

Noms communs internationaux

Peacock flounder (GB), Lenguado ocelato (E), Sol (Créole)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pleuronectes lunatus Linnaeus, 1758
Platophrys lunatus (Linnaeus, 1758)
Rhomboidichthys lunatus (Linnaeus, 1758)
Pleuronectes argus Bloch, 1783

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest (des Bahamas au Brésil) et Atlantique tropical Est

Zones DORIS : Caraïbes

Il vit dans l'Atlantique tropical Ouest, les Bahamas, les Caraïbes, le Venezuela jusqu'au Brésil, mais il n'est pas présent dans le golfe du Mexique.
On le trouve aussi dans l'Atlantique tropical Est : dans le golfe de Guinée et à l'île Ascension.

Biotope

Il vit en solitaire dans les zones sableuses ou les herbiers à proximité des récifs coralliens. On le trouve en général entre 0 et 20 mètres, on l'a signalé jusqu'à 65 m.
Il est posé ou enfoui dans le sable, souvent seuls les yeux proéminents sortent du sable.
On le trouve parfois posé sur un rocher dans le récif. Dans ce cas, les ocelles* prennent une teinte plus foncée en harmonie avec le support.

Description

Bothus lunatus est un poisson plat de forme ovale, à peu près deux fois plus long que large.
Adulte, sa taille varie entre 30 et 40 cm. Au maximum il peut atteindre 46 cm.
Ses yeux sont tous les deux sur le côté gauche. La bouche est relativement petite, elle n'est pas fendue au-delà du bord postérieur de l'œil. Quand on peut l'approcher on peut voir un décrochement au-dessus des lèvres.

Sa couleur est variable, elle va du beige au gris mais toujours avec des ocelles* bleus (au milieu du corps) et des points bleus (à la périphérie, sur la tête et sur les nageoires).
Trois taches noires plus ou moins estompées s'alignent le long de la ligne latérale*.
Comme de nombreux poissons plats, il est capable de mimétisme*. Il change de couleur avec le milieu dans lequel il vit. Outre les ocelles bleus, il est reconnaissable à sa longue nageoire pectorale, quand celle-ci est dépliée. Le plus long rayon de cette nageoire atteint le pédoncule* caudal.

Espèces ressemblantes

Le poisson plat qui se rapproche le plus du Bothus lunatus est le Bothus ocellatus qui partage la même aire de distribution et vit dans les mêmes milieux. Mais celui-ci est moins fréquent que le Bothus lunatus dans les Caraïbes, et il n'a pas les ocelles bleus mais bruns. Il n'a pas non plus de décrochement au-dessus des lèvres : le profil de sa tête est arrondi de la bouche à l'insertion de la nageoire dorsale.

Alimentation

Le carrelet-paon se nourrit principalement de petits poissons, mais aussi de crustacés et de poulpes.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu dans l'après-midi ou en soirée avant le coucher du soleil.
Le mâle est reconnaissable à sa taille généralement plus grande, et à l'écartement de ses yeux (l'espace inter-orbital est plus faible chez la femelle).

Le mâle est territorial et protège son territoire des autres compétiteurs. Il s'approche de la femelle par le côté gauche et la touche. Si elle est consentante, cette phase de contact est suivie d'une course-poursuite où les 2 poissons nagent l'un au-dessus de l'autre, la femelle au-dessus, les museaux se touchant, et la reproduction a lieu dans une phase d'ascension dans la colonne d'eau jusqu'à 2 m au-dessus du fond.

Dans une première phase après le frai, la larve* planctonique* du Bothus lunatus nage en pleine eau, ses yeux sont alors sur les deux faces. Ce n'est qu'après une phase de métamorphose* que l'un des yeux migre sur l'autre face. Une fois cette phase terminée la larve se rapproche du fond.

Vie associée

Une relation de mimétisme* assez curieuse a été décrite avec le Bothus comme modèle, un petit poulpe (Macrotritopus defilippi) comme mime et l'observateur (ou un prédateur potentiel) comme dupe. Le poulpe en fuite simule non seulement la forme et la couleur, mais aussi la façon de se déplacer du carrelet-paon.

Divers biologie

Cette espèce est assez commune dans les Antilles françaises, elle est peu pêchée.

Informations complémentaires

Le Bothus lunatus a une grande confiance dans son camouflage, souvent il attendra le dernier moment pour partir. On peut s'en approcher facilement à quelques dizaines de centimètres avant qu'il ne quitte la roche où il s'est posé, ou le sable dans lequel il est enfoui. Dans ce cas, il ne nagera que quelques mètres avant de se reposer sur le fond.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom du carrelet-paon vient de la forme et de la couleur de ses ocelles qui se rapprochent de la forme et de la couleur des ocelles d'une queue de paon.

Origine du nom scientifique

Bothus : origine incertaine. Selon Rafinesque, créateur du genre, ce serait un nom donné par Aristote pour désigner les poissons plats. Mais sa mémoire doit le tromper car on ne retrouve pas ce nom dans Aristote.

lunatus : en forme de lune. Linné a repris ici le nom attribué par Catesby : Solea lunata & punctata, associé à un dessin remarquablement précis où on reconnaît sans hésitation notre carrelet-paon.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Pleuronectiformes Pleuronectiformes Poissons plats, aux deux yeux sur une seule face. Corps comprimé et couché sur un flanc dépigmenté et aveugle.
Famille Bothidae Bothidés Poissons gauchers, nageoire pelvienne droite avancée vers l’avant.
Genre Bothus
Espèce lunatus

Nos partenaires