Blennie de roux

Parablennius rouxi | (Cocco, 1833)

N° 168

Méditerranée, Atlantique Est

Clé d'identification

Petit poisson de 8 cm maximum
Une nageoire dorsale très longue et rectiligne
Livrée beige clair avec une bande longitudinale sombre
Présence de tentacules oculaires
Fines lignes bleues sur le museau

Noms

Autres noms communs français
Baveuse blanche
Noms communs internationaux
Long-striped blenny, striped blenny (GB), Bausa janca, bavosa Bianca (I), Babosa de Roux (E), Streifen-Schleimfish (D), Roux slijmvis (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Blennius rouxi Cocco, 1833

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée du nord, Atlantique Est limité au sud du Portugal.

Biotope

P. rouxi se rencontre de 3 à 40 mètres sur substrats* durs, de type rochers lisses et éboulis à faible profondeur ou sur du coralligène*.

Description

La blennie de roux est un petit poisson de 8 cm de long au maximum, possédant une seule nageoire dorsale très longue et presque rectiligne. La nageoire anale a une longueur supérieure à la moitié du corps. Le corps et la tête sont allongés et fins. La livrée est typiquement beige clair avec une bande longitudinale sombre qui part du front jusqu’à la nageoire caudale. Au-dessus des yeux se trouvent des tentacules oculaires à 3 ou 4 branches, la première étant plus longue que les autres. Ces tentacules sont plus longs chez le mâle que chez la femelle, les mâles ayant par ailleurs une tache verte à bleu-noir à l’avant de la nageoire dorsale. De fines rayures bleues couvrent le museau.

Espèces ressemblantes

P. rouxi peut être confondu avec la blennie pilicorne, Parablennius pilicornis, quand celle-ci adopte sa livrée à bande sombre. Cependant, la blennie pilicorne a un corps et une tête beaucoup plus massifs.
P. rouxi peut aussi être confondu avec le gobie rayé (Gobius vittatus), mais celui-ci possède deux nageoires dorsales et n’a pas de tentacules supra-oculaires.

Alimentation

P. rouxi se nourrit d’algues, de crustacés copépodes et de vers polychètes.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu entre mai et juillet. Les mâles prennent possession d’un trou étroit et font leur cour aux femelles en faisant des aller-retours en sautant hors du trou et en nageant en position verticale. Plusieurs femelles peuvent venir pondre dans le trou. Les mâles s’occupent ensuite des œufs. Les larves* éclosent au bout de 19 jours, rejoignent le zooplancton* pendant quelques jours, puis se déposent sur le fond.

Divers biologie

Cette espèce, peu farouche, est très commune en Méditerranée.

Réglementation

La blennie de roux est classée sous le statut "peu préoccupant" (soit LC pour Least Concern, depuis 2011) dans la liste rouge de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Origine des noms

Origine du nom français

Traduction littérale du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Il y a deux étymologies possibles pour blennie : du latin [blennus] = benêt, sot ou du grec [blennos] = morveux (allusion soit au lait, soit à la viscosité), la blennie étant un poisson recouvert de mucus.
rouxi : en hommage à Jean-Louis-Florent-Polydore Roux, naturaliste marseillais (1792-1833).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Blennioidei Blennioïdes
Famille Blenniidae Blenniidés Nageoire dorsale unique.
Genre Parablennius
Espèce rouxi

Nos partenaires