Blageon

Leuciscus souffia | Risso, 1827

N° 2168

Europe, zone alpine

Clé d'identification

De taille moyenne, rarement plus de 20 cm
Corps cylindrique, fuselé, marqué par une bande violacée au-dessus de la ligne latérale
Museau arrondi
Œil cerclé d’or

Noms

Autres noms communs français
Soufie, suiffe, seufe, rayotte
Noms communs internationaux
Vairone, telestes (GB), Varione, triotto (I), Leucisco (E), Aartzele, Französischer Strömer, Strömer (D), Stroemling (DK)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Telestes souffia (Risso, 1827)

Distribution géographique

Europe, zone alpine

Zones DORIS : Eau douce d'Europe

En Europe sa répartition est centrée sur les Alpes.
Originaire du bassin du Danube, il est répandu vers l’Italie et la côte dalmate.
En France, il est présent dans les bassins versants du Rhin et du Rhône. Il est également présent dans l’Hérault et le bassin de l’Aube. Il est absent de Corse.
En Suisse, il est assez rare et isolé géographiquement (voir info complémentaire).

Biotope

Sa répartition est limitée aux secteurs amont des rivières d’eaux fraîches et bien oxygénées. La typologie de ses biotopes correspond à la zone à ombre, telle qu’elle a été définie par HUET (1954). Il peut cependant supporter une certaine charge organique à condition que les eaux restent bien oxygénées.
Souvent en groupe, le blageon occupe les bordures des rives rocheuses, les remous, les zones d’ombre sous les arbres, où il est à l’affût des insectes apportés par le courant ou tombés des frondaisons.
Il est également présent dans certains lacs dont les eaux sont de bonne qualité.

Description

Poisson de taille moyenne, au corps cylindrique, il ne dépasse pas 20 cm pour un poids d’environ 100 g.
Le dos est verdâtre, les nageoires anale et ventrales sont légèrement orangées à la base.
Il se reconnaît surtout par une large bande violacée qui marque les flancs de l’œil à la caudale, au-dessus de la ligne latérale bordée de jaune.
L’œil est grand, cerclé de jaune, le museau arrondi et la bouche antérieure.

Espèces ressemblantes

Telestes muticellus (Bonaparte, 1837) en Italie,
Telestes agassizii (Cuvier et Valencienne,1844) en Slovénie,
Telestes montenigrinus (Vukovic, 1963) en Serbie et Albanie.
La variabilité génétique du genre Telestes est remarquable et fait l’objet d’études biochimiques des enzymes des espèces souffia (avec deux sous-espèces souffia souffia et souffia agassizii) et l’espèce muticellus (voir bibliographie).

Alimentation

L'alimentation est constituée d’une grande variété de proies de surface et au fond, au gré de la journée et de la disponibilité : invertébrés de toute nature et aussi des algues et des diatomées.
La compétition est vive dans le groupe et des proies comme les éphémères et diptères sont gobées par les plus rapides.

En été, le ballet incessant des bancs de blageons à l’affût des insectes tombés des arbres est un spectacle superbe.

Reproduction - Multiplication

La ponte a lieu de mars à mai, sur des fonds de graviers exposés à de forts courants. La maturité sexuelle est atteinte à 3 ans, les mâles montrent alors une robe aux teintes contrastées : tout spécialement la ligne longitudinale violette qui tranche sur les flancs nacrés. Les femelles pondent de 6000 à 8000 œufs qui éclosent après une quinzaine de jours.
Les alevins après éclosion et pendant les premières années restent très grégaires, dans les zones de nourrissage riches en microfaune, en bordure des rives.
L'espérance de vie est de 10 à 15 ans.

Informations complémentaires

En Suisse, le blageon a été élu poisson symbole de l’année de la biodiversité, en 2010 par la Fédération suisse de Pêche, en raison des graves dangers de régression de ses populations déjà assez rares et dispersées, également menacées ponctuellement de disparition.

Réglementation

Elle figure à l’Annexe II de la Directive Habitat Faune-Flore et à l’Annexe III de la Convention de Berne.
Elle figure également sur la liste rouge des poissons d’eau douce de France, classée quasi menacée, c’est à dire proche du seuil des espèces menacées, si des mesures de protection ne sont pas prises.

Origine des noms

Origine du nom scientifique

Leuciscus : du latin [leuco] = blanc, en référence à la couleur claire dominante sur les flancs.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Ostariophysi Ostariophysaires
Ordre Cypriniformes Cypriniformes Presque tous d’eau douce.
Famille Cyprinidae Cyprinidés
Genre Leuciscus
Espèce souffia

Nos partenaires