Asthénognathe atlantique

Asthenognathus atlanticus | Monod, 1933

N° 1869

Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Dans son ensemble, crabe 5 fois plus large que long
Carapace nettement plus large que longue
3ème et 4ème paires de pattes fortes et longues
Carapace noirâtre, grisâtre, jaunâtre ou brun-rouge
Commensal d'invertébrés marins tubicoles variés

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Tritodynamia atlantica (Monod 1933)

Distribution géographique

Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Sur les côtes de France, cette espèce est présente en Manche depuis la Haute Normandie à Antifer jusqu’à la Bretagne à Saint-Brieuc et dans les environs de Roscoff. En Bretagne Nord (de Saint-Malo à Brest), cette espèce est classée déterminante ZNIEFF dans la catégorie "espèces autochtones rares". Elle est commune en Atlantique mais elle est très rare en Méditerranée : un premier individu a été trouvé dans le Roussillon à Argelès (66) face à la rivière "Riberette" par 11 à 12 mètres de fond, dans un herbier à Zostera noltii installé sur sable fin bien calibré et légèrement envasé ; un autre individu a été trouvé sur une tortue marine au Cap Cerbère, dans les Pyrénées orientales. L’espèce est présente sur les côtes atlantiques européennes, en Galice, dans le rìa de Arosa ; sur les côtes africaines, elle a sa limite sud dans le Golfe de Guinée. En Méditerranée, elle a également été signalée en Mer d’Alboran dans la région de Malaga.

Biotope

Asthenognathus atlanticus est une espèce infralittorale* ou circalittorale* se rencontrant plutôt sur des fonds sédimentaires sablo-vaseux entre 0 et 210 mètres de profondeur. C'est une des espèces présentes dans l'habitat "vasières infralittorales" des grandes criques et baies peu profondes dans la nomenclature des cahiers d'habitats (Natura 2000). Habituellement (mais pas toujours), il s'agit d'une espèce commensale* d'animaux tubicoles (cérianthes, polychètes...)

Description

L’asthénognathe atlantique est un petit crabe dont la carapace hexagonale est nettement plus large que longue. Sa largeur varie habituellement entre 7 et 11 mm chez les mâles et entre 8 et 13 mm chez les femelles ; celles-ci sont donc en moyenne légèrement plus grandes que les mâles. La marge antéro-latérale de la carapace porte une petite dent ; cette marge est plus longue que la marge postéro-latérale. L'abdomen comporte sept segments. Les pinces sont sub-égales et relativement petites ; elles sont proportionnellement plus fortes chez les mâles que chez les femelles. Les pattes ambulatoires sont très inégales en longueur, celles de la 3ème et 4ème paires étant beaucoup plus longues et fortes que celles de la 2ème et 5ème paires. De ce fait, l'animal semble globalement environ cinq fois plus large que long : il s'agit là d'une remarquable adaptation à la vie dans des tubes d'organismes dont il est commensal* (voir plus loin). La couleur générale est noirâtre, grisâtre, jaunâtre ou brun-rouge sur la face dorsale ; elle est plus claire sur la face ventrale. L'avant-dernier article des pattes est souvent couleur brun-chocolat.

Espèces ressemblantes

Son aspect assez particulier et son mode de vie commensal avec des animaux formant des tubes font qu'il est difficile de confondre cette espèce avec d'autres petits crabes.

Alimentation

Le régime alimentaire de ce petit crabe commensal* ne semble pas avoir été étudié. Il est permis de penser qu'il consomme des éléments inertes (desquamations?) ou vivants (animalcules?) arrivant dans le tube de ses espèces hôtes. Sur le site de référence WoRMS, cette espèce est dite omnivore, carnivore et charognarde.

Reproduction - Multiplication

Il y a peu d'études sur la reproduction de cette espèce. Il est possible que mâle et femelle sortent du tube de l'espèce hôte pour s'accoupler. La femelle pond ses œufs et les fixe sous l'abdomen. La durée de l'incubation varie avec la température. L'éclosion des larves a lieu au stade zoé. Plusieurs stades planctoniques* se succèdent jusqu'à la métamorphose.

Vie associée

L’asthénognathe atlantique est une espèce tubicole vivant en commensal avec divers organismes comme le grand cérianthe Cerianthus membranaceus Spallanzani, 1784, le synapte Labidoplax digitata Montagu, 1815, le ver cacahuète Sipunculus nudus  Linnaeus, 1766 ou l’amphitrite d’Edwards Neoamphitrite edwardsi Quatrefages, 1865. Ce crabe est parfois aussi trouvé sur des tortues marines comme la tortue caouanne Caretta caretta (Linnaeus, 1758).

Informations complémentaires

Cette espèce est trop petite et trop rare pour faire l’objet de l’attention de l’Homme autre que l’intérêt scientifique. En plongée, elle est très rarement observée. Autrefois classée au voisinage des Pinnothéridés en raison de son mode de vie commensal, cette espèce est maintenant classée dans la famille Varunidés. Son extension récente à l'est du Cotentin jusqu'à Antifer pourrait-elle être liée au réchauffement climatique ?

Origine des noms

Origine du nom français

Asthénognathe est la traduction en français du nom de genre latin, atlantique se réfère à la distribution géographique principale de l'espèce. "Asthénognathe atlantique" est une proposition du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Asthenognathus : du grec  [astheneia-] ou  [asthenos-] = faible, sans résistance et de [gnathos] = mâchoire. Néologisme sans doute attribué en raison de la faiblesse des pinces de ce petit crabe commensal*. 

atlanticus = de l'Atlantique, en référence à la distribution géographique connue de l'espèce au moment de sa description en 1933 par Théodore Monod.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Varunidae Varunidés
Genre Asthenognathus
Espèce atlanticus

Nos partenaires