Aspe

Aspius aspius | (Linnaeus, 1758)

N° 2994

Europe

Clé d'identification

Taille de 40 à 75 cm
Tête pointue et assez longue
Bouche grande, orientée vers le haut avec mâchoire inférieure dépassant légèrement la supérieure
Nageoire dorsale un peu en arrière des pelviennes
Nageoires anale et caudale échancrées

Noms

Noms communs internationaux

Asp (GB), Aspio (I), Aspio (E), Schied, Kaspischer Rapfen, Rapfen (D), Roofblei (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cyprinus aspius Linnaeus, 1758
Leuciscus aspius (Linnaeus, 1758)
Cyprinus rapax Leske, 1774
Cyprinus taeniatus Eichwald, 1831
Aspius rapax Agassiz, 1835
Alburnus iblioides Kessler, 1872
Aspius erytrostomus Kessler, 1877
Aspius linnei Malm, 1877
Aspius transcaucasius Warpachovski, 1896

Distribution géographique

Europe

Zones DORIS : Eau douce

Originaire de l'Europe centrale (du bassin de l'Elbe jusqu'à l'Oural), il est signalé sur le Rhin depuis 1976 et a été capturé pour la première fois en France en 1988. Actuellement, il s'étend vers les affluents français du Rhin où il est régulièrement capturé mais en petit nombre.
En Belgique, il a été capturé en Meuse liégeoise (zone à brème).
Il a migré en Suisse par le canal Rhin-Main-Danube.
Il a été introduit en Italie et en Espagne.

Biotope

L'aspe fréquente les rivières et les fleuves clairs et oxygénés (zones à barbeau et à brème - cf. infra) et parfois les grands lacs.
Les jeunes vivent en bancs à proximité des rives alors que les adultes sont solitaires et préfèrent le milieu des fleuves.



Remarque : la « zone à barbeau » référence les cours d'eau profonds à courant rapide avec fond de pierres ou de gravier, alors que la « zone à brème » indique une eau stagnante ou à courant lent, avec un fond d'argile ou de vase, bien pourvu de végétation.

Description

La taille va de 40 à 75 cm pour un poids de 2 à 4 kg (maximum observé de 120 cm pour 12 kg).
Le corps est élancé et un peu comprimé latéralement. Le dos de couleur vert-olive avec des reflets argentés à bleutés, est souvent assez haut chez les poissons âgés. Les flancs sont plus clairs avec des reflets argentés à jaunes. Le ventre blanc-gris argenté forme une carène entre les nageoires ventrales et l'anus.
La tête est pointue et assez longue. La bouche est grande et orientée vers le haut. La mâchoire inférieure dépasse légèrement la supérieure (prognathisme*).
Les nageoires sont de couleur grise à brune. La nageoire dorsale est placée un peu en arrière des pelviennes. Les nageoires anale et caudale sont échancrées.

Espèces ressemblantes

Aspius aspius taeniatus (Eichwald, 1831) : forme migratrice vivant au sud de la mer Caspienne.
Aspius vorax Heckel, 1843 : vit dans le bassin supérieur de l'Euphrate (en Syrie).

Alimentation

L'aspe se nourrit essentiellement de poissons qu'il chasse près de la surface. Le gardon, l'ablette et la vandoise sont ses proies principales mais il met également batraciens et petits oiseaux à son menu. Il lui arrive de bondir hors de l'eau pour gober un insecte.
Le juvénile se nourrit surtout d'invertébrés dont le plancton* animal, et d'alevins.

Reproduction - Multiplication

Entre avril et juin, les adultes se rassemblent en bancs et migrent vers l'amont des cours d'eau. Ils recherchent des zones à fort courant et fond de graviers ou de pierres. Le mâle affiche des boutons nuptiaux (des points blancs qui sont des tubercules de frai) sur le corps et plus particulièrement sur la tête.
La femelle pond de 50 000 à 1 000 000 œufs suivant sa taille. Ils se collent aux pierres et aux branches immergées. Ils éclosent après 10 à 17 jours suivant la température de l'eau.
L'alevin redescend vers l'aval où il trouve des zones plus profondes. Sa croissance est rapide et il atteint la taille de 10 cm à un an, 70 cm vers 5-6 ans.
Il est sexuellement mature entre 3 et 5 ans.

Divers biologie

L'espérance de vie est d'environ 15 ans.

Informations complémentaires

Il hiverne dans les zones profondes des fleuves et des lacs.
Si le jeune est grégaire et vit en banc, il devient avec l'âge de plus en plus solitaire. L'adulte ne se joint plus à ses semblables qu'à la période du frai.
En Pologne, des études ont montré qu'il était en compétition alimentaire avec la brème.

Réglementation

Communautaire :
- Directive Habitats-Faune-Flore : Annexe II
- Directive Habitats-Faune-Flore : Annexe V
International :
- Convention de Berne : Annexe III

Origine des noms

Origine du nom français

Aspe : francisation du nom scientifique.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Ostariophysi Ostariophysaires
Ordre Cypriniformes Cypriniformes Presque tous d’eau douce.
Sous-ordre Cyprinoidea Cyprinoïdes
Famille Cyprinidae Cyprinidés
Genre Aspius
Espèce aspius

Nos partenaires