Gobie transparent

Aphia minuta | (Risso, 1810)

N° 1839

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Corps transparent : organes internes visibles
Légère teinte blanc jaunâtre ou rosâtre
Points noirs sur la tête et à la base des nageoires
Grande bouche
Yeux argentés et proéminents

Noms

Autres noms communs français

Nonnat

Noms communs internationaux

Transparent goby (GB), Uomo nudo, rossetto (I), Chanquete, lorcho (E), Weissgrundel (D), Glasgrondel (NL), Caboz-transparente (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Argentina aphia Rafinesque, 1810
Atherina minuta
Risso, 1810
Aphya pellucida
(Nardo, 1824)
Brachyochirus pellucidus (Nardo, 1824)
Gobius pellucidus Nardo, 1824
Aphia meridionalis Risso, 1827
Gobius albus Parnell, 1831-37
Gobius stuvitzii Düben, 1845
Brachyochirus aphya Bonaparte, 1846
Gobius pellucidus Kessler, 1859

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

C'est un poisson commun en Atlantique Nord-Est, depuis les côtes de Norvège jusqu'à celles du Maroc, en Méditerranée, en mer Noire et en mer d'Azov.

Biotope

Ce gobie est un poisson côtier que l'on peut même retrouver dans les estuaires. Il vit habituellement entre la surface et 80 m de profondeur.
Cette espèce grégaire vit en pleine eau, particulièrement au-dessus des fonds meubles.

Description

Ce petit gobie, de taille avoisinant les 6 cm, est globalement transparent, à tel point que ses organes internes sont visibles. Sa très légère teinte est blanc jaunâtre ou rosâtre. Il peut porter des petits points noirs sur la tête et à la base des nageoires. Son corps est aplati latéralement. Sa bouche est très grande (aussi longue que la hauteur de la tête). Ses yeux, légèrement protubérants, blancs à pupille noire, sont caractérisés sur leur partie supérieure par une bordure argentée. La vessie natatoire est argentée.
On note un léger dimorphisme* sexuel : chez les mâles, qui peuvent atteindre 7,9 cm de long, la tête est plus grande, les nageoires pelviennes, dorsales et anale sont plus développées et le pédoncule* caudal plus haut.
La première nageoire dorsale est composée de 5 rayons épineux, la deuxième dorsale comprend 1 épine et 12 à 14 rayons mous. Les écailles sont cycloïdes*, elles sont disposées en lignes ; la nuque en est dépourvue.

Espèces ressemblantes

Le gobie nageur de Ferrer, Pseudaphya ferreri (De Buen & Fage, 1908) mesure en moyenne 4 cm de longueur. Il est marqué de 4 traits noirs horizontaux sur les flancs et d'une tache sombre sur le pédoncule caudal. Ses points sont roux. On ne le trouve qu'en Méditerranée.

Crystallogobius linearis (von Düben, 1845) est aussi un gobie transparent dont la longueur ne dépasse pas les 5 cm. Il présente des chromatophores* en lignes depuis l'arrière de la tête jusqu'au pédoncule caudal.

Alimentation

Ce gobie se nourrit de zooplancton*, en particulier des copépodes et des larves* de cirripèdes et de crustacés (mysis*).

Reproduction - Multiplication

La température de l'eau est un facteur influant sur la période de reproduction qui a lieu entre 13 et 16 °C. Aussi selon les localisations, le frai a lieu à différents moments : en été en Atlantique, à la fin du printemps en mer Noire et à 2 saisons en Méditerranée occidentale. En effet, une étude réalisée en 2001 aux Baléares a montré qu'il y a, dans cette zone, 2 périodes annuelles de reproduction en lien avec des périodes de migration : l'une au printemps avant la migration estivale vers le large, entre 5 et 40 m de profondeur, sur fond de sable ou de gravier ; l'autre en automne avant la migration hivernale vers la côte, entre 60 et 80 m de profondeur, sur fond vaseux ou de coralligène*.
Les œufs démersaux* ont la particularité d'adhérer aux substrats durs, comme les pierres ou les coquilles. Ils ont une forme de poire.
Les adultes meurent peu après la ponte.
Les larves, très peu pigmentées, sont planctoniques*. Les nageoires dorsales apparaissent quand l'animal atteint 10 mm de long.

Vie associée

Ce gobie est une proie courante du thon rouge (Thunnus thynnus).

Informations complémentaires

La pêche commerciale locale du gobie transparent est assez développée, surtout en Espagne. Ce pays tente d'en faire l'élevage.

Aphia minuta est l'unique espèce du genre Aphia.

Réglementation

La pêche du gobie transparent est réglementée par la Commission Européenne dans les eaux territoriales espagnoles depuis le 12 août 2013 : nombre de bateaux, distance de la côte et profondeur minimale.

Origine des noms

Origine du nom français

Gobie transparent car c'est sa première caractéristique.

Origine du nom scientifique

Aphia : du grec [aphus] = poisson méditerranéen de peu de valeur ;

minuta : du latin [minutus] = petit, menu.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Aphia
Espèce minuta

Nos partenaires