Anémone-carpette

Actinostella flosculifera | (Le Sueur, 1817)

N° 2656

Atlantique tropical Est et Ouest

Clé d'identification

Disque buccal étalé sur le sable
Couleur brun grisâtre
Tubercules irréguliers donnant un aspect raboteux

Noms

Autres noms communs français
Anémone de sable à collerette, cœur de marguerite
Noms communs internationaux
Collared sand anemone (GB)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Actinia flosculifera Le Sueur, 1817
Oulactis conquilega Duchassaing de Fonbressin & Michelotti, 1860
Oulactis fasciculata McMurrich, 1889
Asteractis expansa Duerden in McMurrich, 1898

Distribution géographique

Atlantique tropical Est et Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

Elle est répandue dans toute la zone tropicale et subtropicale de l'Atlantique Ouest : Bahamas, Bermudes, St Thomas, Guadeloupe, Martinique, Haïti, Cuba, Porto Rico, Jamaïque, Curaçao, jusqu'au Brésil ; et également côté Est : Madère, îles Canaries au nord, Sao Tomé & Principe au sud.

Biotope

Actinostella flosculifera se trouve toujours en zone bien éclairée et sur fond meuble : graveleux, sableux ou limoneux, assez souvent à proximité d'éléments durs comme des cailloux ou des blocs récifaux.

Description

On ne voit généralement de cette anémone que sa collerette de 3 à 7 cm de diamètre, étalée à la surface du sable, et se confondant avec le substrat par sa couleur et sa texture.

La couleur générale est brune, beige, grisâtre, marron, rosâtre ou rougeâtre, avec parfois une zone plus franchement verte.

Les tentacules*, pointus, translucides et parfois tachetés de blanc, sont répartis en couronnes concentriques près de la bouche en entonnoir, mais le plus souvent invisibles de jour.
Le reste du disque buccal étalé comme une fraise ou collerette est couvert de tubercules* verruqueux, irréguliers, charnus, séparés par de fines lignes radiales. Ces tubercules peuvent se contracter et sont perforés de plusieurs pores.

Le pied cylindrique, de couleur crème à rose vif, est profondément enfoncé dans le sable et non visible. Il porte, sur la partie supérieure de la colonne, des rangées longitudinales de verrues adhésives qui retiennent de petits graviers ou des fragments de coquilles.

Espèces ressemblantes

Cette anémone ne ressemble à aucune autre dans son aire de répartition.
Tentacules rétractés, son aspect et son mode de vie peuvent faire penser à Capnea sanguinea (Atlantique Nord-Est et Méditerranée), dont le mode de vie est similaire.

Alimentation

De nuit, l'anémone capture probablement de petits invertébrés circulant sur le fond de sable avec ses tentacules.

De jour, la collerette est pleinement déployée alors que la colonne et les tentacules se rétractent. Elle expose ainsi ses zooxanthelles* à la lumière, leur offrant les meilleures conditions pour la photosynthèse*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction n'a pas été étudiée.

Vie associée

La couleur brun verdâtre est due à la présence de zooxanthelles* (algues symbiotiques), qui jouent certainement un rôle complémentaire dans la nutrition.

Divers biologie

Au moindre contact, elle se rétracte prestement sous le sable, où elle peut s'enfoncer d'une dizaine de centimètres.

On a découvert que A. flosculifera expulsait deux sortes de pelotes fécales : les unes contenant des résidus de digestion, les autres composées de débris de zooxanthelles enrobées dans du mucus. Ces dernières sont produites même lorsque les anémones, en laboratoire, ne sont pas nourries mais simplement exposées à la lumière.
Cette observation suggère que l'anémone est capable de digérer régulièrement ses propres zooxanthelles, ce serait même sa principale source de nourriture, avec une capture accessoire de proies animales. L'hébergement de symbiontes* photosynthétiques dans sa collerette peut alors être considéré comme un élevage !

Origine des noms

Origine du nom français

Anémone-carpette (proposition DORIS) : ce nom n'est certes pas très joli mais il rend bien compte de l'aspect raide, raboteux et quelque peu crasseux de l'anémone, qui fait penser à un paillasson.

Cœur de marguerite (autre proposition DORIS) : l'anémone ressemble à ce qui reste d'une marguerite dont on a ôté les pétales.

Anémone de sable à collerette : simple traduction du nom anglais.

Origine du nom scientifique

Actinostella : du grec [aktin-] = rayon, et du latin [stella] = étoile. Animal en forme d'étoile rayonnante.

flosculifera
: du latin [floscul-] = fleurette, petite fleur, et [fer] = porter : le disque buccal semble couvert de "fleurs" qui sont les tubercules.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Thenaria Nynanthées Thenaria
Famille Actiniidae Actiniidés
Genre Actinostella
Espèce flosculifera

Nos partenaires