Amphiroa sciaphile

Amphiroa cryptarthrodia | Zanardini

N° 1682

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Rameaux articulés de 0,15 à 0,3 mm de diamètre
Ramifications calcifiées, divisées en Y
Couleur violet foncé à violet clair
Sciaphile

Noms

Noms communs internationaux
Amphiroa (GB, D, E, NL), Amfiroa (I)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Lithothamnion rubrum Philippi
Corallina verrucosa Zanardini 1840
Amphiroa rubra (Philippi) Woelkerling 1983

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée, Atlantique proche (du golfe de Gascogne aux Canaries et au Sénégal).

Biotope

Amphiroa cryptarthrodia est une espèce sciaphile*, qui se rencontre sur la roche dans les biotopes ombragés de la surface à 25 m de profondeur. Elle affectionne les eaux calmes ou peu agitées (biocénose* de la roche circalittorale*).

Description

Amphiroa cryptarthrodia est une algue rouge calcaire, rigide et cassante. Elle forme un buisson de 2 à 5 cm de hauteur. Cette algue est articulée et dichotome* : les articles mesurent de 1 à 4,5 mm de longueur et ont un diamètre mesurant entre 0,15 et 0,3 mm. Leur couleur varie du rose foncé au rosé clair.
Les dichotomies sont régulières en Y et ne coïncident pas toujours avec les articulations.

Espèces ressemblantes

Amphiroa rigida J.V. Lamouroux, contrairement à A. cryptarthrodia, est une espèce photophile*, on la rencontre jusqu’à 10 m de profondeur dans les milieux calmes et éclairés. Sa couleur est plus claire et ses rameaux sont plus épais.

Amphiroa kuentzingiana Trevisan est plus petite (1 à 3 cm), a des articles aplatis et se développe en épiphyte* sur des Corallinacées appartenant au genre Lithophyllum. Elle est de la même couleur que l’hôte. Espèce sciaphile, on la trouve dans les biotopes* ombragés de la surface à 40 m de profondeur. Elle est endémique* de Méditerranée et pourrait être une forme d’A. cryptarthrodia plutôt qu’une espèce différente.

Les Jania ont un aspect de pompon rose violacé. Leur thalle* est formé de branches articulées, dichotomes, cylindriques très fines (0,2 mm de diamètre). Des segments calcifiés et des segments souples se succèdent, leur conférant une certaine souplesse que n’ont pas les Amphiroa. Elles sont épiphytes d’autres algues.

Amphiroa cryptarthrodia peut également être confondue avec Tricleocarpa fragilis (Linnaeus) Huisman & R.A. Townsend, aux articles calcifiés plus longs, cylindriques et creux.

Alimentation

Cette algue est autotrophe* photosynthétique* : elle élabore ses composés organiques à partir de minéraux et de lumière, grâce à des pigments qui lui permettent de faire la photosynthèse*.

Reproduction - Multiplication

Le cycle est trigénétique : trois générations se succèdent.
D’abord la génération sexuée (première génération) est représentée par des thalles à n chromosomes ou gamétophytes* producteurs de gamètes* non flagellés qui par fusion donnent le zygote à 2n chromosomes.
Ensuite, la deuxième génération ou carposporophyte* (ou deutérophyte) à 2n chromosomes est issue du zygote. Ce dernier se divise de nombreuses fois et se développe en parasite sur le gamétophyte femelle donnant naissance à un organe appelé gonimoblaste ou deutérophyte (du grec deuteros = deuxième). Le deutérophyte s'entoure d'une membrane protectrice formant de petites sphères à la surface du thalle femelle appelées cystocarpes* (de cysto = vésicule et carpos = fruit).
Le carposporophyte produit des carpospores à 2n chromosomes ou deutérozygotes ou zygotes frères.
Les carpospores engendrent des thalles à 2n chromosomes ou tétrasporophytes (troisième génération).
Enfin, le tétrasporophyte à 2n chromosomes va subir la réduction chromatique au cours de la méiose qui produit des spores (tétraspores) à n chromosomes qui vont redonner des gamétophytes.

Gamétophyte et tétrasporophyte sont semblables, le cycle biologique est dit isomorphe.

Vie associée

A. cryptarthrodia sert de support à des épiphytes.

Divers biologie

Amphiroa cryptarthrodia a des propriétés antifongiques.

Origine des noms

Origine du nom français

Le site DORIS suggère « Amphiroa sciaphile » pour cette algue, rencontrée dans les biotopes sciaphiles.

Origine du nom scientifique

Amphiroa : nom fantaisiste de la mythologie grecque.
cryptarthrodia : du grec [kruptos] = caché, obscur et du grec [arthron] = articulation.
Amphiroa cryptarthrodia est une algue à articulation double et cachée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Rhodobionta / Rhodophyta Rhodobiontes Algues rouges, pour la plupart marines.
Sous-embranchement Eurhodophytina
Classe Florideophyceae Floridéophycées

Thalle élaboré formé de fins filaments branchés ou en lames.

Sous-classe Corallinophycidae Corallinophycidées
Ordre Corallinales Corallinales Calcification très importante qui donne au thalle un aspect minéral.
Famille Corallinaceae Corallinacées
Genre Amphiroa
Espèce cryptarthrodia

Nos partenaires