Gobie à marge rouge

Amblyeleotris rubrimarginata | Mohlmann & Randall, 2002

N° 3697

Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Corps cylindrique atteignant 11 cm
Couleur blanche avec 6 bandes transversales orange et points noirs entre ces bandes
Tache noire derrière chaque œil
Liseré rouge en marge des dorsales et du haut de la caudale
Caudale lancéolée
Associée à une crevette du genre Alpheus
Proche d'un terrier

Noms

Noms communs internationaux

Redmargin shrimpgoby (GB), Rotsaum-partnergrundel (D)

Distribution géographique

Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

La distribution de ce gobie est limitée à l'ouest de l'océan Pacifique tropical. On le rencontre depuis la Malaisie aux îles Salomon et des Philippines à l'Australie, la Nouvelle-Calédonie et les Vanuatu.

Biotope

C'est une espèce benthique*, vivant sur les fonds sableux des lagons et des estuaires ou les herbiers ensablés entre 2 et 20 m de profondeur.
Ce gobie vit en association avec des crevettes du genre Alpheus qui creusent un terrier dans lequel il se réfugie au moindre danger. S'il y a un couple de gobies autour du trou, il y a certainement une paire de crevettes dans le trou.

Description

Amblyeleotris rubrimarginata est un gobie de sable de forme plutôt allongée, dont la taille peut atteindre 11 cm de longueur.
Il est de couleur blanche avec 6 bandes transversales orange à brunes. La première est placée en arrière de la tête, sur l'opercule*, juste en avant des pectorales ; la dernière barre, sur le pédoncule* caudal, peut devenir une espèce de tache plus sombre. Entre ces bandes, sur la moitié supérieure du dos, on observe quelques points noirs.
Sur le dessus de la tête, les yeux sont saillants et, derrière chacun d'eux, il y a une tache noire. La bouche est oblique et terminale et le museau peut être foncé jusque vers les yeux. Sur les joues, on note parfois la présence de petits points bleutés ainsi qu'une courte ligne bleutée sous l'œil.
La marge des nageoires dorsales et du haut de la nageoire caudale est rouge soulignée de blanc, l'extrémité des rayons comme celle de la membrane étant imprimées. La nageoire caudale, à reflets jaunâtres, est lancéolée*. Les nageoires pelviennes, blanchâtres, sont reliées entre elles par une fine membrane.

Espèces ressemblantes

Il existe 23 espèces, signalées en juin 2014, dans le genre Amblyeleotris, difficiles à différencier. Alors que la plupart d'entre elles a 4 à 6 barres verticales brun rouge le long du corps, A. rubrimarginata en possède 6 de couleur plutôt orangée. C'est également la seule espèce à porter une bordure rouge sur ses dorsales.

Le gobie masqué, Amblyeleotris gymnocephala, parfois considéré à tort comme un synonyme de A. rubrimarginatus, est une espèce très proche dont la marge des dorsales est légèrement colorée de brun. Il n'a que 5 barres transversales et porte un trait reliant les yeux aux pectorales. Il n'a pas de tache noire derrière les yeux et les motifs entre les bandes ressemblent plutôt à des réticulations. Il a la même aire de distribution que A. rubrimarginata.

Le gobie magnifique, Amblyeleotris aurora, a 5 bandes transversales orange très larges ainsi que des taches verticales de même ton sous les yeux. Il est présent dans l'océan Indien.

Le gobie périophthalme, Amblyeleotris periophthalma, porte 6 bandes brunes sombres avec, entre elles, des taches irrégulières du même ton. La marge des nageoires dorsales est blanche. Sa distribution indo-pacifique est très large.

Le gobie à bandes rouges, Amblyeleotris fasciata, porte 6 fines bandes orangées avec, entre elles, de nombreux pois jaunes. Son aire de répartition est limitée au Pacifique central.

Le gobie splendide, Amblyeleotris wheeleri, est couvert de points gris entre et sur les 7 bandes. Sa distribution indo-pacifique est très large.

Le gobie de Steinitz, Amblyeleotris steinitzi, porte un masque brun sur le museau, des pois jaunes sur les dorsales et présente 5 barres verticales. Sa distribution indo-pacifique est très large.

Le gobie de Randall, Amblyeleotris randalli, a des nageoires dorsales jaunâtres. La première porte une grosse tache sombre. Les 6 barres transversales sont orange clair et la première traverse l'œil. Son aire de répartition est limitée au Pacifique central.

Le gobie de Magnus, Amblyeleotris sungami, porte 6 bandes verticales orange et un arc sombre sur les joues et entre les yeux. Il est présent dans l'océan Indien.

Amblyeleotris diagonalis présente deux fines barres orangées sur la tête ainsi qu'une légère bordure bleue sur la nageoire anale. Sa distribution indo-pacifique est très large.

Le gobie grimé, Amblyeleotris guttata, est la seule espèce à avoir de gros points orange sur le corps, à la place des bandes verticales. Ses 2 zones triangulaires sombres en avant et en arrière des pelviennes sont également caractéristiques.

Il existe également plusieurs espèces du genre Amblyeleotris, avec des bandes transversales rouge orangé, non encore décrites.

Les gobies appartenant au genre Cryptocentrus sont eux aussi associés à des crevettes mais ils ne présentent pas systématiquement des bandes verticales.

Alimentation

Le gobie à marge rouge se nourrit de zooplancton* et de petits invertébrés qu'il attrape autour de son terrier et dans le sédiment déblayé par sa crevette associée.

Reproduction - Multiplication

Lors de la reproduction un couple se forme. La femelle pond dans le terrier creusé par la crevette. Les larves* sont pélagiques* et dès qu'elles commencent leur vie benthique*, elles s'associent à une crevette.

Vie associée

Tous les gobies du genre Amblyeleotris sont associés par commensalisme* avec des crevettes fouisseuses du genre Alpheus. Celles-ci creusent un terrier dans les fonds meubles et l'entretiennent continuellement. Le gobie, lui, juste en dehors du trou, joue le rôle de vigie. A la moindre alerte, ils s'y réfugient tous. En effet, en sortant du terrier, la crevette touche la queue du gobie avec ses antennes. Suivant le mouvement que fait la caudale, la crevette sait si la voie est libre ou s'il ne faut pas sortir !
L'association est donc bénéfique pour les deux espèces. La crevette profite des restes du repas du gobie et utilise "ses yeux" pour prévenir le danger. Le gobie profite d'un terrier bien entretenu pour se réfugier en cas de danger.

Divers biologie

La constitution des nageoires est la suivante : dorsale : VII rayons épineux, 13-14 rayons souples et anale : I rayon épineux, 14-15 rayons souples.

Informations complémentaires

Le gobie à marge rouge est une espèce territoriale qui défend son terrier contre d'autres gobies qui voudraient l'utiliser.
Cette espèce n'a été décrite que très récemment (2002) sans doute car les gobies du genre Amblyeleotris sont tous très semblables.

Réglementation

Ce gobie n'est pas répertorié dans la liste rouge de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Origine des noms

Origine du nom français

Gobie à marge rouge : proposition du site DORIS en référence à un de ses signes particuliers, en parallèle de son nom anglais.

Origine du nom scientifique

Amblyeleotris : du grec [amblys] = émoussé, obtus, arrondi et [eleotris] = nom d'un poisson du Nil ;
rubrimarginata : du latin [ruber] = rouge et [margo] = bord, bordure, en référence à la bordure des nageoires dorsales.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Amblyeleotris
Espèce rubrimarginata

Nos partenaires